Des quarts très 'show' au Billabong Rio Pro

World Tour - Une houle exploitable a enfin permis aux surfeurs de l'élite de s'exprimer hier à Rio, où une journée dense de surf aura dessiné des quarts de finale prometteurs.

Par - @romainferrand -
Jordy Smith a signé l'un des deux 10 de la journée / ASP Smorigo  
Partager sur :   

BILLABONG RIO PRO (8 - 19 mai) – BRÉSIL / WORLD TOUR

Tout s'est (enfin) accéléré, ce samedi, au Billabong Rio Pro. La période d'attente du contest brésilien prenant fin ce dimanche, les séries se sont succédé tout au long de la journée sur un spot de Barra da Tijuca (1,5 m) indéniablement moins chaotique que la veille et offrant même des barrels aux surfeurs les plus déterminés à les enfiler.

Les 3e, 4e et 5e tours sont ainsi allés à leur terme, désignant les huit quarts de finaliste de cette troisième étape du World Tour 2013. Un Grand 8 dont sera absent Jérémy Florès, contraint de plier ses planches dès le 3e tour, vaincu par le rookie californien Nat Young. En mal de (bonnes) sensations, le Réunionnais n'a déniché sa première vague quasiment qu'à mi-heat, bien trop tard pour inquiéter le récent finaliste à Bells (10,17-13,13). "Mauvaises décisions, mauvais résultat. Dur moment", s'est épanché Florès dans la foulée sur Twitter, qui comme à Bells Beach sort de la compétition dès le 3e tour. Vivement Fidji (2-14 juin) pour "Mimi"...

À l'instar de Florès, Michel Bourez, Joel Parkinson, Taj Burrow ou encore Julian Wilson ne participeront pas aux phases finales à Rio. Voilà pourquoi à travers le parcours des huit qualifiés pour les quarts, qui s'annoncent explosifs  :

1er quart : Adriano de Souza (Bré) vs Kelly Slater (USA). Le premier quart de finale du tableau mettra aux prises les deux premiers vainqueurs de la saison : Slater sur la Gold Coast et De Souza à Bells. Le Floridien a démarré la journée sur les chapeaux de roue en carbonisant son compatriote remplaçant Pat Gudauskas au 3e tour (19,67-10,07), festival de barrels à l'appui. Et donc de grosses notes : 9,97 (mais pourquoi pas 10 ?) pour un enchaînement démoniaque barrel backside - aerial ; 8,77 ; 9,00 ; 9,70. Moins incisif au 4e tour et devancé par Adrian Buchan (Aus), le King s'est ressaisi en repêchage pour prendre le dessus sur son vieux rival, l'Australien Taj Burrow (15,10-14,03).

Jeremy Flores / ASP Smorigo

"Affronter Taj me permet de donner le meilleur de moi-même", rendait hommage le onze fois champion du monde à son adversaire malheureux. "Je n'avais pas vraiment envie de surfer au vu des conditions, mais il en a été décidé autrement par les autres surfeurs alors j'y suis allé. Taj a bien commencé en prenant ce tube et je savais que je devais faire quelque chose. Heureusement, j'ai eu la possibilité de placer cet air reverse (noté 8,50, NDLR)."

Moins de tracas en revanche pour Adriano de Souza. Après s'être débarrassé d'un autre Brésilien Miguel Pupo (12,00-7,14) au 3e tour, "Mineirinho" a directement rallié les quarts en dominant sa série du 4e tour (avec 15,90)  face à Taj Burrow et Nat Young. Un Burrow vraiment pas verni puisque sanctionné d'une interférence le reléguant à la deuxième place. On connaît la suite pour le vénérable Aussie...

2e quart : Adrian Buchan (Aus) vs Gabriel Medina (Bré). Sans surprise, on retrouve Gabriel Medina en quart de finale à Rio. Au 3e tour, le Brésilien a d'abord disposé du Sud-Africain Travis Logie (16,40-11,77), signant sa composition d'un monumental air 360. Versé ensuite au 5e tour de repêchage, le surfeur de Maresias y a mis fin à l'état de grâce de Nat Young (14,20-11,20).

En quarts de finale, Medina tentera de prendre sa revanche sur celui qui l'a contraint à en découdre en repêchage : Adrian Buchan. L'Australien a rendu une copie parfaite ce samedi, d'abord en battant  sans trembler CJ Hobgood (USA) au 3e tour (12,94-6,83) puis en s'offrant ensuite le luxe de prolonger la journée de Medina et de Slater au 4e. Excusez du peu.

