Fantasy League : les choix de la rédac' pour Bells Beach

World Tour - Ezekiel Lau, Michel Bourez, Kelly... On vous explique pourquoi.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

S'il y a encore quelques années il était très facile de choisir un surfeur en fonction de la compet' pour nous emmener au pied du podium, force est de constater que depuis quelque temps, le niveau s'est considérablement élevé. Aujourd'hui, n'importe quel surfeur ou presque du Tour peut remporter n'importe quelle épreuve (on exagère à peine). La preuve, Italo remportait l'année dernière l'épreuve de Bells, lui que personne n'attendait à ce niveau sur ce type de vague. Et que dire de la performance de Willian Cardoso à Uluwatu. 

Mais parce que nous avons du retard à combler au classement Fantasy Surfer, nous avons posé notre journée pour réfléchir autour d'une bière à qui pourrait bien triompher. 

Chez les hommes

Jordy Smith : Peu de surfeurs sont aussi performants que le Sud-Af' quand il s'agit de démolir un long mur en droite comme Bells. Il connaît le spot comme sa poche et le premier event de la saison nous a montré que Jordy était en forme physiquement (avec l'aide des juges, il aurait pu aller bien plus loin...). Si Jordy souhaite atteindre son objectif qui est celui de remporter un premier titre mondial, il se devra d'être performant sur ce genre d'event. Il le sait et nous aussi. Une valeur sûre. 


Jack Freestone : Oui nous (re) tentons le coup ! Après l'avoir déjà placé dans notre liste lors du premier event sur la Gold Coast, nous espérons cette fois que Jack ira un peu plus loin. Il est chez lui en Australie et Jack fut indéniablement LE surfeur de ce début d'année lors du passage du cyclone Oma. Sa dernière vidéo en free surf à Bells nous montre que nous avons toutes les raisons d'y croire. 


Kelly Slater : Parce que c'est Kelly. Probablement touché dans son orgueil en ce début de saison, l'Américain voudra montrer à ceux qui l'envoient déjà à la retraite qu'ils ont tort. On mise sur l'orgueil du champion et son expérience. Et aussi parce qu'il ne tombe pas face à nos autres choix dès les premières séries... #Stratégie.


Ezekiel Lau : Son surf puissant devrait lui permettre de s'exprimer sur cette vague très horizontale. C'est l'un de nos paris pour cette 2e étape. On ne teasera pas trop dessus pour ne pas que sa cote ne décolle... Ne vous sentez pas obligés de le mettre dans votre équipe ! Même si nous avons entendu dire que...



Julian Wilson : Là encore nous renouvelons notre confiance en Julian ! Après nous avoir bien mis dedans lors de la première étape sur la Gold Coast, nous pensons que Julian voudra rapidement combler son retard. C'est un Australien, il est regular, il est (normalement) régulier, c'est une valeur sûre qui doit se rattraper. Peu probable qu'il passe à côté d'un deuxième event. Le genre de surfeur qui n'a jamais beaucoup de 13e place à la fin de l'année. 


Gabriel Medina : Même s'il est goofy, la droite de Bells ne devrait pas lui poser trop de problèmes. Surfeur ultra polyvalent, Medina avait terminé 3e l'année dernière ! Impossible de passer à côté même si ce choix n'est pas très original. Il faut parfois assurer les points. 

Quand tu sais que tu vas finir dans les 5 premiers...


Michel Bourez : Surfeur puissant, Michel avait terminé 5e la saison passée sur une vague qu'il connaît par coeur. Nul doute que si les gros murs de Bells sont au rendez-vous, son surf sur le rail et ses gerbes d'eau devraient faire des ravages. 


Mikey Wright : Le fantasque australien n'était pas de la partie l'année dernière. Mais il devrait réussir à s'adapter à ces vagues, bien que peu propices à s'envoyer en l'air. Regular, Mikey voudra montrer cette année qu'il n'a pas volé sa place sur le Tour. De plus, il ne tombe pas face à nos autres choix et sa série du 1er tour est à sa portée. 



Chez les femmes



Carissa Moore : Dès la première épreuve australienne, elle a su montrer qu'elle était en forme pour cette saison. Elle a frôlé la victoire sur la Gold Coast en arrivant seconde (derrière Caroline Marks). Pour Bells on lui fait confiance. D'autant plus qu'elle a déjà fait ses preuves sur ce spot mythique avec trois victoires (en 2013, 2014 et 2015 ). 



Stephanie Gilmore : L'année dernière, elle sonnait pour la quatrième fois la cloche du trophée australien. Impossible de ne pas choisir Stephanie sur cette étape. 


Johanne Defay : C'est une valeur sûre. Depuis qu'elle a remporté le QS en 2017, la Réunionnaise sait se battre pour rester dans le top 5 du CT. On l'a vu s'entraîner à Bells, et ça nous laisse penser qu'elle réserve de belles surprises pour cette deuxième étape du tour. 

Macy Callaghan : Elle est Australienne. Elle est regular. Rien ne semble jouer en la défaveur de cette nouvelle recrue du CT.


Pas encore inscrit ? Il n'est pas trop tard pour nous rejoindre ! 

1) Créez un compte WSL (ça prend 20 secondes et c'est gratuit)

2) Cliquez sur les liens ci-dessous, rejoignez la league et insérez le code. On paye notre tournée aux vainqueurs !

League Homme :

Lien league homme
Nom : Surf Session Magazine
Code : Quivagagner?

League Femme :

Lien league femme
Nom : Surf Session Magazine
Code : Quivagagner?      

             
Partager sur :   
COMMENTAIRES (1)
JOdeBuc - le 27/04/2019 à 23:32
Alors vous avez fait combien de points sur Bells homme et femme ?
Répondre
Articles relatifs
| 0 
Il y a 3 jours - World Tour
Chauvin ? Non, juste réaliste.
| 0 
23/07 - World Tour
Début de compétition canon pour nous, avant de nous effondrer après les jours off...
| 0 
05/07 - World Tour
Pourquoi Conner Coffin, Ezekiel Lau, Wade Carmichael et Bianca Buitendag (notamment) vont nous faire briller.
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 4 
Webber Reefs veut nous débarrasser ...
Ces récifs artificiels promettent de transformer les plages fermantes en spots parfaits.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.