Hawaii - WSL : le maire fait marche arrière

World Tour - "S'il vous plaît, ne retirez pas vos events".

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

La bataille "juridique" entre la mairie d'Honolulu et la WSL entame sa 3e semaine. Petit rappel : la WSL a raté la deadline  fixée par la mairie d'Honolulu pour faire des modifications dans son calendrier des events. La WSL souhaitant "inverser" le Pipe Masters et le Volcom Pipe Pro.

La mairie d'Honolulu par l'intermédiaire de son maire Kirk Caldwell a dans un premier temps refusé toute dérogation, allant même jusqu'à déclarer que la WSL ne devait pas se sentir au dessus des autres et se devait, comme les autres, de respecter les règles. Ce qui n'avait pas plu du tout à la WSL qui avait alors menacé de se retirer d'Hawaii pour de bon. 

Il se pourrait bien que nous ayons droit à 2 Pipe Masters en quelques semaines.
Bluff ou pas, il semblerait que la menace lancée par la WSL ait eu l'effet escompté puisque à travers un communiqué, le maire d'Honolulu semble revenir à une position plus ouverte au débat : "La demande que je souhaiterais faire à la WSL, qui est je dois l'admettre, une organisation extrêmement importante, c'est s'il vous plaît, ne retirez pas vos compétitions de chez nous. Nous avons bien entendu et pris en compte vos préoccupations et nous voulons voir comment nous pouvons améliorer cela à l'avenir. Mais ne blessons personne à court terme".

L'ambiance semble s'éclaircir un peu sur le North Shore.

Une sorte de mea culpa qui contribue à apaiser les tensions entre les deux parties. Le Maire justifie cependant sa prise de parole initiale en expliquant qu'il avait reçu 26 dossiers de candidatures pour organiser des compétitions sur le North Shore. "23 de ces 26 demandes étaient en conflit direct entre elles". Avec une telle concurrence, le Maire ne voulait pas apparaître comme une personne favorisant une organisation (en l'occurence la WSL) qui de surcroît n'a pas respecté le protocole.

On se demande quand même quelles organisations auraient pu faire de l'ombre à la WSL et avoir un impact aussi important sur la communauté hawaiienne que la WSL qui organisera donc probablement 2 Pipes Masters (juste en 2018-2019) à quelques semaines d'intervalles. 

Après la pluie le beau temps entre la WSL et Hawaii ?

Afin que ce genre de problèmes se règlent rapidement et ne surviennent plus à l'avenir, le maire d'Honolulu a décidé de créer un "comité consultatif de surf". Même si Kirk Caldwell a certes fait un premier pas dans ce conflit qui l'oppose à la WSL, il n'est pas dit non plus qu'il revienne sur sa décision initiale. Les cartes sont donc désormais dans les mains de Sophie Goldschmidt et de la Ligue. 

>> Retrouvez tous les épisodes de cette sage entre la WSL et Hawaii

Image à la une : Laurent Masurel / WSL        

       
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
185  | 0 
Hier à 11:50 - World Tour
Le King maîtrise l'art du contre-pied comme personne...
96  | 0 
Il y a 12 jours - World Tour
Johanne Defay et Willian Cardoso intègrent tous deux le top 5. Et Mikey Wright encore et toujours...
147  | 0 
07/06 - World Tour
Joan Duru très aérien, Gabriel Medina frôle la catastrophe, Italo Ferreira intenable...
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
277  | 0 
Du surf en plein centre ville !
Sessions improbables au cœur de la France, et dans d'autres zone urbaines.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.