WCT 2014 : Analyses des Rookies Hommes et Femmes

World Tour - Vico nous présente les bizuths 2014. Infos, profils et analyse technique des nouveaux et nouvelles arrivant(e)s sur le Tour

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Bonne Année à tous !

2014, l'année où tout change, l'année où ZoSea prend les rênes de l'ASP et tout devient plus grand, plus beau, plus pro, bref, une nouvelle ère gérée de main de maître par les meilleurs spécialistes du surf, des média, « un surf pro géré par des pros pour le plus grand bonheur des pros»…et bien pour l'instant rien de bien transcendant…

Alors que nous entamons la seconde quinzaine de Janvier, que le Pipeline Master s'est terminé en beauté (il y a près d'un mois) et que le fraîchement acquis ASP Big Wave World Tour a eu le droit à son étape juste avant Noël…rien, rien du tout. Silence radio, pas de changements, rien, nada, que dalle.

ZoSea annonçait 2013 comme "année de transition" pour arriver enfin en 2014 à une organisation professionnelle, lisible, juste et résolument tournée vers le grand public pour assurer aux surfeurs la visibilité et les prize moneys qu'ils méritent; nous sommes heureux de constater que la saison a été ouverte, suivant ces directives, en grandes pompes avec le Piping Hot Surf Festival à Bells Beach, Australie, épreuve comptant 1* rapportant 250 points et le pactole de 1620€ (avant taxes) à son vainqueur, le jeune et fringant Nathan Hedge (34ans). L'épreuve était bien entendu dépourvue de webcast, dans des conditions pas franchement transcendantes, et la portée média concrètement limitée à la banlieue Sud Est de Melbourne.

Le "partenariat historique" avec YouTube, a lui aussi été parfaitement utilisé, vu, que la dernière vidéo postée par l'ASP remonte à un mois, donc pas de mise à jour sur les épreuves plus récentes, ni - n'en demandons pas trop non plus - un résumé de la saison, un best of, bref, du contenu quoi.

Alors qu'en est-il de cette « grande révolution » ? Le calendrier ASP a été publié pour 2014, avec des épreuves majeures toujours sans sponsor (Fiji, Bali…), des compétitions placées arbitrairement car courent les rumeurs de marques qui refusent de payer la somme imposée par l'ASP car l'investissement y serait finalement plus important qu'avant… pour encore moins d'apport de l'ASP…

On est bien loin des grandes promesses et du projet de tout rendre encore meilleur: à ce jour, aucune information officielle, aucune actualisation de page, aucun « nouveau site web entièrement repensé »… le vide cosmique.

"Le talent se dénonce par cela même qu'il dissimule ses perfections." écrivait Shakespeare dans l'excellent et fort à propos Beaucoup de bruit pour rien. Trop de blabla, trop de coups media et marketing en guise de teasers pour finalement rien de concret, rien d'annoncé ni de signé, tout cela semble finalement sonner bien creux. Il est évident qu'ils vont au bout d'un moment faire quelque chose, annoncer le projet, présenter la saison… mais le mieux serait-il encore de le faire avant même que cette dernière ne commence...

...quoi qu'il en soit nouvelle saison veut dire nouvelle promotion sur les Tours, plus de nouvelles têtes chez les filles que chez les garçons (c'est normal elles sont 16 et les garçons 34…ah non ça devrait être le contraire, mais bon…) donc petites présentations des bizuths 2014, en commençant par nos demoiselles, qui vont se régaler de deux nouvelles étapes sur le Tour (Fidji (?) et Trestles) mais perdent discrètement au passage la Nouvelle Zélande, qui descend en 6*.

La bonne nouvelle officielle est par contre qu'elles vont enfin pouvoir vivre un peu du surf, vu que le prize money sur la saison WWCT a doublé, ce qui est bon pour nos surfeuses sans sponsors majeurs, et d'autant plus rageant pour Rebecca Woods qui se fait sortir du Tour l'année où elle aurait enfin pu arrêter de bosser pour payer sa carrière.

Chez les garçons, deux petits nouveaux seulement (mon Dieu que la course au titre de Rookie of the Year va être excitante), deux revenants (Aritz Aramburu et Jadson Andre) et le reste en repêchés.

