Volcom Fiji Pro : Slater et Florence à la perfection

World Tour - Malheureusement pour lui Jérémy Florès s'est fait pousser vers la sortie par le Sud-Africain Jordy Smith

Par - @romainferrand -
Encore un 10 du magicien Slater à Tavarua. Photo © ASP / Kirstin  
Partager sur :   

Quatre jours à ronger son frein, à scruter l'océan dans l'espoir de voir enfin Cloudbreak sortir de sa (relative) léthargie. Et puis soudain, le réveil. Brutal. Comme on sort de son lit d'un seul bond, par peur d'arriver en retard au rendez-vous. Celui tant attendu. Heureux ainsi les rescapés du Volcom Fiji Pro, avant cette journée de mardi (dans la nuit de lundi à mardi, heure de Paris), ils ont pu s'envoyer sans compter sur un spot oscillant entre le parfait (2-2,5 m) et... uniquement le parfait. Terrain idéal pour enchaîner les séries : celles des 3e, 4e et 5e tours afin d'élire les quarts de finaliste de cette quatrième étape du World Tour 2013.

Cloudbreak est la meilleure gauche au monde”, s'extasiait Joel Parkinson, canne à pêche définitivement jetée aux oubliettes. Et qu'en a pensé le maître des lieux et tenant du titre, Kelly Slater ? “Incroyable, j'ai pris aujourd'hui quelques-unes des meilleures vagues que j'aie jamais surfées en compétition.” Vu le pedigree du bonhomme, soit en très court résumé plus de deux décennies de carrière au top niveau mondial, l'opinion fait loi.

Joel Parkinson a définitivement opté pour les barrels de Cloudbreak en lieu et place de sa canne à pêche. Photo © ASP / Robertson

Sa loi justement, Kelly Slater l'a imposée, aussi bien au 3e tour pour enterrer les promesses d'un nouveau coup d'État de l'Australien Mitch Coleborn (13,87-11,03), qu'au 4e tour où Jérémy Florès et Sebastian Zietz n'ont pu que constater les dégâts : un premier tube backside plus quelques manoeuvres (9,30) suivi d'un double barrel interminable pour scorer la perfection (un 10 à l'unanimité, vidéo ci-dessous) et inscrire un 19,33 au final rédhibitoire pour le Français et l'Hawaiien.

En quarts, le King retrouvera "Seabass" sur sa route et devra particulièrement se méfier de l'accrocheur rookie dans le money-time. Car s'il est encore en course à Tavarua, Sebastian Zietz le doit d'abord à son incroyable capacité à renverser les situations les plus désespérées : Kai Otton (Aus) en a fait l'amère expérience au 3e tour (lire résultats ci-dessous), puis un pourtant fringant Taj Burrow au 5e, écarté des phases finales par le tenant de la Triple Crown, auteur d'une combinaison barrel - turns - floater pas loin du buzzer !

Jérémy Florès rate les quarts pour une poignée de points. Photo © ASP / Kirstin

Le contest est en revanche terminé pour Jérémy Florès. Souverain au 3e tour pour éliminer le Brésilien Miguel Pupo en scorant notamment un gros tube (8,00), le Réunionnais n'est pas parvenu ensuite à s'extraire du 5e tour de repêchage dans lequel l'avait plongé Slater. Il s'en est fallu de... 0,07 point (14,43-14,50) au terme d'une série serrée pour que le Français ne pousse vers la sortie le lauréat du Billabong Rio Pro, Jordy Smith (AFS). Si près et si loin à la fois...

Un Jordy Smith enfin performant aux Fidji, mais qui n'aura pas la partie facile en quarts de finale puisque se profile pour le Sud-Africain un duel explosif avec John John Florence. De retour aux affaires après la blessure à la cheville qui l'a privé de Bells Beach et de Rio, le prodige hawaiien fait parler ses dérives à Tavarua. Comme s'il ne s'était jamais arrêté. Déjà auteur d'un 10 au 2e tour, JJF a récidivé au 4e tour en plaçant sur sa troisième vague trois manoeuvres avant de filer droit dans un barrel rapide. Verdict : un 10/10 à l'unanimité moins un juge.

Je n'étais pas sûr de mon score car la vague me semblait plus petite que les autres”, minaudait le blondinet.“J'ai exécuté quelques turns avant de me lancer dans ce long barrel et je suis content d'en être sorti. J'attends la suite avec impatience.

De retour aux affaires après sa blessure à la cheville, John John Florence peut retrouver le sourire : l'Hawaiien se hisse en quarts du contest fidjien. Photo © ASP / Kirstin

Le bas du tableau sera, lui, peuplé de trois champions du monde : l'Américain CJ Hobgood (titré en 2001) ainsi que les Australiens Joel Parkinson (2012) et Mick Fanning (2007 et 2009). Dans le rôle du quatrième larron : un autre Aussie et pas des moindres, Josh Kerr.

