Pipe Masters : Medina envoie un message fort

World Tour - Julian Wilson rejoint aussi le 3e tour. Pas Filipe Toledo qui doit passer par les repêchages.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Enfin ! Après plusieurs jours off, le Pipe Masters a enfin pu être lancé hier soir à Hawaii dans des conditions franchement pas évidentes. Dans des vagues d' 1m80 tout au plus et sur un plan d'eau super venté, les surfeurs se sont lancés à l'assaut du dernier event de la saison. Avec des réussites diverses. Tour d'horizon.

Gabriel Medina en patron !

C'est certainement le surfeur qui était le plus attendu. D'abord parce que c'est lui le numéro 1 mondial, c'est à dire le chassé. D'autre part, c'est certainement lui qui a le plus de pression sur les épaules au moment d'attaquer cette dernière épreuve. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la pression, Gabriel Medina a dû la manger au petit-déjeuner... Son entrée en lice dans la compétition tourna à la démonstration. 

Face à Connor O'Leary et Benji Brand, le Brésilien a démarré sur un nombre incalculable de vagues. Les tubes étant difficiles à trouver, c'est dans les airs que Medina s'est exprimé, prenant même parfois des risques déraisonnés par rapport à sa position de numéro 1 mondial en quête d'un 2e sacre... Une blessure serait très malvenue et de ce que l'on a vu cette nuit, elle serait le seul moyen pour lui de ne pas être champion du monde tant il a semblé survoler cette première journée. Son ennemi numéro 1 c'est certainement lui. Mais Gabriel Medina cette nuit avait faim et ça s'est vu.


"J'ai juste voulu prendre beaucoup de vagues" a-t-il précisé. "Les vagues n'étaient pas faciles aujourd'hui et cette saison ne fut pas si simple. J'ai eu des hauts et des bas. Je suis très heureux de pouvoir arriver ici avec un petit avantage au classement par rapport aux autres. Je suis super concentré. Je sais que j'ai juste besoin de faire une finale pour être sacré. Je vais faire mon maximum à chaque heat". On peut compter sur lui...

Julian Wilson garde le cap

Opposé à Tomas Hermes et Seth Moniz dans la série précédent celle de Medina, Julian Wilson lui, a joué avec le feu, n'obtenant sa qualification pour le 3e tour qu'à l'issus de son avant-dernière vague. Mais l'essentiel est fait. Julian Wilson s'évite un 2e tour de repêchage et file vers le 3e tour. Le duel à distance est bel et bien lancé et nous avons déjà hâte de le voir évoluer dans des conditions un peu plus solides.


"J'ai juste essayé de me concentrer pour trouver des opportunités dans ces conditions pas faciles. J'ai rarement été aussi proche d'un titre de champion du monde. J'en suis beaucoup plus proche que l'année dernière mais je sais que je dois quand même faire un gros résultat. Avec Filipe et Gabriel nous sommes dans le même bateau". 

Premier accroc pour Filipe Toledo

Premier des 3 mousquetaires en lice pour le titre mondial à entrer en compétition, Filipe Toledo n'a pas rassuré. Dans un heat sevré de barrel, Toledo n'a rien pu faire face à Matt Wilkinson. Dans un heat lors duquel aucune belle vague n'a vraiment été surfée (à cause des conditions), le Brésilien n'a jamais réussi à s'exprimer. Frustrant pour lui. Une élimination au 2e tour et ce serait la fin de ses rêves de champion du monde.  


Il devra se défaire de la wildcard hawaïenne et finaliste des Trials Benji Brand au 2e tour. 

Michel Bourez au buzzer

Pipeline a vraiment commencé à se réveiller au moment du heat de Michel Bourez !  Les vagues ont commencé à grossir, et le vent, lui, a baissé. C'est le moment qu'a choisi la machine à vagues de Pipe pour se réveiller. Le Tahitien a dû attendre la sortie de l'eau et l'annonce des résultats pour souffler. Face à Ian Gouveia et Ezekiel Lau, Michel doit son salut à sa dernière vague. Une vague qui lui permet de passer à la dernière seconde devant Ezekiel Lau et Ian Gouveia. Avec seulement 4 vagues, Michel a su trouver les bonnes opportunités. Surtout quand on voit qu'Ezekiel Lau et Ian Gouveia, eux, en ont surfé 9.

Michel file directement au 3e tour. 


"J'ai entendu que Ian (Gouveia) avait eu un 8 quelque chose sur sa dernière vague. Sa dernière vague était vraiment belle mais c'est de ma faute. J'ai fait une erreur, j'aurais dû la prendre. Mais au final les choses se sont bien passées pour moi. Toutes les étapes du Tour sont importantes, mais celle-ci c'est la dernière. Il faut tout donner".

Joan Duru et Jérémy Florès aux repêchages

Bien que finissant 2e de sa série, Jérémy Florès a offert une superbe bataille face à Conner Coffin notamment. Les deux hommes ont pu profiter de bien meilleures conditions à Pipe pour s'enfiler quelques bons barrels se répondant coup sur coup. Avec un total de 15,07 points, Conner s'offre le meilleur résultat de cette première journée. Jérémy termine juste derrière avec 14 points. Lui, le tenant du titre ici à Pipe n'a certainement pas à rougir de cette prestation. Si Pipe se réveille, le Français sera très difficile à battre au prochain tour. Ian Gouveia est prévenu...

