Maui Pro : Johanne Defay éliminée aux portes des 1/4

World Tour - La Réunionnaise termine 9e de cette 1ere étape dominée pour l'instant par Tyler Wright, intenable et auteur du 1er 10 de la saison.

Par - @surfsessionmag -
WSL / Keoki
Partager sur :   

On y est ! Après des mois et des mois d'attente, le Championship Tour a repris ses droits hier soir du côté d'Honolua Bay, exactement là où il s'était arrêté pour les filles il y a plus d'un an. Oh que ça nous avait manqué d'écrire un récap' de compet' ! 

Malheureusement la Française Johanne Defay s'est inclinée de très peu face à une Tyler Wright intenable. Carissa Moore et Tatiana Weston-Webb frappent elles aussi fort d'entrée. On vous propose de revenir sur ce que vous avez raté cette nuit. 

Les conditions

Le choix des vagues fut primordial. Car même si les conditions étaient belles (1m80 - 2m20), les sets se sont souvent fait désirer. 

Keely Andrew


Johanne Defay si frustrant

0,13 point. C'est ce qui a manqué à la Française pour venir à bout de la double championne du monde Tyler Wright.

Malgré une très belle prestation, Johanne n'a pas pu bénéficier du soutien de Mère Nature dans une série où les sets se sont fait rares surtout dans le dernier 1/4 d'heure. La dernière vague de la Française à 5 minutes de la fin n'a malheureusement pas suffi. Si un 6 lui aurait permis de prendre la tête et de décrocher son billet pour les 1/4, les juges lui ont donné un 5,87.

Une décision sévère et à nos yeux injuste. 

Rageant. 


Au 1er tour, Johanne avait pourtant facilement disposé de Brisa Hennessy et de Sally Fitzgibbons, s'évitant ainsi un 2e tour de repêchages. La Réunionnaise, qui avait terminé 8e mondiale la saison dernière, voit sa première épreuve s'arrêter au 3e tour. Elle termine 9e mais après ce qu'elle a montré cette nuit, Johanne peu sérieusement envisager un Top 5 en fin d'année. On sent qu'elle a encore progressé depuis l'année dernière. Elle sera redoutable cette saison. 


Tyler Wright intouchable hier

"Elle surfe pour quelque chose de plus grand qu'elle, ce qui est assez effrayant." Les mots viennent de Stephanie Gilmore

L'Australienne 7 fois championne du monde ne s'y trompe pas, Tyler Wright est en forme olympique. Et c'est bien elle qui a marqué le plus les esprits cette nuit. 

Car après presque 2 ans d'absence sur le Championship Tour à cause d'une longue maladie, la double championne du monde (2016-2017) a prouvé à tous qu'elle n'avait rien perdu de son talent. Au contraire. 

En plus de disposer de Johanne Defay au 3e tour, l'Australienne, finaliste ici-même l'année dernière, a écarté sa compatriote et septuple championne du monde Stephanie Gilmore en 1/4 en claquant le tout premier 10 de cette saison (pour un score de 18,33 contre 10,40). S'il vous plait.

Il faut dire que cette première journée à Honolua Bay a offert les conditions optimales pour que la puissante regular fasse parler sa vitesse et sa puissance. 

Tyler Wright retour gagnant


L'Australienne qui en plus d'impressionner pendant son heat, s'est mise à l'eau en arborant pour la toute première fois le drapeau LGBT+ sur son lycra en plus du drapeau australien et de son nouveau numéro 23. Nouveau numéro et nouveau drapeau qui représentent pour l'Australienne une nouvelle phase de sa carrière et de son évolution en tant qu'être humain. 

"En tant que femme, fière d'être bisexuelle et australienne, je suis ravie de pouvoir représenter les deux cette année sur mon maillot. Le changement de numéro à 23 représente pour moi une nouvelle phase de ma carrière et de ma croissance en tant qu'être humain. Après une décennie et deux titres mondiaux, j'ai évalué ce que j'ai fait dans ma vie et ma carrière de surfeuse, mais, plus important, pourquoi je le fais. Je veux gagner. Et je gagnerai pour continuer à utiliser cette plateforme (de la WSL) comme lieu de débat sur l'identité, l'humanité et d'inclusivité".



