Les surfeurs en vans indésirables sur la côte ?

Vous en pensez quoi? - En saison estivale les arrêtés municipaux se multiplient et peuvent concerner le simple fait de stationner.

Par - @surfsessionmag -
Photo @seb_anotherlife
Partager sur :   

L'époque des surfeurs en vans est-elle définitivement révolue ? On peut se le demander quand on entend les échos des difficultés rencontrées par ceux qui utilisent ce genre de véhicule.

L'an dernier à la même époque, on s'inquiétait du durcissement du contrôle technique qui risquait de laisser pas mal de fourgons aménagés sur le bord de la route. Aujourd'hui, même si on trouve toujours plein de bonnes raisons de faire un surftrip en van, on constate que le problème du stationnement prend des proportions toujours plus importantes en saison estivale.


Du coté des Landes, le youtuber/vanlifer Seb Another Life tape fort avec sa vidéo dans laquelle il dénonce la politique de la ville d'Hossegor, qui continue à interdire le stationnement des camping-cars.

En décembre dernier le tribunal administratif de Pau avait pourtant condamné la ville à retirer 27 panneaux jugés non-réglementaires. Mais il semble que cela ne remet pas en cause le contenu même de l'arrêté municipal limitant le stationnement des camping-cars du 15 juin au 15 octobre. De son coté Hossegor met simplement en avant son aire municipale de camping-cars à 15€ la nuit.


A Biarritz, c'est une interdiction totale de stationner qui frappe tous les véhicules "habitables", (fourgons, vans, campings car) du 1er mai au 30 septembre. Et là il ne s'agit plus seulement de vouloir dormir juste à coté du spot. Le simple fait de laisser son camtar garé en ville le temps d'une session peut donner lieu à une amende de 35€.

Là aussi la résistance s'organise avec une pétition lancée par Roxane G., qui s'indigne que la ville de Biarritz puisse chasser les surfeurs en vans tout en jouant de son image de "Ville de surf".


Car si les surfeurs ne sont pas les seuls à adopter la "vanlife", dans les villes du littoral ce sont souvent les adeptes de surftrips qui sont les premiers touchés. Et voir une vidéo titrée "Hossegor anti surf", et une pétition " Surfeurs : vous êtes des indésirables" peut donner matière à réfléchir avant de prendre la route des spots...

         
    