Fidèle à sa réputation fidjienne, CJ Hobgood a maîtrisé – mais sans forcément briller – au 3e tour le Sud-Africain Travis Logie (9,67-7,87), groggy après avoir heurté violemment le reef. "Ceej" s'est ensuite évité un passage par le repêchage en remportant sa série du 4e tour aux dépens de Kerr et Fanning. Un Hobgood tout en justesse et précision.

Aussi bien pour Kerr – futur adversaire de Hobgood en quarts – que pour Fanning, le repêchage n'a dans la foulée été qu'une simple formalité : "Kerrzy" contre le rookie US Nat Young (18,76-7,83) et le "White Lightning" face au sophomore US Kolohe Andino (19,53-14,34), tous les deux vainqueurs par combo (et le top total du jour pour Mick).

La menace CJ Hobgood planera sur les quarts de finale. Photo © ASP / Kirstin

Quid enfin de Joel Parkinson ? Ces deux scores suffisent à décrire sa journée : 18,73 au 3e tour face à son compatriote et remplaçant Yadin Nicol (14,40) ; 18,14 au tour suivant pour ramener à la raison Young (8,07) et Andino (15,07) et rallier directement les quarts à coups de carves et de barrels bien creux et rapides. Son opposition en quarts avec Fanning vaudra son pesant de wax... et de points dans la course à la couronne mondiale.

Prochain call ce mardi soir aux alentours de 21h - 21h30 (heure de Paris) avec la probable suite et fin de la compétition dans des conditions en légère baisse.



Résultats et séries à venir :

La suite du 3e tour (à élimination directe) :

Heat 4 : Jérémy Florès (FRA) 14.00 def. Miguel Pupo (BRÉ) 10.50

Heat 5 : Sebastian Zietz (HAW) 11.60 def. Kai Otton (AUS) 10.73

Heat 6 : Kelly Slater (USA) 13.87 def. Mitch Coleborn (AUS) 11.03

Heat 7 : Mick Fanning (AUS) 11.66 def. Heitor Alves (BRÉ) 5.67

Heat 8 : C.J. Hobgood (USA) 9.67 def. Travis Logie (AFS) 7.87

Heat 9 : Josh Kerr (AUS) 10.76 def. Brett Simpson (USA) 6.13

Heat 10 : Kolohe Andino (USA) 9.00 def. Julian Wilson (AUS) 6.00

Heat 11 : Nat Young (USA) 15.67 def. Matt Wilkinson (AUS) 12.93

Heat 12 : Joel Parkinson (AUS) 18.73 def. Yadin Nicol (AUS) 14.40

Le 4e tour (le premier de chaque série qualifié pour les quarts) :

Heat 1 : John John Florence (HAW) 17.43, Jordy Smith (AFS) 15.43, Taj Burrow (AUS) 12.33

Heat 2 : Kelly Slater (USA) 19.30, Sebastian Zietz (HAW) 15.16, Jérémy Florès (FRA) 13.30

Heat 3 : C.J. Hobgood (USA) 12.07, Josh Kerr (AUS) 11.83, Mick Fanning (AUS) 9.77

Heat 4 : Joel Parkinson (AUS) 18.14, Kolohe Andino (USA) 15.07, Nat Young (USA) 8.07

Travis Logie a "caressé" le reef lors de son 3e tour face à CJ Hobgood. Photo © ASP / Robertson

Le 5e tour (de repêchage, à élimination directe) :

Heat 1 : Jordy Smith (AFS) 14.50 def. Jérémy Florès (FRA) 14.43

Heat 2 : Sebastian Zietz (HAW) 15.97 def. Taj Burrow (AUS) 15.23

Heat 3 : Josh Kerr (AUS) 18.76 def. Nat Young (USA) 7.83

Heat 4 : Mick Fanning (AUS) 19.53 def. Kolohe Andino (USA) 14.34

À venir...

Les quarts de finale :

QF 1 : John John Florence (HAW) vs. Jordy Smith (AFS)

QF 2 : Kelly Slater (USA) vs. Sebastian Zietz (HAW)

QF 3 : C.J. Hobgood (USA) vs. Josh Kerr (AUS)

QF 4 : Joel Parkinson (AUS) vs. Mick Fanning (AUS)

Suivez le Volcom Fiji Pro en live sur le site de la compétition

Vincent Martin - plus de news compétition sur son blog Planète Surf

Partager sur :   
COMMENTAIRES (1)
sebastien - le 11/06/2013 à 19:38
Bravo a Jeremy, il a super bien surfé
Répondre
Articles relatifs
| 1 
22/02/2018 - World Tour
Rétrospective de ces surfeurs ayant décidé de quitter le meilleur job de la planète.
| 0 
19/02/2018 - World Tour
Annoncé officiellement champion du monde, Kelly doit rendre son titre 2 jours plus tard !
| 0 
21/11/2017 - World Tour
La petite nouvelle du calendrier 2018 du CT avait déjà rugi en 2013, pour une édition épique.
| 2 
06/11/2016 - World Tour
Après deux saisons sur le QS, la Française est parvenue à arracher la qualification et retrouvera l'élite l'an...