Voici donc vos nouvelles têtes pour 2014, infos utiles et petits profils techniques.

Dimity STOYLE

Âge :    22 ans

Origine :    Buderim, Sunshine Coast, AUSTRALIE

Stance :    REGULAR

Palmarès :

- Qualifiée en 2nde position en 2013

- Remporte le 6* à Newcastle devant Sally Fitzgibbons

- Participation au Roxy Pro Snapper 2013 en se qualifiant depuis les Trials

- Championne du Monde ISA au Panama en 2013

Sponsors :

Creatures of Leisure, SexWax, JS Surfboards, - pas de sponsor majeur -

Profil :

Un peu à l'image d'une Stephanie Gilmore - mais en 30cm plus petite - Dimity a un surf très cadencé, top to bottom, rompu aux pointbreaks australiens. Elle partage sa vie entre sa Sunshine Coast natale (dont sont issus MM. Julian Wilson et Mitch Coleborn…) et la Gold Coast, à deux pas des spots de Coolangatta, où elle passe son temps à se préparer au Surfing Australia High Performance Center pour lequel elle dispose d'une bourse. La variété des vagues qu'elle surfe l'a habituée à surfer des planches très différentes (du log à l'alaia), shapant parfois même ses propres boards, le surf de Dimity est de loin le plus abouti sur le plan rythmique et d'occupation de l'espace de la vague. Moins complète sur son backside, son manque de variété de répertoire est compensé par une bonne puissance et un centre de gravité très bas.

Bénéficiant d'une excellente préparation et d'une connaissance unique de son matériel, il reste à voir ce qu'elle va pouvoir faire sur les gauches creuses de Fidji si l'épreuve se confirme.

©Instagram @alessaquizon

Alessa QUIZON

Âge :         20 ans (1994)

Origine :    Makaha, HAWAII

Stance :    GOOFY

Palmarès :

1ère Billabong World Pro Junior Championships – Burleigh Head en 2012

Demi-finaliste du WCT Billabong Pro Rio 2012 en tant que wildcard

3ème aux ISA World Junior Championships en Equateur en 2009

Première expérience sur le WCT en tant que wildcard à Honolua Bay en 2009

Sponsors:

Billabong, Oakley, Town & Country Surfboards, Ransom Wax

Profil :

Très agressive backside, à l'aise dans les vagues de reef et de taille, son surf frontside est complet mais encore un peu « jeune », marquant souvent trop d'appui sur le pied arrière, rendant ses trajectoires parfois saccadées, à base de snaps plutôt que de full carves. Excellente pour trouver les perles dans les conditions les plus poussives, notamment sur les beachbreaks, fan de pointbreaks et dotée d'un bon répertoire moderne, très à l'aise dans le tube :  Alessa risque de faire (très) mal sur tout le Tour, de Fidji à Trestles.

©Instagram @nikkivandijk

Nikki VAN DIJK

Âge :     19 ans (1994)

Origine :    Phillip Island, Victoria, AUSTRALIE

Stance :    REGULAR

Palmarès :

- Championne du Monde Junior ASP à Bali en 2013

- Gagnante du 6* PANTIN CLASSIC

- Déjà quelques expériences sur le WCT avec des WildCards à Bells Beach et au Beachley Classic.

Sponsors :

Rip Curl, Oakley, Komunity

Profil :

Au même titre que Sally ou Courtney, Nikki est l'ultra sportive/bête de compétition de cette promotion 2014. Grande amie d'Alana Blanchard, avec qui elle partage cette passion pour la dissimulation de bikinis, leur snap off the top frontside est également particulièrement proche, avec beaucoup (trop?) d'appui sur le pied arrière. Son surf est léger, énergique et incisif, mais n'a pas encore la technique ni le relâchement de celui de Sally par exemple. Son surf backside, bien qu'efficace, manque lui aussi de maturité, et risque de souffrir un peu de la comparaison quand opposé à Carissa, Tyler ou Stephanie. Bénéficiant d'excellentes planches (elle tourne entre Channel Islands, Chili et DHD) et voyageant avec un entourage de confiance extrêmement positif (sa soeur), Nikki va passer la vitesse supérieure très rapidement en 2014 et saura aisément combler ses lacunes, gagnant en puissance et en conduite de courbes pour vite venir déranger la hiérarchie en place. Attention à Trestles où elle lâchera ses manoeuvres progressives, Snapper où elle a surfé durant toute sa carrière junior, et surtout Bells où elle est pratiquement chez elle (Phillip Island est l'un des spots de repli du Rip Curl Pro Bells Beach) et proche du Victorian Institute of Sport où elle dispose d'une bourse pour s'entraîner à l'année.

