Quik & Roxy Pro France : ils ont enfin surfé !

Compétition - Et de quelle manière ! Oui ça valait le coup d'attendre.

Par - @surfsessionmag -
WSL
Partager sur :   

Enfin ! 

Après une (petite) première journée samedi et 2 jours off, le Quik & Roxy Pro a repris. Et de quelle manière ! Les conditions n'ont fait que s'améliorer au fur et à mesure de la journée. Tout comme les températures. Dans un premier temps un peu timide, le soleil a illuminé la plage des Culs Nus en ce mardi faisant grimper le mercure jusqu'à 28 degrés. 


Deux peaks pour accélérer la journée

En fin de matinée, les organisateurs ont décidé de lancer deux séries en même temps sur deux peaks différents, histoire de rattraper le temps perdu ces derniers jours. 

Explications. 



Les Françaises reçues 3/3

Ce sont bien elles qui tôt ce matin ont lancé les hostilités. Dans des conditions moins avantageuses que les garçons, elles ont terminé le 1er tour entamé samedi dernier. Des conditions qui n'ont cependant pas empêché les Françaises de briller.  

Johanne Defay, Pauline Ado et Vahine Fierro se sont toutes les trois qualifiées. 

Johanne Defay tout sourire est revenue avec nous sur sa facile victoire lors du premier heat.

"C'était pas mal. C'est encore petit quand même. On s'attendait à un peu mieux aujourd'hui. Mais bon, il fallait qu'ils lancent donc on fait avec les conditions. Et puis, ça va être de mieux en mieux dans la journée. Il fait beau, on n'est pas gelé. Une petite compétition en France c'est toujours cool. Je n'ai pas vraiment d'objectif, c'est histoire de. Je n'ai vraiment rien à perdre. Et en plus, les filles du QS ont beaucoup à perdre justement. Je n'ai pas envie de trop batailler. C'est juste histoire de partager un petit moment avec le public français."



Un peu plus tard dans la matinée, Pauline Ado a elle aussi confirmé sa très belle forme du moment en finissant en tête de sa série. Au moment de sortir de l'eau elle nous a confié ces quelques mots.

"Ça fait plaisir de gagner la série même si je me suis fais un petit coup de stress quand même. J'ai beaucoup hésité sur l'option à prendre en début de série. Je suis partie sur la droite et en fait, j'ai vite changé d'avis. Donc oui, idéalement on ne veut pas se faire des coups de stress comme ça. Mais finalement j'ai réussi à scorer deux bonnes vagues. A la fin, j'ai vraiment attendu parce que je me disais qu'il pouvait y avoir une bombe sortie de nulle part. Je n'ai pas pris de vagues sur les 15 dernières minutes. Mais je pense qu'il n'y avait pas trop moyen d'améliorer mon score donc c'était surement la bonne décision. Quand on est arrivé ce matin, c'était encore minus. Et là on sent vraiment que le swell est en train de rentrer. Sur la marée basse ce n'est pas l'idéal. Il y a pas mal de clapots et un peu de courant qui gâchent un peu la vague. Mais je pense qu'au remontant ça va faire vraiment de belles conditions."



Encore plus tard dans la journée, Vahine Fierro a rejoint au prochain tour ses deux compères tricolores en finissant dans les deux premières places de son heat. 

"Ce fut un peu un supplice quand on nous a expliqué qu'on allait devoir surfer deux séries en même temps. Je me suis entraîné sur la gauche, puis une série avant la mienne, on m'a annoncé que j'allais surfé la droite. J'ai fait une erreur dans ce heat. J'ai attendu 10 minutes une vague que j'ai raté. Mais après j'ai pu me rattraper, ça passe pour moi aujourd'hui."



Journée plus mitigée chez les garçons

Les coups de midi passés, les hommes ont enfin pu entrer dans l'arène, eux qui n'avaient pas encore démarré ce 3e et avant-dernier Challenger Serie de l'année. Avec la marée montante, les vagues se sont calées et sur une belle gauche, ils ont régalé. 



Dès la première série, un Français s'est démarqué. Titulaire d'une wildcard, Marco Mignot a entamé de la meilleure des manières la compétition en remportant le premier heat masculin de la journée.

"Les vagues sont bonnes aujourd'hui. On a eu deux jours un peu pourris, mais bon, on ne peut pas se plaindre il y a eu des vagues. Pas d'excuse. Sur mon 7,90 je fais le premier turn et je me dit ok celui là il est bon, faut juste que je finisse bien. J'avais rien à perdre et j'ai lancé un petit flotteur à la fin. Parfait c'est passé." 



En avançant dans l'après-midi, on a pu retrouver 3 Français dans la même série. Si Maxime Huscenot a bien terminé premier, Justin Becret et Tristan Guilbaud (pourtant deuxième jusque dans les dernières secondes) se sont eux inclinés face au Brésilien Alex Ribeiro. 



Dans la septième série masculine, Gaspard Larsonneur n'a malheureusement pas pu se hisser plus haut que la troisième place synonyme d'élimination. Malgré un bon début de série, le Breton s'est fait doubler pour 0,20 point seulement dans les toutes dernières secondes... Tellement frustrant ! Ce schéma s'est répété pour Charly Martin. Après avoir scoré la meilleure vague de sa série avec un 7,67, le Guadeloupéen a vu sa qualification s'envoler à la toute fin. Une élimination loin d'être méritée. 

Joan Duru fut le dernier Français à se qualifier. Il s'est imposé sans problème en dominant ses concurrents durant la quasi-totalité du neuvième heat. Il file lui aussi au prochain tour.  



Cette chaude journée s'est clôturée avec les lueurs rosées du soleil tombant. Mais malgré la beauté du cadre, Kauli Vaast, tout comme Andy Criere avec lui, n'a pas passé ce premier tour pour ce qui était le dernier heat de la journée. Récemment vainqueur la semaine dernière de la finale de l'Open de France, le jeune surfeur n'a pas réussi à dépasser la doublette brésilienne composée de Lucas Silveira et d'un Yago Dora particulièrement inspiré. 


La vague de la journée


Highlights du jour


Live

Prochain call demain matin à 8 h 15 pour un possible lancement 8 h 45. 

La compet' est à suivre en direct juste ici et en Français sur le site de MCS Extrême.         
    
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
Articles relatifs
| 0 
20/10/2021 - Compétition
Grosse perf' de la Tahitienne au terme d'une journée marathon. Chez les hommes, bilan mitigé.
  |  
01/01/1970 -
  |  
01/01/1970 -
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Les Ukulélés Kala sont disponibles !
Dossier
| 0 
Les surfeurs gays gagnent en visibi...
Pour venir à bout des tabous, certains membres de la communauté LGBTQ+ ne veulent plus surfer cachés.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.