Partager sur :   
COMMENTAIRES (19)
Goui - le 28/07/2019 à 18:58
Obligé de marcher 20 minutes ?! Waw abusé aha!
Répondre
lesurfcestcool - le 29/07/2019 à 07:49
si on pouvait les interdire aussi à la Palue, Finistère, où les dunes sont constellées d'excréments car ces vans n'ont pas de système sanitaire.Ou alors il faudrait changer de comportement. Il y avait un vieil article dans surfer mag où on suggerait de faire ses besoins sur la plage à marée basse. Le minimum serait d'utiliser une pelle déjà, ça c'est pas trop compliqué.
Répondre
Gypaète65 - le 30/07/2019 à 12:22
Interdire, interdire... Putain, on dirait que tout le monde n'a que ce mot à la bouche actuellement ! Je ne suis pas un soixantaine-huitard, loin de là, mais j'ai vraiment le sentiment que le fait s'emmerder les autres en interdisant le maximum de choses est devenu la principale passion française...
J'en viendrais presque à envier les américains et leur libertarisme : ils ont au moins le mérite d'une certaine logique.
Répondre
JeVeuxDuSoleil - le 29/07/2019 à 09:55
Je comprends l'idee de profiter de son été après une année à bosser dur et de vouloir utiliser la liberté que procure le van. Mais bon, tu ajoutes à la surpopulation estivale les comportements irrespectueux. Au bout du compte ben ca gave de voir débarquer des dizaines de camions en ville. Y'a quand même des Aires pour les stationner et ca empêche pas leurs propriétaires de venir profiter de Biarritz et du surf à pieds ou à vélo.
Répondre
Aitor - le 29/07/2019 à 10:19
C'est pas bien grave, le surf est devenu un tourisme hyper polluant comme un autre et c'est bien de les éloigner des endroits qu'ils salissent. Regardez ce qu'est devenu Bali et toute l'indonésie à cause d'eux. Le pire c'est qu'ils se croient protecteur de la nature avec leur wax, les résines des planches etc... Le surf est devenu une plaie pour la nature au même titre que les industriels.
Répondre
Gypaète65 - le 29/07/2019 à 10:22
Ça fait déjà quelques années que les maires (Hossegor, Seignosse, Biarritz...) cèdent sous la pression de leurs (riches) administrés, souvent organisés en associations loi 1901 pour bien leur mettre la pression.
Ce qu'ils veulent, ces riverains ? Que les miséreux se cassent ailleurs, si possible loin. Si on ne peut pas privatiser les plages, comme en Italie, il suffit de limiter drastiquement le stationnement aux abords, et ça marche.
Le coin n'était déjà pas réputé pour sa mixité sociale, il devient un vrai guetto de gros bourgeois. Un conseil ? Faites comme moi, cassez-vous au Portugal, en Bretagne, où les vagues sont magnifiques et les gens du coin moins cons !
Les Landes, la côte Basque, surf country ? Mon cul...
Répondre
GUIDOP - le 29/07/2019 à 11:02
On se fait bien dégager le matin à la Palue... Quant à la pelle et le respect des environs, c'est le minimum oui !
Répondre
roann - le 29/07/2019 à 11:59
Ah ouais et ceux qui se garent pour la journée , ils chient pas ?
Répondre
James patagueule - le 29/07/2019 à 20:14
Bandes de vieux shnock ! Laissez les jeunes tranquille avec leur vans, ce ne sont pas eux qui polluent les plages durant l'été mais plutôt tous ces beaufs qui vivent dans les terres et viennent à la plage pour boire et faire les fêtes de bayonne, plus beaufs tu meurs ... Arrêtons le saucisson !
Répondre
GUIDOP - le 29/07/2019 à 20:51
@ROANN : van ou pas, déposer sa crotte ET son PQ à qui mieux mieux de la plage aux alpages est une bien sale banalité, en France et ailleurs. Sous prétexte que c'est biodégradable... à gerber. On pourrait commencer par un peu d'éducation et de respect ça ferait pas de mal. Humains de merde...
Répondre
Seb64600 - le 30/07/2019 à 04:06
Et au final, il y a plus que les ALLEMANDS en van qui squatte la côte des basques. Ils s en fouttent ils payeront pas l amende.
Répondre
Surferdave - le 30/07/2019 à 08:28
C'est le surf business. Il faut que les surfer viennent sur la côte pour surfer consomment. Ils ont qu'à aller à l'hôtel où louer une résidence ! Comme tout le monde ! Et puis les camions c'est pour les gitans ! Et puis ils font chier ils n'ont qu'à se mettre au tennis ou au golf ?
Bref dehors les pauvres en tongs avec leur planches !
Répondre
Gypaète65 - le 30/07/2019 à 11:17
C'est EXACTEMENT ça. La côte aux (riches) locaux, c'est le projet.
Alternative pour être toléré ? Être un riche touriste et consommer un max.
Tu es jeune ? T'as pas de ronds ? DÉGAGE !
Triste société...
Répondre
Goui - le 30/07/2019 à 15:46
Il faut aussi penser qu'un van garé prend minimum une place et demie, les villes ne sont pas des aires de campingcar...
C'est assez marrant de voir que des surfeurs en van, bohème et miséreux, épris de folle liberté veuillent à tout pris se garer sur les parkingz de Biarritz et Hossegor...
Répondre
Krep - le 30/07/2019 à 16:38
Ou comment mordre la main qui te nourrit...
Répondre
split - le 01/08/2019 à 11:03
goui t abuse !tout le monde peut etre complentatif devant le paysage biarrot .
pourquoi ne pas prendre exemple sur l espagne ou les routes sont gratuite , l essence moins cher et les compings cars bienvenues
avec des aires pres des spots et parcs ,equipés en toilettes et poubelles
les landes se placent pas trop mal avec vieux boucau ,seignosse , moliets , labenne , capbreton avec des aires de camping cars direct derriere la dune ou trés proche ,mention spécial à seignosse qui suite à la fermeture du parking des esta , tollére les surfeurs saisonniers sur un autre parking .
le pays basque quand à lui se voit réglementer cette année par le G7 car chaque van peut abrité un altermondialiste ! et l eau peut etre pollué par un sea shepper ou green activiste =purple flag à la grande et surfeur au miramar
mais tout surfeur en van se doit de dormir une nuit au camping d arro ou de laffit donc y a pas de quoi pleuré dans tout les cas .
ne vous laissé pas divisé par les politiques
peace , unity ,love
Répondre
Goui - le 02/08/2019 à 17:29
Tu as totalement raison Split.
Répondre
Lio - le 01/08/2019 à 19:58
Idem à Bisca où on peut dormir au parking du Vivier à 300m du spot et sans qu'on t'enquiquine du 1° octobre au 31 Mai.
Pas de bol , j'y ai dormi la nuit du 31 Mai. Alors que j'étais en train de surfer, la police municipale est passée pour me soutirer 35€ !
Ce qui est admis en basse saison ne l'est plus en haute saison ? Quelle est la raison à tout ça ? Du racket, oui !
Le pire, c'est qu'ils n'ont pas allumé les mecs, pas forcément surfeurs d'ailleurs, en train de dormir dans leur break ! 2 poids, 2 mesures ? Du délit de sale gueule, oui !
Pour eux, mon véhicule est aménagé alors que je ne suis pas camping car ou avec un modification sur la carte grise, je suis juste considéré comme le serait un break (j'ai un multivan). C'est donc totalement abusif !
Il serait intéressant qu'on nous donne les arguments légaux pour s'opposer à l'amende sans risquer un forfait majoré (on n'est pas tous avocats).
Perso, j'aimerai me rabattre sur un camping, mais ceux-ci sont aussi chers que des hôtels dorénavant !
Répondre
Articles relatifs
| 0 
02/03 - Vous en pensez quoi?
Un cabinet juridique australien lance l'offensive contre les surfeurs hipsters...
| 0 
27/02 - Vous en pensez quoi?
Les surfeurs s'apprêtent à recevoir une drôle de surprise dans leur boîte aux lettres...
| 0 
04/01 - Vous en pensez quoi?
La vague de Mark Healey et Cam Richards sélectionnée. Comme celle de JOB, Seabass et Benji Brand.
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 4 
Webber Reefs veut nous débarrasser ...
Ces récifs artificiels promettent de transformer les plages fermantes en spots parfaits.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.