La WSL annonce du nouveau, mais enterre le Big Wave Tour !

Big Wave - Une seule épreuve déterminera le champion du monde. Nazaré s'en sort en devenant une compétition de tow.

Par - @surfsessionmag -
Grant Baker à Jaws / Photos ©WSL
Partager sur :   

On vous disait vendredi que la WSL s'apprétait à supprimer le Mavericks Challenge. En fait la réforme va beaucoup plus loin, puisque la ligue enterre le concept même du Big Wave Tour.

Lancé en 2009 et repris par la WSL en 2013, le tour atteint des sommets en 2016 avec 6 épreuves réalisées dans l'année. Mais depuis, manque de conditions, de financement, et problèmes de permis ont vraiment ralenti le mouvement. Si l'idée d'un vrai circuit était séduisante sur le papier, concrètement la plupart des années seules 2 épreuves couronnaient le champion du monde.

C'est un gros coup d'arrêt pour les compets de gros, mais les vendeurs de rêve de la WSL présentent la nouvelle comme une évolution positive pour le Big Wave Riding, avec des événements repensés et une toute nouvelle plateforme.

JAWS ET NAZARÉ PRÉSERVÉES

Du coté des compétitions, oubliez donc Maverick's, et n'espérez pas le retour de Dungeons, Nelscott Reef, Punta de Lobos , Pico Alto, Puerto Escondido, Todos Santos ou Punta Galea dans un avenir proche.

En 2019 le championnat du monde sera déterminé sur une seule épreuve, le Jaws Big Wave World Championships organisé à Pe'ahi.
Paige Alms et les surfeuses de feu le BWT continueront à se mesurer à Jaws

Le Portugal arrive à rester sur la carte avec un Nazaré Tow Challenge qui fera donc désormais appel aux jet-skis pour lancer les surfeurs sur les vagues.

Ces deux compétitions se produiront au cours de la fenêtre s'étirant du 1er novembre au 31 mars.
Désolé Natxo, les compets de rame à Nazaré c'est fini !


DES IMAGES TOUTE L'ANNÉE

Du coté des bonnes nouvelles, la ligue a fait quelques annonces positives pour amortir le choc.

D'abord les Strike Missions series ambitionnent d'envoyer des équipes de filmeurs sur les plus gros swells mondiaux, pour ensuite alimenter en contenu la plateforme WSL. Pat O'Connell, responsable des tours et de la compétition pour la ligue, promet que cela permettra de voir plus de surf de gros, que ce soit avec ou sans lycra.
Matahi Drollet aura de la visite lors des prochains swells de ce genre

La WSL rappelle ensuite que les Big Wave Awards continuent et peuvent contribuer à déterminer un éventuel record du monde. Enfin, un Big Wave Development Fund doit financer des programmes de sensibilisation à la sécurité.


DES RÉACTIONS CONTRASTÉES

Les surfeurs cités dans le communiqué de presse de la WSL sont évidemment très enthousiastes : "Je suis emballée par l'idée générale et le regard différent sur le surf de gros qu'apporte cette nouvelle plateforme", dit Keala Kennely championne du monde BWT en titre.  "La nouvelle approche va refléter la réalité du surf de gros, avec ces exploits incroyables qui se produisent à tout moment, et que je veux pouvoir partager avec le monde entier".
Keala Kennely

Grant "Twiggy" Baker, triple champion du monde de grosse vague, a quant à lui lui confié son désaccord à Surfline. Très remonté, le sud-africain évoque déjà l'idée d'un nouveau tour géré par les surfeurs, et qui réintégrerait des spots comme Puerto Escondido, tout en ajoutant de nouvelles destinations comme Nias. "Il n'y a pas moyen qu'ils déterminent un champion du monde sur une seule épreuve, et nous ne les laisserons pas faire !
    
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
30/08 - Big Wave
Il y a très peu de chances que l'event (qui n'a encore jamais eu lieu) fasse partie du calendrier 2019/2020.
| 0 
11/07 - Big Wave
Les organisateurs attendent un swell de 3 à 5 mètres la semaine prochaine, ça change de chez nous.
| 1 
03/05 - Big Wave
Plus grosse vague de l'année et meilleure perf' féminine de l'année ! Record du monde pour Andrea Moller.
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 1 
Surf et G7... C'est compliqué !
Vagues désertes à Biarritz, inquiétude à Anglet, assos mobilisées, et humour sur les réseaux.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.