Quik Pro France : des demis dessinées dans la folie

World Tour - Au terme d'un véritable festival de barrels dans une Gravière approchant la perfection, Kelly, Dane, Parko et John John ont obtenu magistralement leurs billets pour le dernier carré de tête.

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

p>Enfin. On attendait ça depuis les premiers jour de ce Quik Pro France. La Gravière, au coucher du soleil, s'est apaisée pour offrir des tubes d'une perfection soudaine, et par la même occasion des quarts de finale extraordinaires d'intensité. Au terme d'une longue journée de surf, les demi-finales de cette septième épreuve de l'année ont été dessinées de la plus belle des manières, à grands coups de barrels et de 10 parfaits, grâce à la maestria de quatre génies d'exception qui font désormais office de derniers rescapés : j'ai nommé Kelly Slater, Joel Parkinson, Dane Reynolds et John John Florence.

Le beach break de la Gravière aura eu aujourd'hui une bonne dizaine de visages différents. Pour commencer la journée, ce sont des murs solides sur un plan d'eau très agité qui déferlaient à peine le soleil levé. Sans attendre plus longtemps, il fallait lancer la fin du round trois. Malheureusement, ce call de bon matin ne réussira pas au Français Jeremy Flores, victime de l'excellent Kieren Perrow, qui aura donc empêché une nouvelle fois l'enfant du pays de briller devant son public. Si la journée aura commencé par une déception, elle se sera fort heureusement finie au terme de près de 8h de surf par une apothéose, redonnant le sourire à une foule dense restée massée sur la plage jusqu'à la nuit tombée.

Après avoir chuté toute la journée, la houle sur la marée haute a pris tout le monde de cour en dévoilant un autre visage, celui de la perfection, pour accueillir l'entrée dans les phases finales. Subitement, les séries qui se faisaient rares sont devenues plus nombreuses, et les tubes, magnifiques, se sont ouverts et creusés. Les quarts de finale pouvaient donc commencer dans les meilleures conditions, et le moins que l'on puisse dire c'est que les surfeurs présents auront su en tirer profit.

Premier d'entre eux : John John Florence. L'Hawaiien n'aura laissé aucune chance au Brésilien Miguel Pupo, enchaînant les tubes pour un total de 15, 33 points contre 2, 50 points pour son rival. Sa domination est insultante. Miguel, impuissant, laisse filer John John vers les demis. Dans la série suivante, même déséquilibre. L'incroyable Dane Reynolds va littéralement étouffer le jeune Kolohe Andino dès la première seconde. Sur le buzz de départ, Dane, isolé au nord du site, accroche une bombe notée 9, 10 points. Le reste de la série sera un festival de style du Californien, et une décente aux enfers pour le rookie qui finira par prendre ses deux seules vagues lors des deux dernières minutes, pour un faible total de 1, 27 points.

Dane Reynolds fait une démonstration de style / Bravo

Les organisateurs, qui avaient d'abord songé à arrêter là les hostilités, auront vu juste en lançant les deux derniers quarts de finale. Ces deux heats auront été de loin les plus fous et relevés de ce Quiksilver Pro France 2012. Parko et Kelly, respectivement opposés à Gabriel Medina et Kieren Perrow, vont littéralement enflammer le spot sous les regards médusés et les acclamations des spectateurs. C'est le numéro deux mondial, Joel, qui ouvre le bal. Après s'être extirpé d'un superbe tube glassy pour obtenir un 8, 83 points, l'Australien s'éllance sur LA bombe du jour. Le take off est radical. Parko, touché par la grâce, engage son bottom puis se redresse tel un gladiateur pour disparaître dans l'antre du monstre, avant de s'en extirper dans la liesse générale. C'est un 10 parfait et Medina, malgré son courage, pose un second genou à terre.

Même démonstration pour Kelly. Remonté par le show de son rival Parko, le 'King' entre dans l'eau bien décidé à ne pas se faire voler la vedette. La suite sera à l'image de la suprématie écrasante de l'undécuple Champion du Monde. Kelly enchaîne les tubes parfaits notés 9,20 points puis 9,93 points, jusqu'à finalement enfoncer le clou grâce à un barrel backside no grab d'anthologie. C'est à nouveau un 10, la série est pliée. Kieren, beau joueur, sort de l'eau après le buzz avec le sourire dans la nuit tombante, tandis que Kelly, surexcité, reste à l'eau pour accrocher encore deux trois tubes.

Après cette fin de journée mouvementée, Kelly aura eu beau demander en plaisantant qu'on allume les spots pour lancer les finales, le rendez-vous aura été fixé avec impatience à demain matin 8h pour deux affronts qui risquent de faire couler beaucoup d'encre : John John / Dane Reynolds et Kelly / Parko. Deux demis finales qui devraient être d'une intensité rare, tant le niveau de ces quatre surfeurs a atteint aujourd'hui des sommets.

Plus d'infos, de photos et de vidéos sur le site du Quiksilver Pro France.

Kelly souriant après avoir plié sa série / Rabejac

Kierren Perrow / Bravo

Kelly dans l'une des bombes de la fin de journée / Rabejac

jfdghjhthit45

Partager sur :   
COMMENTAIRES (4)
Shootthecurl - le 04/10/2012 à 22:29
Quel après midi de folie, un grand moment de surf à La Gravière, vivement demain
Répondre
kepa - le 04/10/2012 à 23:10
Kelly a été impressionant ... Il aurait mérité un 20 pour ses quarts!
Répondre
Nathan - le 04/10/2012 à 23:24
C'était vraiment magique, ce sunset et ces vagues de Kelly et Parko... Inoubliable. Le tout avec des commentateurs français qui nous ont fait bien rire. Une aprèm surf parfaite :)

Ça promets pour les demis !
Répondre
Laurent ile de la Réunion - le 05/10/2012 à 05:43
Un gros salut tous particulier a ce photographe, mr Rabejac qui s'est placé dans des conditions extrêmes parfois...on l'a bien vu batailler dans ces monstres pour nous ramener ces superbes clichés.....:)
Répondre
Articles relatifs
| 1 
22/02/2018 - World Tour
Rétrospective de ces surfeurs ayant décidé de quitter le meilleur job de la planète.
| 1 
08/10/2015 - World Tour
Les principales choses à retenir de cette première journée de compétition.
| 0 
01/10/2015 - World Tour
Dane Reynolds a annoncé via son compte Instagram qu'il participera à l'épreuve française.
| 0 
14/06/2015 - World Tour
Belle journée de surf à Cloudbreak avec quantité de jolis tubes. La wildcard Dane Reynolds a battu le n°1 mond...