Surfers Not Street Children, un film disponible !

Free Surf - Ou comment une planche de surf dans un hangar a donné le coup d'envoi d'une campagne de collecte de board à grande échelle au Royaume-Uni, apportant espoir et sourire à des centaines d'enfants vivant dans des environnements difficiles en Afrique du Sud et au Mozambique.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Oui le surf peut transformer des vies, et rares sont ceux qui le comprennent aussi bien que celles et ceux qui font partie de l'association Surfers Not Street Children. 

Depuis plus de 20 ans, ce programme aide les enfants des rues d'Afrique du Sud et du Mozambique à retrouver sécurité et stabilité sur terre, et grands sourires dans l'eau. Sur place, l'association encadre des jeunes défavorisés avec une seule volonté : les sortir de la rue pour les faire grimper sur des planches. De bonnes énergies auxquelles a voulu participer la marque FCS. 

Grâce à elle notamment et à Softech Softboards, près de 200 planches ont pu être offertes à ces enfants.

Si vous avez lu notre dernier numéro, vous avez déjà entendu parler d'eux

Le nouveau film Surfers Not Street Children, The Board Drive, raconte cette histoire. Ou comment une planche de surf dans un hangar a donné le coup d'envoi d'une campagne de collecte de planches à grande échelle au Royaume-Uni. Campagne qui a apporté espoir et sourire à des centaines d'enfants vivant dans des environnements difficiles en Afrique du Sud et au Mozambique.

Car oui, ce programme a transformé la vie de nombreux kids. Nombre d'entre eux sont passés du statut "d'enfants des rues" à celui de barista, de sauveteur, d'employé de magasin de surf, de restaurateur, d'entraîneur de surf et même de surfeur pro.



À propos de Surfers Not Street Children

Surfers Not Street Children a été fondée en 1998 par l'activiste et surfeur Tom Hewitt MBE. Appelée alors Durban Street Team (DST), l'organisation était dirigée par un groupe de travailleurs sociaux, de soignants et de militants qui parcouraient les rues du centre-ville de Durban pour identifier et aider les enfants des rues sans abri.

L'organisation a par la suite décidé de faire fusionner l'éducation et les soins avec des programmes artistiques et sportifs - y compris le surf - que les enfants ont totalement adopté, conduisant l'organisation à être rebaptisée Surfers Not Street Children.

Le programme a joué par la suite un rôle majeur dans la réponse au phénomène des enfants de rues à Durban, permettant à de nombreux kids de sortir des quartiers difficiles. Nombre d'entre eux se sont ensuite engagés en grandissant dans des actions de sensibilisation au niveau mondial tout en menant une bataille pour défendre les droits des enfants des rues.

Ils ont eu un impact considérable sur la façon dont la société s'est mis à percevoir et traiter ces enfants. Pour en arriver là, le surf fut le cœur et l'identité de l'organisation et la fusion de ce dernier avec l'enseignement et les soins est devenue l'épine dorsale d'un travail qui se poursuit encore aujourd'hui à Durban et Tofo.

>> Pour suivreencourager et aider cette association Sud-Africaine, rendez-vous juste ici 
>> Vidéo par Mr B Productions

             
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
Articles relatifs
| 0 
01/10 - Free Surf
Mieux vaut s'accrocher quand les manoeuvres s'enchainent à vitesse grand V !
| 0 
09/08 - Free Surf
Dans cet édit, un J-Bay surfable pour le commun des mortels, une journée bien plus solide avec Angelo Faulkner...
| 0 
30/06 - Free Surf
Jusqu'à présent réservé au cinéma, le film de Torren Martyn vient de passer dans la sphère publique.
| 0 
29/06 - Free Surf
De retour de compétition, le surfeur sud-africain nous offre une vidéo aussi solide que la houle.