Joan Duru, lui, doit être frustré. Super à l'aise dans ce premier tour, le Français ne doit sa 2e place synonyme de repêchage qu'à un Italo Ferreira imprévisible, auteur d'un aerial complètement dingue dans les ultimes secondes. Joan, qui a besoin d'un bon résultat ici pour se maintenir sur le Tour, devra affronter Tomas Hermes au prochain tour. 


Kelly Slater rate de peu son retour

Avec la bagarre entre Gabriel Medina, Julian Wilson et Filipe Toledo, ainsi que le tour d'adieu de Joel Parkinson, le retour de Kelly Slater en compétition est presque passé inaperçu. Opposé à Jordy Smith lors du 1er Heat de ce 1er Round, Kelly a signé l'une des meilleures vagues de la journée (8 points) pour un beau tube trouvé à Backdoor. Malheureusement pour lui, ce n'est pas suffisant pour triompher d'un Jordy Smith on fire. 


King Kelly doit filer au 2e tour où il affrontera Willian Cardoso.

Parko loin de la retraite

Lui aussi est attendu ! C'est un peu l'attraction de ce dernier Pipe Masters et tout le monde (ou presque) sur la plage souhaite le voir remporter cette épreuve ! Joel Parkinson a réussi son entrée en lice pour ce qui s'avère être la dernière compétition de sa carrière. Malgré la petite soirée organisée la veille rendant hommage à sa carrière, Parko s'est montré plus en forme que jamais. Le champion du monde 2012 et déjà vainqueur du Pipe Masters a pu profiter certainement des meilleures conditions qu'a offert Pipe hier à la fin de la journée. 


L'Australien s'impose devant Kolohe Andino et Adrian Buchan. Il file au 3e tour et est plus que jamais favori pour remporter la Vans Triple Crown. On Ya Parko !! 


"C'était une journée difficile mais j'ai eu la chance de trouver les bonnes vagues. Entendre mes enfants et ma femme parler hier à la soirée m'a beaucoup ému. Et le soutient des fans depuis le début est quelque chose qui me touche énormément. J'ai hâte de démarrer le prochain chapitre de ma vie".

Résultats

Billabong Pipe Masters Round 1 Results:

Heat 1: Jordy Smith (ZAF) 12.00, Kelly Slater (USA) 11.43, Frederico Morais (PRT) 4.47 
Heat 2: Yago Dora (BRA) 9.83, Owen Wright (AUS) 9.60, Miguel Pupo (BRA) 2.00
Heat 3: Italo Ferreira (BRA) 13.30, Joan Duru (FRA) 11.67, Keanu Asing (HAW) 5.66
Heat 4: Matt Wilkinson (AUS) 6.03, Filipe Toledo (BRA) 5.04, Caio Ibelli (BRA) 4.93
Heat 5: Julian Wilson (AUS) 8.07, Tomas Hermes (BRA) 6.40, Seth Moniz (HAW) 4.57
Heat 6: Gabriel Medina (BRA) 13.16, Benji Brand (HAW) 9.97, Connor O'Leary (AUS) 9.67
Heat 7: Griffin Colapinto (USA) 7.07, Ryan Callinan (AUS) 6.77, Wade Carmichael (AUS) 4.50
Heat 8: Michael February (ZAF) 6.30, Kanoa Igarashi (JPN) 6.10, Sebastian Zietz (HAW) 4.03
Heat 9: Michel Bourez (PYF) 12.03, Ian Gouveia (BRA) 12.00, Ezekiel Lau (HAW) 10.90
Heat 10: Conner Coffin (USA) 15.07, Jeremy Flores (FRA) 14.00, Jesse Mendes (BRA) 9.20
Heat 11: Joel Parkinson (AUS) 11.23, Kolohe Andino (USA) 8.10, Adrian Buchan (AUS) 5.13
Heat 12: Michael Rodrigues (BRA) 11.44, Patrick Gudauskas (USA) 7.60, Willian Cardoso (BRA) 5.04

Programme du 2e tour

Heat 1: Filipe Toledo (BRA) vs. Benji Brand (HAW) 
Heat 2: Owen Wright (AUS) vs. Seth Moniz (HAW) 
Heat 3: Wade Carmichael (AUS) vs. Caio Ibelli (BRA) 
Heat 4: Kanoa Igarashi (JPN) vs. Keanu Asing (HAW) 
Heat 5: Kolohe Andino (USA) vs. Miguel Pupo (BRA) 
Heat 6: Willian Cardoso (BRA) vs. Kelly Slater (USA) 
Heat 7: Adrian Buchan (AUS) vs. Ryan Callinan (AUS) 
Heat 8: Jeremy Flores (FRA) vs. Ian Gouveia (BRA) 
Heat 9: Ezekiel Lau (HAW) vs. Jesse Mendes (BRA) 
Heat 10: Sebastian Zietz (HAW) vs. Patrick Gudauskas (USA) 
Heat 11: Frederico Morais (PRT) vs. Connor O'Leary (AUS) 
Heat 12: Joan Duru (FRA) vs. Tomas Hermes (BRA) 

         
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
Il y a 2 jours - World Tour
Joan Duru, lui, doit passer par un 2e tour de repêchage.
| 0 
Il y a 4 jours - World Tour
Le spot, les wildcards, les conditions attendues... Tout savoir sur la plus vieille étape du Tour !
| 2 
01/04 - World Tour
"Oui, cette mesure est sévère mais l'image du surf ne doit pas (plus) être associée à ce type de pratique".
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 0 
Top 10 des plus belles vagues jamai...
Dix vagues, une chronologie allant des années 60 à aujourd'hui : voici notre sélection des plus belles vagues découverte...
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.