"Je me sens bien", souriait "Ace", qualifié pour les quarts d'une épreuve du World Tour pour la première fois depuis Trestles en septembre dernier. "Je me doutais que ça allait être un gros heat contre Gabriel (Medina) et Kelly (Slater) et que les gens allaient avoir les yeux braqués sur eux. Moi, j'ai fait mon truc dans mon coin. Je savais que Kelly aurait du mal à reproduire son incroyable série du 3e tour. Ça m'a souri."

Gabriel Medina / ASP Kirstin

3e quart : Sebastian Zietz (Haw) vs Mick Fanning (Aus). Éliminé au 3e tour des deux premiers contests de la saison, Sebastian Zietz a, cette fois, passé l'écueil à Rio. Sa victime ? L'Australien Julian Wilson, surpris au buzzer par un double barrel de l'Hawaiien, noté 9,37 pour lui permettre de prendre in extremis la première place d'une série somptueuse (17,47-16,34). Au 4e tour, le fantasque rookie a renouvelé sa performance en se montrant le meilleur (avec 14,10) face à Michel Bourez et à l'Irlandais Glenn Hall. "Les quarts, ici au Brésil, étaient mon objectif", confiait "Seabass". "Je suis donc content même si j'espère maintenant pousser jusqu'en demie, voire en finale."

Pour voir les demi-finales, Zietz devra s'attaquer à un gros morceau – façon de parler – en la personne de Mick Fanning. Une fois l'obstacle Brett Simpson (USA) franchi au 3e tour (16,53-13,33) grâce notamment à un joli barrel (8,70) dompté dans les cinq dernières minutes, le double champion du monde australien a ensuite calé au 4e tour derrière un phénoménal Filipe Toledo. En repêchage, le "White Lightning" s'est chargé de mettre fin à l'aventure de Michel Bourez, jamais dans le rythme du heat (14,83-2,86). Dommage pour le Tahitien, qui, au 3e tour, s'était sorti au buzzer des griffes de l'Australien Bede Durbidge (12,43-11,17) par le biais d'un barrel frontside tombé du ciel. Plus tard, c'est donc Fanning qui lui est tombé sur la tête.

Kelly Slater / ASP Kirstin

4e quart : Filipe Toledo (Bré) vs Jordy Smith (AFS). Comme à Bells, Filipe Toledo et Jordy Smith s'affronteront pour une place en demie. En Australie, le Sud-Africain avait pris le dessus sur le Brésilien. L'issue sera bien plus incertaine ce dimanche. Car ce dernier quart de finale opposera les deux surfeurs ayant scoré les deux premiers dix de la compétition.

Jordy Smith d'abord. Au 3e tour, le vice-champion du monde 2010 a réglé le cas (Kai) Otton (12,17-9,00) avant de poster le premier 10 de la compétition en ressortant d'un long barrel bien rapide. Suffisant pour rejoindre directement les quarts ? Eh bien non, car Filipe Toledo passait par là. Fossoyeur au 3e tour des espoirs d'un Josh Kerr (Aus) aux ailes coupées et combo (18,43-10,67 !), le rookie auriverde n'en a encore fait qu'à sa tête au 4e tour, balançant successivement sur la même vague alley oop et air reverse pour finir mains dans le dos en guise de claim. Résultat : un 10 lui validant son ticket direct pour les quarts.

Des quarts qui accueilleront donc également Jordy Smith, victorieux au 5e tour de repêchage de Glenn Hall (17,43-13,63). Au 3e tour, l'Irlandais avait causé la première énorme surprise du jour en boutant hors du contest le champion du monde en titre Joel Parkinson (Aus). De quoi enfin lancer la saison du rookie, jusque-là en manque de repères sur le World Tour. Difficile retour sur terre en revanche pour Parko, déjà éliminé au 3e tour à Bells par la furia Monteiro alors que l'an dernier, l'Australien n'avait jamais chuté avant le 5e tour... aux Fidji, prochaine étape du calendrier.

Dimanche, le call est fixé à 12h30 (heure de Paris), pour le jour final de ce Billabong Rio Pro 2013.

Plus d'infos World Tour sur le blog Planète Surf.

Vincent Martin



Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
06/12/2013 - World Tour
Adrian Buchan forfait, Dane Reynolds et Shane Dorian invités, les tableaux des 3 premiers tours, le format par...
| 0 
17/09/2013 - World Tour
Florès et Bourez rencontreront respectivement Kai otton et Seabass. Buchan, Pupo et Wilko suivent John John ve...
| 1 
19/08/2013 - World Tour
L'Australien s'impose face à Slater, qui s'empare de la tête du classement. De son côté, Florès est battu au r...
| 0 
19/08/2013 - World Tour
L'Australien, goofy foot, a dominé les phases finales et résisté à Slater pour le podium