Oi Rio Pro : Toledo et Fitzgibbons au sommet !

World Tour - Après un event de folie au Brésil, les pros prennent maintenant la direction de J-Bay.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Les conditions

Pour les derniers heats brésiliens, les surfeurs disposaient de vagues allant d'1 m 20 à 1 m 80. De quoi offrir un beau spectacle aux centaines de Brésiliens et fans qui s'entassaient sur la plage. 

Les finales

Filipe Toledo remporte haut la main ce Oi Rio Pro. Jordy Smith, lui, a vécu un heat difficile et échappe de justesse à la situation de combo. Le Sud-Af' a multiplié les vagues (11 au total) mais il lui est impossible de trouver un back-up. Une stratégie bien différente de celle de Toledo. Seulement cinq vagues ont suffit au Brésilien pour scorer un 18.04 et garder le lead tout au long de la série. Dès les premières minutes, le local annonçait la couleur et en allant chercher un 9.34 avec un barrel suivi d'un air complètement dingue. Quelques minutes plus tard, le Brésilien est remonté au pic pour scorer son backup à 8.67. Il ne lui resté plus qu'à attendre la fin du heat.

Avec une deuxième victoire consécutive à Saquarema, Toledo est vraiment l'homme à battre sur le spot brésilien. Quant à Jordy, il prend la direction de la maison pour le Corona Open J-Bay où les fans s'apprêtent à retrouver leur héros local. 



Sally Fitzgibbons intraitable ! Après avoir évincé Lakey Peterson en quart, son amie Keely Andrew en demies, Sally remporte la finale face à Carissa Moore. Du début à la (presque) fin du heat, on imaginait l'Hawaïenne sortir de l'eau triomphante. Mais Sally n'a rien lâché et s'est emparé du lead dans les 5 dernières minutes. Elle score un 8.67 en se calant un petit tube suivie d'un énorme re-entry. Une performance qu'elle appuie d'un backup à 5.97 et qui lui permet de remporter l'évènement de Saquarema, ainsi que son troisième titre brésilien. Cette victoire lui donne aussi la premiere place du classement wsl, passant ainsi devant Stéphanie Gilmore et Carissa Moore. 




Les highlights


Les demi-finales

Chez les hommes

Toledo - Morais : Alors qu'il concours comme remplaçant, Frederico Morais a effectué un beau parcours au Brésil. Le Portugais a sorti Julian Wilson en quart de finale, et c'est Filipe Toledo qui mettra fin à sa course en demies, 16.00 à 10.30.  En terminant 3e, Morais prouve qu'il a sa place dans l'élite mondiale. Pour l'instant, il se doit de continuer son chemin sur le QS en attendant une nouvelle opportunité de briller sur le CT.


Andino - Smith : Une fois de plus Kolohe Andino pose un pied sur le podium. Le Californien éliminait la star locale Gabriel Medina lors des quarts et progressait vers la finale. Mais c'était sans compter sur la forme de Jordy Smith qui écarte le Californien de ses rêves de victoire en lui infligeant 16.06 à 10.40. Kolohe garde sa deuxième place du classement wsl et avec cette 3e place au Brésil, s'affirme plus que jamais dans la course au titre mondial.


Chez les femmes

Gilmore - Moore : Au total, 10 titres mondiaux étaient présents à l'eau lors de ce heat. Stephanie Gilmore (7x championne du monde) et Carissa Moore (3x championne du monde) se disputaient la place en finale. Un heat qu'il ne fallait manquer sous aucun prétexte. Les deux légendes ont échangé des superbes vagues. Alors que Carissa ouvrait le score sur un 7.50, Stéphanie ripostait avec un tube presque parfait noté 9.00. Malgré cette énorme perf', l'Australienne n'a pas trouvé de backup suffisant face au total de 15.30 de l'Hawaïenne. 



Fitzgibbons - Andrew : À l'inverse du heat opposant Stéphanie à Carissa, les deux Australiennes ont peiné à trouver des vagues lors de ces demies. Sally remporte le heat avec un timide 7.63 qui fait largement l'affaire face à Keely Andrew qui score un total de 4.40. 


La déclaration

Filipe Toledo : "Ce que j'aime vraiment, c'est l'émotion et l'énergie des fans au Brésil. Cela me donne de l'énergie, de la concentration et de la motivation. J'ai été malade toute la semaine et je me sentais vraiment faible et fatigué. Mais chaque fois que je courais vers l'eau, l'énergie de la foule me donnait un coup de pouce. Beaucoup de gens ne le savent pas, mais j'ai personnellement vécu une année très difficile. Il a été difficile de me concentrer sur ce que j'aime le plus, mais c'est la foule qui m'a poussée à traverser et je suis éternellement reconnaissant. Maintenant je suis prêt à affronter une autre de mes vagues préférées à J-Bay."

Classement

Chez les hommes :


Chez les femmes :

   
   

> Prochain rendez-vous du CT du 9 au 22 juillet pour le Corona Open J-Bay, pour les hommes comme les femmes

   
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
09/07 - World Tour
Il rejoint Jérémy Florès. Michel Bourez, Joan Duru et Johanne Defay, eux, sont tous les 3 qualifiés.
| 1 
17/12/2018 - World Tour
Gabriel Medina, lui, se rapproche encore un peu plus du titre.
| 0 
14/12/2018 - World Tour
Julian Wilson rejoint aussi le 3e tour. Pas Filipe Toledo qui doit passer par les repêchages.
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 2 
Surf et G7... C'est compliqué !
Vagues désertes à Biarritz, inquiétude à Anglet, assos mobilisées, et humour sur les réseaux.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.