Surf Ranch Pro : le retour de Kelly Slater

Compétition - On a retrouvé le King à l'aise dans sa piscine, juste avant le grand show Toledo.

Par - @surfsessionmag -
Photos ©WSL
Partager sur :   

C'est le retour du Surf Ranch Pro, et comme chaque année, on cherche des raisons de s'enthousiasmer. Une quête rendue plus difficile ce week-end puisque Michel Bourez et Jérémy Florès, en proie à de légers soucis de santé, ont préféré zapper.

Heureusement Johanne Defay sera bien présente, et grâce à la mécanique bien huilée du Surf Ranch, on peut estimer assez précisément ses horaires de passage à 21h44 et 21h48, puis 22h32 et 22h36 ce soir.


Oui car si la compétition a bien commencé hier, tout le monde n'a pas encore surfé, notamment les têtes de série Italo Ferreira, Gabriel Medina, Sally Fitzgibbons et Carissa Moore.

Alors que s'est il passé hier ? D'abord le retour de Kelly Slater, qu'on n'avait tout simplement pas vu en compétition en 2021. Alors rassurez vous il va bien, et surfe cette vague artificielle... Comme s'il l'avait faite ! Ses carves sont forcement bien placés, il a tout son matos de camping dans le tube, et nous a même placé le petit alley-oop qu'il réserve habituellement aux free-surfs.


Le King arrive ainsi à se glisser dans le top 8 provisoire, et il lui faudra y rester pour accéder aux demi-finales. On trouve également dans ce top Owen Wright, Adriano de Souza, Frederico Morais et Conner Coffin, preuve qu'on scorer cette vague artificielle sur de bonnes bases de power surfing.

Pour le top 3 par contre c'est autre chose. Il faut avoir le petit plus qui fait la différence. Pour Yago Dora c'est le gros move aérien, mais pour l'instant ce n'est passé que frontside.

Pour Kanoa Igarashi, c'est l'enchainement et la prise de risque, avec notamment ce turn toutes dérives dehors juste avant de se glisser dans la section à tube.


Et puis il y a Filipe Toledo, qui a juste mis tout le monde combo. Le type met plus de manoeuvres que n'importe qui, surfe vraiment sur le rail ,et vole plus haut que tout le monde. Il va falloir aller le chercher la haut !


Chez les filles c'est Tatiana Weston-Webb qui semblait la plus à l'aise dans le grand bain. La brésilienne a notamment fait parler sa puissance pour scorer le seul 8 du tableau féminin.


Stéphanie Gilmore n'est pas loin derrière, mais l'habituée des pointbreaks australiens est incontestablement plus à l'aise sur les droites que sur les gauches. Il faudra qu'elle envoie un peu plus backside si elle veut rester dans le haut du classement quand tout le monde aura surfé.


Pour les maîtres zen qui ont la patience de regarder le direct, la compétition reprend à 17h ce samedi avant de se conclure demain dimanche.

        
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
Articles relatifs
| 0 
| 0 
08/08/2020 - Compétition
"Pas trop le choix" arrive largement en tête, mais il y a quand même moyen d'apprécier le retour de la WSL sur...
| 3 
22/11/2019 - Compétition
C'est le dernier Français en compétition après l'élimination de Charly Quivront.
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Les Ukulélés Kala sont disponibles !
Dossier
| 0 
Les surfeurs gays gagnent en visibi...
Pour venir à bout des tabous, certains membres de la communauté LGBTQ+ ne veulent plus surfer cachés.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.