©Instagram @johannedefay

Johanne DEFAY

Âge :    20 ans (1993)

Origine :    La Réunion

Stance :    REGULAR

Palmarès :

- Multiple Championne d'Europe Junior et Open

- Vice Championne du Monde junior ASP 2011

- 3ème mondiale junior ASP 2010

Sponsors :

Seventy One Percent, Creatures of Leisure , Hive Swimwear, Jérémy Florès Fantaisy Factory - pas de sponsor majeur -

Profil :

Au terme d'une saison de rêve qui l'aura vue rafler 5 épreuves sur 7 et logiquement le titre Pro Junior, une double finale au Swatch Girls Pro, le titre de Championne d'Europe ASP et son sésame pour la qualification sur le WCT 2014, Johanne est entrée dans la cour des grandes avec classe, gardant son éternel sourire dans toutes circonstances, aidée par l'infaillible support de sa famille et de ses plus proches amis.

Johanne va donc réaliser son rêve d'ici quelques semaines, se qualifiant, à l'image d'un Sebastian Zietz l'an dernier, sans trop le calculer, ce qui a prouvé être une aide certaine pour qui ne veut pas s'écrouler sous la pression.

Johanne dispose d'un atout majeur : sa puissance, aussi bien frontside que backside, mais il va lui falloir rapidement remédier à plusieurs de ses maux pour être assurée de passer sans encombres le marathon d'épreuves (Star & WCT) qui l'attend dès le mois de Février en Australie. Dernière qualifiée, elle sera opposée aux têtes de séries qu'elle adore (Carissa & Tyler) et à qui elle n'aura aucun mal à s'identifier. Son premier écueil sera ses planches, il lui faut absolument - enfin ? - de bonnes planches, adaptées à son surf, aux vagues des compétitions, et surtout un shaper a son écoute pour lui donner les outils idoines. La respiration dans son surf sur les petites vagues, l'actualisation de son répertoire de manoeuvres et son aptitude encore fébrile au barrel sont également des priorités à régler. Intelligente en série et dotée d'un moral et d'une motivation solides, Johanne, véritable rayon de soleil, va rejoindre sa copine Pauline sur le WCT cette saison et on peut s'attendre à des étincelles tricolores !

©Instagram @mitchcrews

Mitch CREWS

Âge :    23 ans

Origine :    Currumbin, Gold Coast, AUSTRALIE

Stance :    REGULAR

Palmarès 2013 :

- 3ème aux Primes d'Afrique du Sud et des Açores

- 5ème au Prime de Cascais et au 4* de Burleigh Heads

- Vainqueur au 4* du Japon et Vice Champion au 4* de Chine

Sponsors :

Hurley, Electric, DVS, FCS, Gorilla Grip, Macbeth, Vestal, RockStar Energy Drinks, Hayden Shapes et Stacey Surfboards

Profil :

Mitch Crews est un des surfeurs les plus dynamiques récemment qualifiés sur le WCT. Doté d'une motivation surhumaine et luttant contre une hyperactivité et une spondylarthrite ankylosante; Crewsy s'est recadré après les quelques années de "lâchage" qui ont suivi son titre de Champion ASP Pro Junior Australasia. Impliqué dans tous les stades de sa préparation physique, matérielle et mentale, il s'est tourné lui aussi vers le High Performance Center pour sa saison 2013 et tâchait d'y revenir entre chacune de ses compétitions, pour y affiner ses réglages et s'assurer de repartir bien armé.

