Billabong Pipe Pro : Kelly Slater fait le show en twin

World Tour - Léo Fioravanti lui, s'est qualifié pour le reste de l'année et le MAUI PRO probablement déplacé à Pipe...

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Décidément cette saison n'est vraiment pas comme les autres.

Si les conditions cette nuit à Pipe ont drastiquement chuté depuis la nuit d'avant, les surprises, elles, n'ont pas manqué. Entre Kelly qui remporte sa série en twin, Léo Fioravanti qui décroche sa wildcard injury à l'année, ou encore le vainqueur des Trials Joshua Moniz qui dispose de deux anciens champions du monde, voilà ce qu'il ne fallait pas rater en cette première journée du Billabong Pipe Masters qui a juste vu surfer le 1er tour. 

La WSL a déjà annoncé que l'event était off pour les deux prochains jours. 

Malheureusement pour Ryan Callinan, il devra passer par les repêchages.


La belle entre Léo Fioravanti et Mikey Wright tourne à l'avantage de l'Italien

La journée s'est ouverte avec la dernière manche du surf-off de Mikey Wright (AUS) et Leonardo Fioravanti (ITA).

Si les deux surfeurs avaient chacun remporté une série hier, il était écrit qu'ils joueraient leur qualif' sur 30 minutes décisives. Sans aucun doute les 30 minutes les plus stressantes de leur carrière.

Et à ce petit jeu, c'est Léo Fioravanti qui s'est montré le plus solide. En démarrant fort dans sa série, puis en gérant bien ses priorités, il n'a laissé aucune chance ou presque à un Mikey Wright trop attentiste. Léo a su scorer la seule belle vague de la série, justement récompensé d'un 8,5. Car le vent s'est par la suite levé, rendant le plan d'eau assez difficile à lire et à surfer. 

"C'était une matinée incroyable et une excellente façon de commencer la saison", a précisé Fioravanti. "Après une année si difficile, je devais obtenir tous les points dont j'avais besoin en trois manches. Ma carrière a été remplie de hauts et de bas, mais maintenant je me sens à 100%, alors espérons que les choses restent comment ça".



Léo s'est offert le droit de rester sur le CT toute l'année !


Si Wright n'a pas gagné sa place pour le reste de la saison (il est quand même 1er remplaçant officiel), il a néanmoins le droit de participer à ce Billabong Pipe Masters à cause des nombreux forfaits. Malheureusement pour lui, il devra passer par le tour de repêchages, lui qui a terminé 3e de sa série face à Filipe Toledo et Frederico Morais. 

Idem pour Léo qui peu de temps après avoir remporté son heat décisif, est retourné à l'eau face à Yago Dora (1er) et Kolohe Andino (2e). Il a lui aussi terminé 3e et devra passer par les repêchages. 

Le show Kelly Slater

Peu de temps après ce surf-off italo-australien, le Billabong Pipe Masters a lancé sa compétition.

L'ensemble du 1er tour a été surfé avant que la compétition ne s'arrête, attendant probablement de jours meilleurs en fin de semaine et ce week-end. La WSL a déjà fait savoir que l'event était off aujourd'hui et demain. Si les premiers heats ont dû faire face à un vent toujours défavorable, la WSL a décidé de suspendre la compétition pendant 1h. Lors de la reprise, les conditions s'étaient améliorées. 

Et ce qu'on retiendra surtout c'est le King qui s'est mis à l'eau... en twin !

Du haut de ses 48 ans et après trois décennies sur le Tour, il est toujours là, plus frais que jamais. Après avoir pas mal baroudé en Indo pendant cette année blanche, Kelly s'est mis à l'eau à Pipe en twin. Oui, en twin. De mémoire, c'est du jamais vu pour un Pipe Masters. Et le pire, c'est qu'il a remporté son heat sans trop de difficultés disposant facilement de Connor O'Leary et Wade Carmichael.  

Toujours là

Retrouvez son heat à 5 heures 45 minutes et 30 secondes dans la vidéo ci-dessous.

Et si vous êtes pressé, filez directement à 6 heures 6 minutes et 40 secondes pour sa plus belle vague.


John John et Italo sans problème

Du côté des favoris, c'est passé pour Italo Ferreira.

Le champion du monde en titre était opposé à la jeune recrue sud-africaine Matthew McGillivray et au récent lauréat de la wildcard, second des Trials, le Péruvien Miguel Tudela. Et même si dans ce heat la meilleure note est revenue à McGillivray (6,83) auteur d'un floater de 10 mètres à Backdoor, c'est bien Italo qui a terminé en tête lui qui n'a pas hésité à se lancer dans les airs en fin de section à Backdoor alors qu'il avait sûrement pied...

