BEST-OF - Jeremy Flores : « une des plus grosses frayeurs de ma vie »

World Tour - Le Français revient sur ses deux vagues passées sous l'eau dans des conditions solides de plus de 3 mètres à la Gravière pendant le Quik Pro France

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

Best-of, publié le 2 octobre 2012 : Sauvage, puissant et creux : voilà comment résumer les conditions à la Gravière aujourd'hui. Dans des vagues estimées à 8 pieds hawaïens et + (plus de 3 mètres de face) d'après les photographes présents, les surfeurs ont entamé les 7 premières séries du round 2 dans un line-up mouvant ne laissant aucun droit à l'erreur.

Dans sa série face à Yadin Nichol, Jeremy Flores a chuté dans une vague, avant de connaître la sanction que redoutent tous les surfeurs : rester sous l'eau pendant deux vagues. Quelques minutes après sa série, il raconte :

« Honnêtement, c'est une des plus grosses frayeurs de ma vie. J'ai surfé des vagues bien plus grosses et bien plus puissantes, mais je n'étais jamais resté deux vagues sous l'eau. Ce n'était pas un  wipe-out particulièrement violent, mais je me suis retrouvé pris dans un courant qui m'a retenu sous l'eau. J'ai alors passé de longues secondes sans pouvoir remonter, et je suis pratiquement tombé dans les pommes. On sait ce qui arrive dans ces moments-là, j'ai perdu plein d'amis qui se sont noyés comme ça. J'ai commencé à voir des étoiles, et je ne pensais qu'à sortir la tête de l'eau pour pouvoir respirer. Au bout d'un moment je ne pensais plus à la série. Je pensais juste à rentrer sur la plage, pouvoir respirer de nouveau, et revoir ma famille et mes amis. C'était la priorité. »

« je suis pratiquement tombé dans les pommes sous l'eau »

Une situation extrême, survenue à quelques dizaines de mètres du bord devant des centaines de spectateurs impuissants. Même les jet-skis de la sécurité n'auraient pu intervenir à temps au milieu des monstres d'eau si Jeremy n'était pas remonté à la surface de lui-même.

Pourtant, une fois de retour sur la plage, et bien que sonné, l'envie de vaincre a repris le dessus sur la frayeur passée :

« En sortant, j'ai croisé le regard de mon entraîneur Yannick Beven qui me disait de ne rien lâcher, et tout le public français était là pour m'encourager, c'était la moindre des choses que je retourne à l'eau. Même si je n'avais plus de jambes et de bras, je me suis reconcentré sur la série. Au round 1, Yadin Nicol m'avait bloqué tout au long du heat, ce qui n'est pas très fair-play, et là j'ai tout donné pour l'empêcher à mon tour de prendre des vagues, même si j'étais complètement cuit physiquement. Ça a marché.

Des séries comme ça n'arrivent pas tous les jours. Et il faut reconnaître que j'ai eu de la chance, ce qui m'a manqué ici ces dernières années. Je vais tout donner dans la série suivante, comme je l'ai toujours fait, et ne rien lâcher. »

> Retrouvez le résumé de cette incroyable journée du Quik Pro France à Hossegor.

> Jeremy Flores affrontera Kieren Perrow au 3ème tour.

Wipe-out 2/3 - Timo/Quiksilver

Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
28/12/2019 - World Tour
C'était écrit. Rien ne pouvait lui arriver. Chez les filles, la nouvelle reine s'appelle Carissa Moore !
| 0 
11/12/2019 - World Tour
Joan Duru et Michel Bourez en revanche enflamment le North Shore. Medina déjà innarêtable.
| 0 
28/08/2019 - World Tour
Dans de grosses conditions, le Réunionnais a éliminé Kauli Vaast, tombeur lui du numéro 1 mondial Andino.
| 0 
10/07/2019 - World Tour
Le jeune Réunionnais n'est vraiment pas passé loin. Frustrant mais encourageant.