Pipe Masters : Joan Duru (presque) au paradis

World Tour - Gabriel Medina, lui, se rapproche encore un peu plus du titre.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Après 2 nouvelles journées off, le Pipe Masters a repris ses droits la nuit dernière. Si Joan Duru pourrait bien finalement sauver sa place sur le Tour, Kelly Slater, lui, est venu doucher les minces espoirs de titre de Filipe Toledo. Sinon, Jérémy Florès est éliminé. Michel Bourez, Julian Wilson et Gabriel Medina, eux, sont qualifiés. Tour d'horizon de cette nouvelle journée de compétition. 


Joan Duru (presque) au paradis !

Il l'a (presque) fait ! Joan Duru vient cette nuit de faire un (très) grand pas vers sa re-qualification ! Malheureusement décroché au classement une bonne partie de la saison, le Landais est en train de terminer l'année en boulet de canon. Après une finale au Portugal qui l'a complètement relancé, voilà Joan Duru qualifié pour le 4e tour de ce Pipe Masters. Affamé et sûr de lui, Joan n'a laissé aucune chance à Michael Rodrigues lors du 3e tour. Avant cela, il a très facilement dominé son heat de repêchage face à Tomas Hermes en scorant un 16,60, le 2e meilleur résultat de la journée. 


Avec les éliminations de Frederico Morais, Griffin Colapinto, Matt Wilkinson et Tomas Hermes notamment, Joan vient de faire un très grand pas vers un maintien qui était plus qu'inespéré il y a encore quelques semaines. Ses heures d'entraînements passées sur les beachbreaks landais à Hossegor ont certainement dû aider Joan à trouver sa place sur ce line-up de Pipe assez difficile à déchiffrer. Avec une facilité déconcertante, c'est bien lui qui a trouvé les meilleurs barrels de la journée. 

Seule une victoire finale de Jesse Mendes, combinée à une élimination au prochain tour de Joan pourrait faire sortir le Landais de la requalification. Mais Joan pourrait régler ça dès le prochain tour. Un 4e tour dans lequel il sera opposé à Kelly Slater et... Jesse Mendes. On y croit plus que jamais ! 


Michel Bourez intraitable

Le Tahitien aussi est en grande forme sur cette dernière épreuve de la saison. Après un premier tour passé à la dernière minute, voilà que Michel s'est sorti du piège Connor O'Leary au 3e tour. Le Pipe Masters 2016 termine fort la saison et pourrait bien venir réintégrer le top 5 à l'issus de cette dernière étape. Il sera opposé à... Gabriel Medina et Sebastian Zietz au prochain tour. 

Kelly Slater vient tuer les rêves de Toledo

Comme nous pouvions nous y attendre, Kelly Slater vient faire le ménage sur cette dernière étape... Et malheureusement pour Filipe Toledo, c'est bien lui qui en a fait les frais. Le heat s'est emballé à 10 minutes de la fin. Slater part sur une bombe à Backdoor et score un 8,67. Toledo lui répond et à la suite d'un barrel interminable qui lui aurait sûrement valu au moins une aussi bonne note, se fait happer par la lèvre dans les ultimes instants.

C'est officiel, Toledo est éliminé et ne gagnera pas son premier sacre mondial cette saison. Medina se frotte les mains, il voit l'un de ses 2 adversaires éliminés. 

Kelly Slater

"Comme un fan, je voulais voir une belle bataille" a précisé Slater. "J'avais pourtant vraiment envie de l'aider, mais je ne l'ai pas fait. C'était vraiment sympa. J'ai vu beaucoup de belles vagues qui n'ont pas été surfées. J'ai eu de la chance. Filipe ne s'est pas lancé sur une très belle vague à Backdoor. C'est juste de l'expérience. Il n'a juste pas vu ce que la vague allait faire" a conclu King Slater. 

Filipe Toledo

C'est fini pour Filipe Toledo.

"J'ai eu un gros wipeout à la fin d'une belle vague et tout est devenu noir pendant quelques secondes" a de son côté réagi Toledo. "C'est ça aussi le surf. Parfois on voyage loin de sa famille pour s'entraîner sur des vagues comme ça donc c'est difficile à accepter. Mais je suis très fier de moi. J'ai eu une belle année, aussi bien en tant que surfeur qu'en tant que père et qu'en tant que fils. Je suis vraiment triste en ce moment mais quand j'y réfléchis, c'était un honneur de surfer un gros Pipe avec juste Kelly à l'eau". 


Gabriel Medina encore un peu plus proche

Lui ne se pose toujours pas de question. Mais face à Seth Moniz, ce fut un peu plus compliqué que d'habitude. Ce fut d'ailleurs l'Hawaïen qui fut le premier à scorer dans ce 3e tour, profitant d'un beau Backdoor. Si Medina repris la tête, ce n'était que l'espace de quelques instants, le temps que Seth Moniz ne vienne scorer un nouveau gros score et repasse devant. Le Brésilien était hors course à 6 minutes de la fin. C'est le moment qu'il choisit pour partir sur une bombe à Pipe et scorer un 6,60. Suffisant pour l'emporter.

Avec ce résultat, Gabriel Medina se rapproche encore un peu plus de son 2e titre de champion du monde. 

Gabriel Medina


"J'avais hâte de démarrer après ces jours off" a précisé Medina. "Je pensais que cela aurait un peu plus gros mais c'était sympa quand même. Ce fut difficile de trouver les bonnes vagues, ce ne fut pas facile. Je prends les heats un par un. J'espère trouver encore plus de tubes". 