Mitch sait tout faire, et très bien. Très à l'aise au Pipe Master le mois dernier, il est explosif, polyvalent, et son répertoire de manoeuvres aériennes est particulièrement technique (l'un des seuls surfeurs que j'ai vu passer un full backside air reverse indy en série). Élevé à Currumbin, entre les pointbreaks légendaires de Snapper et Burleigh Heads, son surf est rythmé, précis et il sait marquer d'excellentes phases de glisse entre ses turns sur le rail. Sorti d'une saison 2013 remarquable, la seule chose qui me semble être sa limite est lui-même : Mitch a trop d'énergie. Je me rappelle le voir encore Junior en Australie, courir en cercles sur la plage pendant 10 minutes avant ses séries pour relâcher le trop plein d'énergie. Crewsy doit apprendre à souffler, ne pas prendre trop de vague, ne pas ramer dans tous les sens, et juste laisser parler son surf sur les meilleures vagues. Pour l'instant encore une proie facile pour les vétérans du Tour qui ne manqueront pas de le faire paniquer dans les moments décisifs de leurs séries man on man.

©Instagram @dionatkinson

Dion ATKINSON

Âge :    28

Origine :    Seaford, South Ausralia, AUSTRALIE


Stance :    REGULAR

Palmarès 2013 :

4ème au Reef Hawaiian Pro à Haleiwa

5ème au Prime de Saquarema, Brésil

5ème au 6* de Newcastle, Australie

Sponsors :

Gunther Rohn Surfboards, On a Mission - pas de sponsor majeur -

Profil :

Après avoir passé plus de 7 ans a essayé de se qualifier, Dion, besogneux, dans la veine d'un Glen Hall ou d'un Aritz et inspiré par son voisin de quartier l'ancien sociétaire du Tour Jarrad HOWSE (en 2006) devient donc le second Sud Australien (ne pas confondre l'Australie Méridionale et le Victoria) à intégrer l'élite. Après avoir sévi pendant de nombreuses saisons sur le tour Junior Australasien et squatté allègrement le Top 50 du WQS, Dion réalise enfin son rêve, et risque de s'y accrocher.

Grand gabarit et excellent tube rider, il a, à l'instar d'un Bede Durbidge, ou même d'un Dan Ross, besoin d'espace pour s'exprimer. Son surf prend toute sa dimension dans les vagues de conséquences, il maîtrise le power surfing et même s'il n'est pas mauvais dans les airs, ses points forts le mettent plus dans le camp des Michel, Bede et Parko que chez Toledo. Fin stratège et solide dans toutes les conditions, il n'aura aucun problème à scorer de bons 7 points dans toutes ses séries. Le vrai problème sera pour lui d'atteindre l'excellence avec régularité. Attention à lui sur Bells, Margaret River, Fidji, Teahupoo et Pipe. Hossegor et Peniche si elles daignent se montrer sous leurs meilleurs profils. Son maintien dans l'Élite pour 2015 sera grandement dépendant de la façon dont les spots "heavy" fonctionnent en 2014.

Bonne saison à tous !

