Kelly Slater : "c'est probablement un contest que je n'oublierai jamais"

Interview - Interview à chaud du vainqueur du Quik Pro France, plus que jamais à la poursuite d'un douxième titre mondial...

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

Il l'a fait. Kelly Slater a enfin remporté aujourd'hui le Quiksilver Pro France, une épreuve qui manquait cruellement à son palmarès et qu'il convoitait depuis des années. Après une semaine de folie et quelques séries épiques, le King est parvenu à monter sur la plus haute marche du podium en battant la wildcard Dane Reynolds dans des conditions parfaites à la Gravière. C'est justement sur ce podium, quelques minutes après la finale, qu'il a accepté de répondre à quelques-unes de nos questions :

Félicitations Kelly. Quel sentiment cela fait de gagner dans ce cadre particulier, devant une telle foule ?

C'est top, surtout ici à la Gravière. Tu termines ta vague à quelques mètres parfois de centaines de spectateurs en train d'applaudir, de sourire, d'hurler. C'est super.

C'est une vraie émulation ?

Oui, ça fait 20 ans que ça dure, j'ai surfé en compétition ici pour la 1ère fois en 1990, tout le monde est tellement cool.. J'ai perdu pendant tellement d'années, et les gens me disaient à chaque fois '“l'an prochain, l'an prochain...”. Je pensais que ça n'allait jamais arriver.

Et qu'est-ce que ça te fait d'y être enfin parvenu ?

C'est vraiment génial, je n'en reviens pas. C'est vraiment un jour spécial. Gagner ici, sur un événement Quiksilver bien sûr, et surtout dans des vagues comme celles-ci, me procure vraiment un feeling particulier. C'est probablement un contest que je n'oublierai jamais car les vagues étaient vraiment parfaites.

Kelly et Tom Carroll, Champion du monde 1983 & 1984

Le fait de gagner face à Dane était aussi quelque chose de spécial ?

Je ne me souciais pas vraiment d'être en finale contre lui, dans le sens où il n'est pas en quête de points ou quelque chose dans le genre. Mais ça aurait été assez dingue que Dane gagne le contest

 Les vagues étaient tellement parfaites hier soir que tu aurais bien voulu enchaîner les demi-finales malgré la nuit tombante. Quelles conditions as-tu préféré entre celles d'hier et ce matin ?

Oui, si il y avait eu des phares sur la plage, j'y serais retourné (rires). Mais je ne sais pas... J'ai eu de meilleurs heats et de meilleures vagues hier soir, mais les vagues de ce matin étaient si belles, il n'y avait pas autant de courant...

Tu es désormais plus que jamais lancé dans la course au titre (cette 3ème victoire de la saison propulse Kelly à la seconde place du classement provisoire derrière Parko, ndlr) ?

Oui, c'était déjà le cas, mais c'est sûr que cette victoire est une bonne nouvelle (grand sourire, ndlr)

 Propos recueillis par Romain Ferrand

Retrouvez l'article : Kelly Slater remporte le Quiksilver pro France 2012

De longs barrels à la Gravière : de quoi rendre Kelly Slater très dangereux pour ses adversaires. Photo : ASP/Kirstin

Partager sur :   
COMMENTAIRES (6)
pez - le 05/10/2012 à 15:04
le patron...
Répondre
rai - le 05/10/2012 à 16:49
C'était en quelle année che Kelly avait battu Poto en demi dans une Gravière pipelinesque avant de chuter sous les rollers backside de Flavio Padaratz?
Répondre
Romain - le 05/10/2012 à 17:37
Répondre
coffi - le 05/10/2012 à 17:43
1994
Répondre
Romain - le 05/10/2012 à 18:07
@Rai : oui, en 1994.
Répondre
guy - le 05/10/2012 à 18:19
Dieu.
Répondre
Articles relatifs
217  | 0 
Il y a 9 jours - Interview
À 52 ans, Brian Talma est un des ambassadeurs emblématiques de la Barbade dans le monde du surf.
210  | 0 
06/06 - Interview
Entretien avec celui qui, à 19 ans seulement, se fait un nom dans le longboard classique.
428  | 0 
28/12/2017 - Interview
Vice-champion du monde de longboard, le Marseillais est passé tout prêt du titre mondial.
240  | 0 
04/10/2017 - Interview
Le leader du CT n'a qu'un seul objectif : conquérir enfin son premier titre de champion du monde.