Carissa Moore et Tatiana Weston-Webb impressionnent aussi

L'Hawaïenne, championne du monde en titre, avait déclaré en fin de saison dernière vouloir faire un break en 2020 en se retirant du World Tour. Elle a pu le faire, comme l'ensemble de ses concurrentes. Mais la voilà de retour et de quelle manière ! 

Carissa Moore n'a pas raté sa rentrée


Au 1er tour, elle a facilement disposé de Bronte Macaulay et de la jeune wildcard de 15 ans Bettylou Sakura Johnson s'évitant ainsi un 2e tour piège. La jeune hawaiienne qu'elle a retrouvé une nouvelle fois lors du 3e tour, elle qui participait à sa toute première épreuve du Championship Tour. Mais forte de son expérience, Carissa ne lui a laissé une nouvelle fois aucune chance (14 contre 11,83). Puissante et plus affutée que jamais, Carissa a dû revoir en Bettylou, ses propres débuts. 

"Je savais que je ne pouvais pas la prendre à la légère", a précisé Carissa. "Elle a une grande équipe derrière elle, surtout avec son coach Ross Williams (Ndlr : entraîneur également de John John Florence). Il lui apporte l'expérience qu'il lui faut. Elle est en confiance et elle attaque bien la vague".  

Du haut de ses 15 ans, Bettylou Sakura Johnson participait en tant que wildcard à sa toute première épreuve du Championship Tour.


Rebelote en 1/4 où Carissa a écarté sans trop de difficultés une autre collègue hawaïenne en la présence de Malia Manuel (15,04 contre 11,27). 

Idem pour Tatiana Weston-Webb qui backside s'est montrée intraitable toute la nuit. Après avoir dominé Courtney Conlogue et Sage Erickson au 1er tour, elle a dominé Isabella Nichols au 3e tour en claquant le 2e heat le plus élevé de la journée - 18,20 ! Le premier étant pour Tyler Wright en 1/4 (18,33).


Tatiana Weston-Webb


Mais ça passe aussi pour Sally Fitgibbons qualifiée pour les 1/2 !

C'est terminé en revanche pour Courtney Conlogue (éliminée au 3e tour), Caroline Marks (éliminée au 3e tour) la tenante du titre Stephanie Gilmore (éliminée en 1/4) et Lakey Peterson (éliminée en 1/4) notamment.

Voilà ce que l'on pouvait dire de cette première journée. En espérant pour le coup ne pas avoir été trop rouillé de notre côté... 

Steph Gilmore


La citation de la nuit 

Johanne Defay - "S'asseoir, prendre du recul, apprendre et faire confiance au processus".



Le spot décrypté




Le 1er 10 de la saison pour Tyler Wright

"Quand j'ai vu la vague arriver je me suis dit : "Oh, c'est l'une de celles qui, si vous vous mettez au bon endroit, peut vraiment bien fonctionner. Il n'y en avait pas eu comme ça de toute la journée. Une fois que je l'ai vu, j'ai juste suivi mon instinct et je l'ai célébré quelques fois en chemin (claim)".




 Résultats

3e tour


1/4


>> Prochain call prévu aujourd'hui à 17h30 heure française. (6h30 sur place à Hawaii). 

>> Une épreuve à suivre en direct juste ici                                       
Partager sur :   
COMMENTAIRES (1)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
wslbof - le 08/12/2020 à 15:45
J'adore Tyler Wright mais Johanne s'est vraiment faite avoir sur ce coup. Sa dernière vague méritait largement un 6 mais surtout si la première vague de Tyler est notée 7, comment celle de Johanne ne peut être notée que 7,83.
Trop grosse différence de notation entre les deux pour que ce soit juste un peu litigieux, c'est scandaleux!!
Répondre
Articles relatifs
| 0 
21/12/2020 - World Tour
Chez les femmes, Tyler Wright entre dans l'histoire.
| 0 
17/12/2020 - World Tour
La suspension vient d'être levée et les filles confirmées à Pipe également pour l'épilogue du Maui Pro.
| 0 
01/12/2020 - World Tour
Une compet' à huis clos, la wildcard pour une surfeuse de 15 ans, les séries du 1er tour, ce qu'il faut savoir...
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Les Ukulélés Kala sont disponibles !
Dossier
| 0 
Les surfeurs gays gagnent en visibi...
Pour venir à bout des tabous, certains membres de la communauté LGBTQ+ ne veulent plus surfer cachés.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.