Julien ''ViCo'' HAMEL

Partager sur :   
COMMENTAIRES (10)
Artho64 - le 13/01/2014 à 10:34
Vico, je partage tout à fait cet état des lieux de l'ASP, merci pour cette prise de position une nouvelle fois bien argumentée.
Bravo pour ces profils bien utiles des rookies de 2014, pour une fois qu'il n'y en a pas que pour les mecs ! Bravo en tous cas, très intéressant, ça me rappelle tes Power Rankings ! A quand sur Surf Session ?
Keep on the good job!
Artho.
Répondre
Aka - le 13/01/2014 à 11:42
Bien écrit, ironique à souhait, bon article comme d'hab merci Vico
Répondre
Guile - le 13/01/2014 à 12:03
De l'ironie, des citations de Shakespeare, des analyses techniques, une plume ce Vico ! Bravo pour ce nouveau papier, on se plaint de l'ASP et de son manque de contenu, heureux de voir que Session ne fait pas que copier -coller les News des autres sites ! On en redemande ! Vico, pourquoi pas une présentation de tous les surfeurs du Tour sur ce même modèle ?
Répondre
Theo - le 13/01/2014 à 15:03
Super article, très intéressant ! Go go Johanne !!
Répondre
Erw1 - le 13/01/2014 à 22:23
Rien à ajouter, comme d'habitude. Un vrai plaisir de te lire Vico. D'accord avec le comment plus haut: c'est pour quand les power rankings sur Surf Session ? Ça fait vraiment du bien de lire des articles constructifs et des analyses techniques qui sont faites pour le lecteur et le surfeur, pas pour se gargariser en tant que "je suis le coach de... / le sélectionneur de..." Bravo encore, pour moi le journaliste le plus franc et instruit que j'ai lu, et l'un des meilleurs techniciens avec Philippe Malvau et Didier Peter. VICO PRÉSIDENT (de la Fédé, de l'ASP...) !! ;-)
Répondre
Caillou - le 14/01/2014 à 10:32
D'accord avec les autres, ça fait plaisir de lire des analyses techniques comme ça, c'est trop rare dans le milieu du surf ! A quand la même chose pour tous le WCT?
Répondre
Laurent G. - le 14/01/2014 à 12:17
Tout à fait d'accord avec ton avis Erw1. Ça fait du bien de lire autre chose que des articles sur Alana, là y'a de la matière ! Et si je me rappelle bien pour ta blague de President, Vico avait été élu avec le plus de voix lors des élections de la Fédé française de Surf il y a quelques années avec la dream Team (Distinguin, Malvaux, Piter, Lavignolle...), mais pour une raison étrange c'est Jean Luc Arassus qui est sorti Président alors que la majorité avait voté pour Vico... J'imagine que les choses seraient différentes si il avait accepté la Présidence ! En tous cas bravo pour ces articles et l profils sont tip-top. ENCORE et #GoJohanne !
Répondre
Erw1 - le 14/01/2014 à 18:40
Ah ben du coup jetais pas loin de la vérité alors ! Merci pour l'info ;-) ! Alors je réitère: VICO PRÉSIDENT ! Hahahahah
Répondre
roxie - le 16/01/2014 à 21:20
Oh les leches c##s, stop le communautarisme les gars (tout ses potes ont posté un comment?)
Sur mitch Crews : "Très à l’aise au Pipe Master le mois dernier"
Tellement a l'aise qu'il score 3,30pts au round 3.
Encore une qui me plait : "Le vrai problème sera pour lui d’atteindre l’excellence avec régularité" énorme.
Trop fort la patate.
Répondre
Vico - le 17/01/2014 à 10:29
Bonjour Roxie, désolé pour les commentaires positifs, crois-moi je suis d'ordinaire bien plus habitué à me faire insulter que féliciter quand je donne mon avis.
Je pense que les lecteurs étaient plus satisfaits du sujet de l'article et du fait qu'aucune analyse ou présentation des rookies -si mauvaise soit-elle- n'avait été publiée sur les sites de surf francophones, encore moins au sujet des filles, que pour la qualité de l'article même.
Donc je suis navré qu'autant de satisfaction te dérange et espère sincèrement à l'avenir me faire bien plus conspuer pour que chacun ait sa dose de négativité constructive.
Au sujet de Mitch Crews, je me basais plus sur son parcours au Pipe plutôt qu'une seule série, ayant passé 2 tours et perdant contre Slater (comme tout le monde) et ayant scoré une très belle série contre Matt Wilkinson avec deux vagues au dessus de 7 après avoir éliminé Shane Dorian. Pour un surfeur sans aucune expérience au Pipe, je trouve qu'il était donc "très à l'aise" malgré des conditions et des adversaires pas évidents. Ce n'est que mon avis mais je tenais juste à le préciser si cela te paraissait peu clair.
Enfin pour l'autre citation sur Dion "qui te plaît", je suis désolé mais je ne comprends pas trop ce qui cloche.

Merci de ton retour en tout cas, excellente journée.

Vico
Répondre
Articles relatifs
| 0 
18/08/2015 - World Tour
Les grosses affiches du round 3 du Billabong Pro Tahiti ont offert des surprises : JJF, Fanning, de Souza sont...
| 1 
22/02/2018 - World Tour
Rétrospective de ces surfeurs ayant décidé de quitter le meilleur job de la planète.
| 0 
19/02/2018 - World Tour
Annoncé officiellement champion du monde, Kelly doit rendre son titre 2 jours plus tard !
| 0 
21/11/2017 - World Tour
La petite nouvelle du calendrier 2018 du CT avait déjà rugi en 2013, pour une édition épique.