John John Florence et Lakey Peterson remportent Margaret

World Tour - Oh John John, tu nous avais manqué !

Par - @surfsessionmag -
wsl
Partager sur :   

Les conditions 

Comme prévu, le swell est arrivé dans la nuit et les conditions à Margaret étaient absolument folles. Les demi-finales, puis les finales ont été lancées sur le spot de Main Break dans des vagues allant d'1.8 m à 2.4 m. Ce qui laissait présager de gros carves sur les murs australiens. 

La finale 

Qui pouvait arrêter John John ? Intenable pendant toute la durée de l'event, l'Hawaïen s'impose à Margaret River. Dans une très belle finale face à Kolohe Andino - actuellement 2e du classement général - l'Hawaïen a récité un surf parfait. En témoigne son score de 18.50...

John John totalise 2 excellentes vagues à 9 pts (9.00 et 9.50). Sur la première, JJF combine un take off irréalisable et des carves parfaits alliés à une vitesse folle. Puis, dans les dernières minutes, il part chercher une vague à 9.50, frôlant la perfection. Il met fin par la même occasion aux rêves de trophée de son ami Kolohe, auteur lui d'un remarquable début de saison ! 

Kolohe Andino, perdant malheureux mais auteur d'un début de saison canon !

Après une première victoire à Bells, John John se dirige d'un pas déterminé vers un 3e titre de champion du monde... Est-ce une surprise ? 


John John Florence clairement au-dessus du lot à Margaret.

Lakey Peterson remporte elle sa première victoire de la saison sur la West Oz. Après avoir évincé de la compétition Stephanie Gilmore puis Carissa Moore, Lakey s'est dirigée plus confiante que jamais vers la finale. C'est donc tout naturellement que l'Américaine s'est emparée du titre face à la Brésilienne Tatiana Weston Webb.

Lakey a scoré deux belles vagues à 6 pts ( 6.93 et un backup à 6.40 ) pour un total de 13.33. Elle s'installe ainsi à la 6e place du classement général.


Lakey décroche sa première victoire de la saison.

Les highlights

Les demi-finales 

Chez les hommes

Nous avons cru un moment que Julian Wilson allait faire taire toutes les bouches. Mais l'Australien a manqué d'un rien ce qui aurait été sa première finale en 2019. Il a laissé finalement la place à Kolohe Andino (10.83 à 9.00 en demi-finale).


Malgré cet "échec", l'Australien sort 3e de cet event. Son meilleur résultat de la saison après deux 17e place sur la Gold Coast et à Bells et une 9e place à Bali


S'il ne fait que remplacer les blessés, cela n'a pas empêché Caio Ibelli de fracasser cet event de Margaret River du début à la (presque) fin. Sur sa route, le Brésilien a fait tomber de grands noms comme Slater, Medina ou encore Jordy Smith (il nous a ruiné notre Fantasy League...).

C'est finalement John John qui mis fin à sa folle chevauchée aux portes de la finale. Pour ces quatre premières compétitions de 2019, Caio Ibelli a remplacé Adriano de Souza, blessé. De Souza devrait cependant faire son grand retour sur le Tour dès le prochain event à Rio.

Mais Ibelli peut se rassurer, il devrait bien remplacer Leonardo Fioravanti qui s'est disloqué l'épaule après une mauvaise chute à The Box. L'Italien qui revenait fort sur le Tour après une année sur le QS, pourrait bien voir la suite de sa saison remise en question. 


 

Chez les femmes

Sally Fitzgibbons - championne 2017 à Margaret River - est tombée face à la tempête Weston Webb dans le premier heat de la matinée. Si l'Australienne détenait le lead pendant la majorité du heat, la Brésilienne a su se réveiller à temps pour chambouler les scores. Elle s'en sort avec un 13.33 face à 11.67 pour Sally.


Avec une 3e place à Margaret, une 1/2 sur la Gold Coast et deux 1/4 de finale à Bells et Bali, l'Australienne s'assure une belle 4e place au classement mondial. 


La triple championne du monde Carissa Moore est éliminée en demi-finale par Peterson. L'Hawaïenne, détentrice de deux victoires à Margaret s'est battue dans un duel (très) serré pour tenter d'en remporter une troisième. Malheureusement ça n'est pas passé pour l'Hawaïenne. Malgré deux excellentes vagues (7.60 et 8.20) pour Carissa, Peterson l'emporte avec une avance de 0.17 point. Oui, c'était vraiment serré ! 

La déclaration de la nuit 

Kolohe Andino - "Il n'y a personne d'autre que John John contre qui je préférerais perdre. Je l'admire beaucoup, lui comme son surf. Quand les vagues deviennent plus difficiles et plus venteuses, John John est toujours le gars le plus difficile à battre. Comme nous l'avons tous vu, il a démoli Main Break cette semaine sans compter sa victoire à Bells dans les mêmes conditions. Indéniablement, c'est LE type à battre dans ces vagues. J'étais heureux de partager une nouvelle finale avec lui et de continuer ce début d'année extraordinaire pour moi."


Résultats

Hommes



Femmes

Classement

Hommes

Femmes


                                         
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
02/05 - World Tour
Un patron de retour, un champion du monde au ralenti, un vice-champion du monde à l'arrêt... Le point chez les...
| 0 
25/03 - World Tour
Avec un duel entre Français dès le 1er tour...
| 0 
26/02 - World Tour
On espère pour cette année, toujours plus de vins et un peu moins de requins.
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 3 
Webber Reefs veut nous débarrasser ...
Ces récifs artificiels promettent de transformer les plages fermantes en spots parfaits.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.