Medina Gate : la WSL donne sa version des faits

World Tour - ''Il n'y aura pas de resurf. Caio a rejoint le peak en premier, il méritait la priorité''.

Par - @surfsessionmag -
WSL
Partager sur :   

2 jours après le Medina Gate, la WSL, décriée et pointée du doigt, a enfin décidé de sortir du silence et de donner sa version des faits en ce qui concerne l'interférence de Gabriel Medina. Eliminé dès le 3e tour, le Brésilien, actuel numéro 1 mondial, s'est mis en grand danger avant la dernière épreuve à Pipe en décembre prochain. Car Filipe Toledo, Jordy Smith, Italo Ferreira et Kolohe Andino, eux, sont encore en course au Portugal

Après la version de Gabriel Medina il y a quelques heures, puis celle de Caio Ibelli hier, c'est au tour de la WSL de donner son point de vue sur cette affaire, via un post Instagram posté hier. Et si vous pensiez la League capable de reconnaître une éventuelle erreur de leur part, vous vous trompez... Caio est bien qualifié pour les 1/4, et Medina, lui, est bien éliminé. 


Voilà leur réponse :

"Il n'y aura pas de resurf. Caio était dans l'alignement le premier, plus bas sur la plage, et a été récompensé de la priorité à juste titre. Nous pouvons clairement entendre le commentateur de la plage dire:  la priorité est pour le bleu". Le montage de la WSL justifie cela en publiant le moment où l'on entend bien  le speaker en effet annoncer que "Caio a la première priorité, à la recherche d'un 9,37 points pour prendre la tête".

À cet instant, on est 2 minutes avant le moment qui va coûter cher à Medina

Le WSL passe ensuite à une séquence codée dans le temps qui montre Medina et Ibelli ramer simultanément après leur sortie de vague. Caio Ibelli dépasse clairement la zone d'impact avant Gabriel Medina et s'assied même un court instant sur sa planche, avant de décider de se diriger vers le nord, en direction du peak où Medina était installé. Et c'est de là que vient la confusion... 

C'est à cause de ça que Medina n'a pas réalisé que Caio avait toujours la priorité. 

Et on doit vous avouer que l'explication de la WSL nous a (pour une fois) assez convaincu. La priorité avait bel et bien été donnée à Caio, elle avait bel et bien été annoncée par oral mais également affichée au tableau des scores. Medina aurait dû écouter ou regarder. C'est clairement une erreur tactique. Erreur tactique très regrettable pour lui, mais qui a au moins le mérite de pimenter cette fin de saison et cette course au titre mondial. 

Le pauvre Caio Ibelli, lui, est depuis dimanche inondé d'insultes et de menaces de mort sur les réseaux sociaux. Gabriel Medina ayant plaidé sa cause sur les réseaux sociaux devant 8 millions de followers... et son pote Neymar en a fait de même via une story devant une audience encore plus large... 127 millions de followers ! Depuis, le pauvre Caio est submergé d'insultes et menaces en tout genre. Et c'est finalement ça le plus grave dans cette histoire. 




Voilà la réponse d'Alessa Quizon, copine de Caio Ibelli, surfeuse pro et ancienne surfeuse du Tour, sous le post de la WSL :

"Je suis heureuse que l'interférence ait été justifiée. C'est ce qu'elle est. Mais ce que j'ai trouvé décevant, c'est la réaction de certains fans à cet appel. Au final, les deux athlètes sont nés et ont grandi dans le même pays. Là où je viens, à Hawaii, nous soutenons nos surfeurs locaux de manière égale et nous les soutenons à 100%. On ne devrait jamais opposer l'un à l'autre, quelle que soit la situation. Il est étonnant de voir à quel point les fans brésiliens sont passionnés par leurs idoles mais cela devrait rester positif pour chacun. Aucune haine ou malice. Les deux athlètes se battent pour leur rêve / se battent pour leur place sur le Tour. Les enjeux sont différents mais sont d'égale importance. Nous souhaitons à tous les surfeurs cette année de bonnes vibes et une énergie positive. Merci à la @wsl de nous avoir donné la chance, à nous surfeurs, de réaliser notre rêve."

D'autres surfeurs du Tour comme Owen Wright, ont "volé au secours de Caio", préférant pointer du doigt le responsable (s'il y en a un) : la WSL. "On sait tous que les juges de la WSL font des erreurs. Mais on les voit rarement les réparer. Car nous n'avons aucun système en place pour annuler l'erreur humaine lorsque celle-ci est avérée" peut-on lire sous le post Insta de Gabriel Medina.

Cette clarification de la WSL, qui confirme que le fautif est bel et bien Gabriel Medina, a au moins eu le mérite de calmer un peu les ardeurs des fans brésiliens et de laisser Caio respirer.

 


"Tout d'abord, merci beaucoup pour les messages de soutien ! Aujourd'hui, je me suis réveillé ce matin et, grâce à Dieu, ma messagerie était très différente de celle que j'ai laissé avant de m'endormir. Cette dernière débordait de bons messages", a déclaré Ibelli ce matin via un post Insta.

"Ce qui s'est passé dans notre heat n'a pas été très positif pour moi. Je suis parti totalement silencieux, respectant Medina, son équipe et la situation. Ma famille et moi étions très fatigués et les attaques que nous avons subi pendant cette période ont été très difficiles pour moi. Elles sont souvent venues en plus de la part de personnes qui ne surfent pas ou qui ne sont pas fans du sport. Nous avons reçu toutes sortes de messages. C'était très triste de voir ma mère comme ça lire ces commentaires sur son fils. Merci à Dieu que tout soit différent aujourd'hui et que les bons messages reviennent.

À aucun moment je n'ai voulu causer d'interférence ou tenter de nuire à mon adversaire. J'ai juste suivi ce que les juges m'ont dit et ce que le tableau d'affichage m'a montré. Je suis juste un surfeur professionnel qui fait ce qu'il aime le plus dans la vie et je participerai au 1/4  en essayant de faire de mon mieux pour aller loin dans cet événement. Merci à tous pour l'affection."

Point final. On passe à autre chose.      


Photo à la une : WSL
     
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 5 
21/10 - World Tour
Une sanction plus ou moins justifiée qui pourrait lui coûter très cher en fin de saison...
| 4 
19/12/2018 - World Tour
Caio Ibelli :"Kelly cette année a abusé".
| 0 
Il y a 2 jours - World Tour
La faute à un Kelly Slater intenable qui a scoré un 10 face à lui ! C'est terminé aussi pour Smith et Toledo.
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 4 
Webber Reefs veut nous débarrasser ...
Ces récifs artificiels promettent de transformer les plages fermantes en spots parfaits.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.