Gabriel Medina champion du monde à Pipe si...

World Tour - On le soupçonne presque d'avoir fait exprès de perdre au Portugal.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Oubliez les scénarios écrits il y a une semaine concernant les chances de Medina d'être sacré au Portugal. Ces derniers ont été balayés d'un revers de main depuis qu'Italo Ferreira est passé dans le coin.

Mais le sprint final est lancé. Désormais, que ce soit pour Gabriel, Filipe ou Julian, les calculs ne sont plus possibles. Il faudra tout donner à Pipe en décembre prochain (8 au 20 décembre). Et Si Medina aurait pu être sacré au Portugal, on le soupçonne d'avoir volontairement prolongé le suspense jusqu'à Hawaii (c'est de l'humour pas une accusation). 

Gabriel Medina est passé en mode terminator...

Car Gabriel Medina n'est jamais aussi bon que lorsqu'il doit aller chercher quelqu'un. Le Brésilien n'est jamais aussi bon que quand il est dans l'adversité, poussé dans ses retranchements. L'an dernier, c'est John John qui avait hérité de ce rôle de lièvre. Cette année, c'est Filipe Toledo ou plus récemment Julian Wilson. C'est presque comme si gagner avec 10 000 points d'avance ne l'intéressait pas. Pour passer en mode terminator, il se doit d'avoir quelqu'un contre qui se battre. La compétition ? Il adore ça. Peut-être plus que n'importe quel surfeur sur le tour. 

Gabriel Medina n'hésitera pas à aller au charbon si besoin.

Un cran en dessous de son réel niveau jusqu'au milieu de la saison (Teahupo'o), Medina a switché depuis en mode chasseur avec comme ambition, d'aller chercher le titre suprême. Et dans nos scénarios les plus dingues, nous sommes même arrivés à imaginer que remporter le titre au Portugal n'intéressait pas Gabriel Medina. Il aurait pourtant pu être sacré dès lors que Toledo se soit fait éliminer face à Joan Duru au 3e tour et que Julian Wilson se soit fait sortir en quart. Mais Medina pourrait bien vouloir pousser le suspense jusqu'à Hawaii...

Le Brésilien a besoin de quelque chose pour le motiver. Et pour le suspense, rien ne pouvait être mieux que ce qui s'est passé au Portugal. Le titre, cette année encore, se jouera à Pipe.

Filipe Toledo


Voici donc tous les scénarios possibles à désormais 1 mois et demi du dénouement final : 

- Si Gabriel Medina accède à la finale du Pipe Masters, peu importe le résultat, peu importe contre qui, il sera champion du monde.

- Si Gabriel Medina termine 3e à Pipe, Julian Wilson ou Filipe Toledo devront eux, gagner l'event pour être champion du monde !

- Si Gabriel Medina termine 5e à Pipe ou pire, une "simple" finale suffira à Filipe Toledo ou Julian Wilson pour être sacré champion du monde. 

Faites vos paris... 

Julian Wilson espère bien aller décrocher la note suprême à Pipe.

Photo à la une : WSL / Damien Poullenot.        

         
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 2 
17/12/2018 - World Tour
Après 2014, le Brésilien s'offre un 2e sacre mondial. À 24 ans seulement...
268  | 8 
19/12/2017 - World Tour
Retour sur la saison stratosphérique du champion du monde 2017.
4112  | 0 
18/12/2017 - World Tour
Pour la 2e année consécutive, le petit prince du North Shore monte sur le toit du monde.
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 0 
Top 10 des plus belles vagues jamai...
Dix vagues, une chronologie allant des années 60 à aujourd'hui : voici notre sélection des plus belles vagues découverte...
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.