Julian Wilson ne lâche rien

Il est le dernier et seul surfeur désormais à pouvoir venir contrarier Gabriel Medina pour la place de numéro 1 mondial. Et la nuit dernière, les organisateurs ont décidé de se faire chevaucher les séries pour rattraper le temps perdu. Cela veut dire que quand Julian s'est lancé à l'eau, Medina n'avait pas encore terminé le sien et était en train d'assurer sa qualification. Stressant ? Pas pour Julian

Julian Wilson


En tête pendant toute la série, Julian se fit une dernière frayeur dans les ultimes instants. A quelques secondes de la fin, Julian Wilson et Miguel Pupo démarrent sur la même vague. Julian prit l'option Backdoor, pendant que le Brésilien, lui, partit sur Pipe. Bon choix pour Julian Wilson, qui se qualifie pour le 4e tour et continue de rêver à un premier sacre. 

"J'ai juste essayé de jouer de toute mon expérience et j'ai décidé de laisser Pipe et Backdoor choisir mon destin" a précisé Julian Wilson. "Je ne vais pas abandonner. Ma blessure, mon année.... Tout s'accorde et j'ai vraiment hâte de faire une grosse perf' ici". 


Parko fait de la résistance

Le champion du monde 2012 semble bien décidé à en profiter jusqu'au bout ! Malgré les soirées qui se succèdent en son hommage, Parko a réussi à dominer Kanoa Igarashi pour filer vers le 4e tour. Profitant d'un Kanoa Igarashi en difficulté, Parko s'offre du rab et a su profiter de Backdoor comme peu de personnes hier. Il a d'ailleurs scoré la meilleure vague de la journée !

On ya Parko !

"Demain sera mon dernier jour de compétition de toute ma vie. Comptez sur moi pour en profiter !" a précisé Parko tout sourire. "Je ne surferai plus jamais un event de la WSL. J'ai attendu cette droite à Backdoor et je suis très heureux qu'elle soit arrivée". 

Quelque chose nous dit que Parko ne va pas être mécontent d'arrêter les interview...

Parko est plus que jamais en course pour remporter la Vans Triple Crown ou seuls Jesse Mendes, Jordy Smith et... Joan Duru peuvent l'en empêcher. 


Fin de parcours pour Jérémy Florès

Le tenant du titre et double vainqueur du Pipe Masters (2010-2017) s'est fait éliminer hier par Yago Dora. Auteur d'une belle saison, le Réunionnais n'aura cette fois pas réussi à trouver les bonnes vagues pour s'imposer. 

Résultats

Billabong Pipe Masters Round 3 Results:

Heat 1: Ryan Callinan (AUS) 8.77 def. Italo Ferreira (BRA) 2.43
Heat 2: Jordy Smith (ZAF) 10.16 def. Michael February (ZAF) 2.56
Heat 3: Conner Coffin (USA) 13.00 def. Matt Wilkinson (AUS) 6.40
Heat 4: Michel Bourez (PYF) 11.70 def. Connor O'Leary (AUS) 7.36
Heat 5: Sebastian Zietz (HAW) 8.00 def. Griffin Colapinto (USA) 5.24
Heat 6: Gabriel Medina (BRA) 14.30 def. Seth Moniz (HAW) 11.83
Heat 7: Yago Dora (BRA) 5.27 def. Jeremy Flores (FRA) 2.64
Heat 8: Julian Wilson (AUS) 8.43 def. Miguel Pupo (BRA) 7.00
Heat 9: Joel Parkinson (AUS) 13.20 def. Kanoa Igarashi (JPN) 1.10
Heat 10: Jesse Mendes (BRA) 7.17 def. Wade Carmichael (AUS) 2.84
Heat 11: Joan Duru (FRA) 8.20 def. Michael Rodrigues (BRA) 4.86
Heat 12: Kelly Slater (USA) 15.60 def. Filipe Toledo (BRA) 6.77

Billabong Pipe Masters Round 4 Matchups:

Heat 1: Ryan Callinan (AUS), Jordy Smith (ZAF), Conner Coffin (USA) 
Heat 2: Michel Bourez (PYF), Sebastian Zietz (HAW), Gabriel Medina (BRA) 
Heat 3: Yago Dora (BRA), Julian Wilson (AUS), Joel Parkinson (AUS) 
Heat 4: Jesse Mendes (BRA), Joan Duru (FRA), Kelly Slater (USA)

                         
Partager sur :   
COMMENTAIRES (1)
Rai - le 17/12/2018 à 17:56
Joan a vraiment sa place parmi les grands...
Répondre
Articles relatifs
| 0 
Il y a 4 jours - World Tour
La faute à un Kelly Slater intenable qui a scoré un 10 face à lui ! C'est terminé aussi pour Smith et Toledo.
| 0 
Il y a 5 jours - World Tour
Joan Duru et Michel Bourez en revanche enflamment le North Shore. Medina déjà innarêtable.
| 0 
Il y a 6 jours - World Tour
Justin Becret, seul Français en lice, s'est fait éliminer d'entrée par Jamie O'Brien et Dusty Payne.
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 4 
Webber Reefs veut nous débarrasser ...
Ces récifs artificiels promettent de transformer les plages fermantes en spots parfaits.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.