"Je suis très heureux d'être de retour avec ce maillot de leader ", a déclaré Ferreira. "Cette année, nous avons appris que demain pourrait ne pas venir, alors je vis le rêve maintenant, et je profite du moment présent."

Italo n'a pas raté sa rentrée


Le double champion du monde John John Florence était lui aussi attendu et il n'a pas déçu remportant sa série face à Deivid Silva (BRA) et Conner Coffin (USA). Son genou a eu l'air de bien tenir, il a rassuré tout le monde et s'est même permis le luxe de partir un peu dans les airs. 

"J'ai eu toute l'année pour me préparer à ce moment", a déclaré Florence. "J'ai eu beaucoup de temps pour m'entraîner et essayer de nouveaux équipements. Après avoir passé tout l'été ici à Hawaii avec peu de surf, j'attendais ce moment pour revenir et attraper de bonnes vagues".


John John Florence assure



Les Français assurent

Michel Bourez et Jérémy Florès se sont tout les deux qualifiés pour le 3e tour. 

Le 1er a terminé derrière Jack Robinson mais devant Ryan Callinan, quand le second a terminé derrière Caio Ibelli mais devant Ethan Ewing

Jack Robinson démarre bien.



Joshua Moniz continue sur sa lancée

Le frère de Seth Moniz ne s'est pas contenté de remporter les Trials du Billabong Pipe Masters.

Si la plupart lui promettaient une série très compliquée face à Gabriel Medina et Adriano de Souza, il n'en a rien été. Face aux deux champions du monde brésilien, Joshua Moniz s'est montré souverain finissant 1er de sa série. Il était en confiance et ça s'est vu. 

"C'est dingue, je n'avais jamais été dans une manche avec deux champions du monde", a déclaré Moniz. "C'était très intéressant de les regarder de près. Je suis assez heureux, je m'amuse et je me sens en confiance en ce moment".

Joshua Moniz


Les autres manches ont vu les victoires de Kanoa Igarashi (JPN), Yago Dora (BRA), Filipe Toledo (BRA), Jordy Smith (ZAF), Caio Ibelli (BRA), Griffin Colapinto (USA), Jack Freestone (AUS) et Jack Robinson (AUS)

Le prochain jour de compétition sera consacré au tour de repêchages et éventuellement à quelques manches des huitièmes de finale. Probablement ce week-end. 

Oui, ça passe aussi pour Jordy.




Le MAUI PRO déplacé à Pipe ? 

Ce sont les rumeurs qui circulaient du côté d'Hawaii hier soir.

Si l'event est toujours suspendu après qu'un requin ait attaqué un surfeur avant-hier à Honolua Bay, il semblerait que la WSL ait opté pour la décision de déplacer les femmes à Pipe. Rien n'est officiel mais c'est ce vers quoi on semble aller. 






Si c'est validé, les cartes serraient alors rebattues pour une compétition femmes à Pipe qui deviendrait historique. Et d'après les premières informations, cela pourrait se terminer dimanche ou lundi. 

Par ailleurs, nous avons appris ce matin que la victime de l'attaque à Honolua avait succombé à ses blessures dans la nuit. L'homme avait 56 ans. Toutes nos pensées vont aujourd'hui vers ses proches et sa famille. 



Résultats

1er tour

  

Reste à venir


                                                   
Partager sur :   
COMMENTAIRES (1)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
Un mec choqué - le 10/12/2020 à 21:45
Je ne sais pas si vous mesurez la violence que provoque votre bêtise.
Une petite brève en queue d'article pour dire qu'un homme est mort tué par un requin sur le spot de la compétition quelques instants seulement avant la mise a l'eau des compétiteurs. Mais la vraie question selon vous est les filles iront elles a Pipe ?
Le surf devrait nous enseigner les valeurs du respect de la vie bien avant le business que génèrent ses compétitions sportives. Même sans annuler l'épreuve, donner un écho et un hommage digne du fait qu'un homme est mort serait déjà une forme de respect. Or quasi pas d'informations dans les medias surf. Et vous n'êtes pas les seuls. La WSL en tête.
Répondre
Articles relatifs
| 0 
21/12/2020 - World Tour
Chez les femmes, Tyler Wright entre dans l'histoire.
| 0 
18/12/2020 - World Tour
Jack Robinson et Léo Fioravanti intenables.
| 0 
17/12/2020 - World Tour
La suspension vient d'être levée et les filles confirmées à Pipe également pour l'épilogue du Maui Pro.
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Les Ukulélés Kala sont disponibles !
Dossier
| 0 
Les surfeurs gays gagnent en visibi...
Pour venir à bout des tabous, certains membres de la communauté LGBTQ+ ne veulent plus surfer cachés.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.