Retour sur l'histoire de Lightning Bolt Surfboards

Surf Session TV - Sa naissance, son apogée, ses moments plus compliqués... la marque racontée par les principaux protagonistes.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

On peut être à l'affût de la dernière vidéo en date, de la plus récente ou de l'image exclusive que personne n'a encore vu... Mais on peut aussi respecter ses classiques, et ressortir de temps à autre une vidéo d'avant.

Non on ne dit pas forcément que "c'était mieux avant", mais il faut parfois admettre qu'avant c'était bien aussi

Cette vidéo sera de celles-là. Elle revient, avec des images d'archives et des interviews, sur la genèse de Lightning Bolt Surfboards. Au travers de propos comptés par ses fondateurs et par ceux qui ont vu l'éclair sur les planches devenir un symbole de prestige, on (re)découvre l'histoire de la marque.  

De sa naissance à son apogée, en passant par les moments plus compliqués... la marque racontée par les principaux protagonistes. 

L'origine de la légende

La marque Lightning Bolt Surfboards a été fondée en 1970 à Honolulu par Gerry Lopez et Jack Shipley. Les deux hommes travaillaient alors dans un surf shop à Hawaii.

Si le premier shapait des planches depuis 1968, le second était juge de compétition. Après avoir racheté un vieux magasin de planches (Hobie Surfboards), ils ont baptisé leur marque selon l'éclair coloré déjà présent sur les planches de Lopez depuis 1969. La marque Lightning Bolt Surfboards était née. 

Le fondateur Gerry Lopez a aussi été le premier outil marketing de la marque, car il était déjà sur le point à l'époque de devenir une légende de Pipeline

Le magasin est rapidement devenu un véritable showroom, où les autres shapeurs de l'île tels que Bill Barnfield ou Tom Parrish (parmi tant d'autres) venaient déposer leur produit fini pour l'agrémenter d'un éclair. 

Deux ans plus tard, en 1972, un second magasin ouvrira ses portes à Maui.  


Levier vers le succès

C'est Jack Shipley qui sera à l'origine de l'idée qui propulsera la marque au sommet, à savoir fournir des planches gratuites à tous les pros en visite sur le North Shore. Rapidement, difficile de trouver une couverture de magazine ou un film de surf où n'apparaissait pas le logo de la marque.

La majorité des pros de l'époque ont ridé des planches Lightning Bolt sur le North Shore entre 1973 et 1978. Parmi eux, Mark Richards, Wayne Bartholomew, Shaun Tomson ou encore Margo Oberg

Bien que les ventes n'aient jamais dépassé 2 500 planches par an, rarement une marque de surf n'aura autant dominé les médias.


Copiée et recopiée par les fabricants de planches, la marque a fini par publier une page de pub dans Surfer Magazine pour demander aux fabricants de "créer leur propre symbole" et d'arrêter d'utiliser le leur. 

Sous l'impulsion de Duke Boyd, la marque a grandement élargi sa gamme de produits : vêtements de surf, wax, leash, sac à dos, portefeuilles, skateboards, bodyboards, serviettes et même bijoux. 

Des frictions en interne avaient finalement mené Lopez à vendre ses parts en 1980, et la marque a peu à peu perdu de sa superbe au fil des années. 

>> Vidéo par Tahnei Roy
>> Retrouvez plus d'articles de shape            

   
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
08/10/2018 - Surf Session TV
On était avec l'Hawaïen samedi matin et il nous a encore impressionné !
| 1 
10/10/2016 - Surf Session TV
Retour en images sur le plus gros rassemblement shape français, qui avait lieu ce week-end à Hossegor en marge...
| 0 
01/09/2017 - Free Surf
Le Surf Ranch déroule désormais en gauche et Gerry Lopez en est le premier testeur !
| 0 
07/12/2013 - Histoire
Extrait de la vidéo de Hal Jepsen, "A Sea For Yourself", qui lança la réputation des vagues landaises début 70...