Backside, le Tahitien Mihimana Braye régale quelque part en Polynésie

Free Surf - "J'ai fait ce clip pour montrer qu'il n'y a pas que Tahiti ou Teahupo'o, mais que nous avons beaucoup de potentiel dans les îles".

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Non, il n'y a pas que des gauches en Polynésie

L'année dernière, quand les frontières se sont fermées, le Tahitien Mihimana Braye savait qu'il était en quarantaine dans l'un des meilleurs endroits qu'une personne puisse demander en 2020. Le jeune tahitien n'avait alors pas mis longtemps à profiter d'une année sans la pression des compétitions, lui qui a pour habitude jusqu'à présent d'écumer les spots de la planète pour le WSQ. 

Rebelote cette année en 2021 avec la venue d'une 2e série de lockdowns. Si en 2020 Mihimana avait décidé de rester à Tahiti pour profiter des belles houles de Teahupo'o, pas question en 2021 de recommencer. Le jeune a la bougeotte et c'est tant mieux. Mihimana a en effet cette année décidé de poursuivre sur sa lancée et s'est consacré à la découverte d'autres îles près de chez lui.

Mihimane Braye - "Cette année, en raison du COVID-19 et de toutes les restrictions, je n'ai pu voyager qu'entre les îles de la Polynésie française. J'ai décidé d'aller scorer des droites non encombrées. J'ai fait ce clip pour montrer qu'il n'y a pas que Tahiti ou Teahupo'o, mais que nous avons beaucoup de potentiel dans les îles. Nous avons nos propres Mentawai. Donc mon objectif était de profiter de ces îles avant de retourner sur le Tour QS de la WSL. J'ai appelé ce clip "Fever Island" parce qu'il fait vraiment chaud là-bas. Et que les vagues sont dingues."

L'occasion de vérifier qu'en Polynésie il n'y a pas que Teahupo'o dans la vie.




            
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
Articles relatifs
| 0 
Il y a 6 jours - Free Surf
Les dernières images, en guise d'échauffement, avant l'affrontement final de ces Challenger Series 2021 à Hale...
| 0 
12/07/2019 - Free Surf
Plus aucun surfeur étranger ne peut se vanter de surfer Tahiti mieux que cette génération dorée.
| 1 
02/05/2016 - Free Surf
Quelques vagues avec Charly Quivront, Mihimana Braye, Marc Lacomare, Nat Young, Mikey Wright, Joan Duru, Vince...
| 0 
Il y a 6 jours - Free Surf
Un colosse d'1,88m pour plus de 100kgs, qui a marqué l'histoire en surfant les plus grosses vagues d'Hawaii.