Local focale : Benjamin Ithurriague (Benitu)

Interview - Rencontre avec un vidéaste basque, présent sur beaucoup de sessions de gros.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Salut Benjamin ! Peux-tu te présenter et nous raconter tes débuts, quand et comment as-tu été attiré par la vidéo ?

Benjamin Ithurriague - Je m'appelle Benjamin Ithurriague, "Benitu" pour les gens qui me connaissent. Pour faire simple, j'ai grandi entre Bidart, Guéthary et Bayonne. J'ai commencé à filmer mes potes en skate, c'était le début des caméscopes. Je filmais en VHS puis on est passé au numérique en 1996, j'avais 13/14 ans. 

Aujourd'hui, à quoi ressemble ton matos ?

B.I - Aujourd'hui mon matos est assez simple. Je filme avec un GH5 et drone dji mavic 2 pro essentiellement. J'utilise un gimbal dji ronin-sc, un caisson pour le GH5 et de bonnes optiques.


Sur quels genres de couleurs ou de détails t'arrêtes-tu ?

B.I - Les premières et dernières heures de la journée offrent les plus belles lumières, mais ça ce n'est pas une révélation. J'aime bien les temps changeants qui offrent souvent de beaux contrastes.


Quelle est ta conception de la vidéo de surf parfaite ?

B.I - Pour moi une bonne vidéo de surf doit faire passer des émotions et surtout donner envie d'aller à l'eau. Après, suivant le mood du moment et où tu la regardes, la vidéo "parfaite" peut être tout et n'importe quoi. Documentaire, action pure, cinématique etc....


Quelles sont tes sources d'inspiration ?

B.I - Ce qui m'inspire ce sont mes sensations de pratiquant, la découverte d'une personne ou la projection mentale que je peux me faire de quelque chose que je vois et qui me parle émotionnellement. En fait, j'essaie de faire vivre au mieux une émotion que j'ai vécue ou ressentie.


Quelle est la meilleure session que tu aies vécu derrière l'objectif ? 

B.I - Il y en a eu plusieurs mais j'en retiens deux : la première c'est en filmant "Avalanche" qui est un spot de gros surf. Un spot que je filme chaque hiver. Ce jour-là, c'était bien en place, houle propre, environ 5-6 mètres peut-être, les surfeurs bien au pic et Lucas Levezac au fond en sécurité qui attendait la bombe. Une série vraiment mutante est arrivée avec au milieu, une vague proche des 8-9 mètres peut-être. Tout le monde a bouffé, même Lucas au fond. Il est sorti de l'eau livide en me disant "j'ai vraiment flippé". Pour l'avoir filmé plusieurs fois dans de très grosses vagues sur ce spot, c'était vraiment impressionnant de le voir comme ça ! 

On voit cette image dans mon film "Goatzen".


>> Film intégral à voir ici

La deuxième session qui m'a vraiment marqué c'était lors de la venue de Laird Hamilton au Pays Basque. J'ai pu le filmer en foil à Guéthary, on avait jamais vu ça ici, il allait hyper vite au-dessus de l'eau avec des trajectoires parfaites et en allant connecter un pic extérieur grâce au pomping. C'était génial et ça m'a passionné pour le foil. J'ai tout fait pour en faire après ça !  Aujourd'hui, c'est moi qui vole.

Stu ndevais choisir qu'un seul spot à shooter ?

B.I - Désolé mais je ne peux pas choisir un seul spot, j'aime trop la diversité et puis on ne va pas envoyer tout le monde au même endroit.



Y a-t-il des spots que tu t'interdis de shooter, de peur de révéler des indications géographiques ?

B.I - Je filme que des spots connus autour de chez moi donc non, aucun problème avec ça. Et puis quand le spot est à peu près préservé ou que l'on trouve une session magique on la partage une fois que les conditions ont changé ou sans forcément montrer le paysage autour.

As-tu déjà voyagé pour la vidéo ? 

B.I - J'ai jamais voyagé pour la vidéo mais j'ai déjà filmé en voyage. 


Serais-tu intéressé par la photo ?

B.I - Oui bien sûr, c'est d'ailleurs une partie importante de mon activité ! Je fais des tirages sur bois à la main de mes photos dans mon atelier à Bidart. C'est génial de pouvoir faire ses tirages soit même ! J'utilise les chutes de bois d'une menuiserie proche de chez moi en mode recyclage local. D'ailleurs je fais aussi de l'artisanat lampe en bois flotté et plein d'autres créations toujours dans un esprit surf, mer, nature.... 

Je fais bien évidemment des tirages photos classiques aluminium ou autre et je personnalise les photos sur bois à partir de vos images. Mon atelier est ouvert à tous en me prévenant un peu avant sur Insta ou par mail benituvideo@gmail.com.   

>> Retrouvez toutes les informations à savoir sur Benjamin et son travail juste ici     

                   
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
Articles relatifs
| 0 
10/09 - Interview
L'Australien revient pour nous sur "Lost Track Atlantic", son dernier surf trip atypique qui l'a mené jusqu'à ...
| 0 
31/08 - Interview
" Ce qui m'intéresse c'est de sortir des repères classiques en me rendant dans des endroits perdus où l'on n'a...
| 0 
27/08 - Interview
Entretien avec la petite soeur de Gabriel Medina, présente en ce moment en France pour le Rip Curl Pro Anglet.
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Les Ukulélés Kala sont disponibles !
Dossier
| 0 
Les surfeurs gays gagnent en visibi...
Pour venir à bout des tabous, certains membres de la communauté LGBTQ+ ne veulent plus surfer cachés.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.