Quik Pro : début de compet' compliqué pour les Français

World Tour - Jorgann Couzinet éliminé, Joan Duru, Jérémy Florès et Michel Bourez aux repêchages...

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Il fallait de nouveau être matinal ce matin pour ne rien rater de la compétition lors de cette journée à rallonge !! Avec 11h de compétition... Avant que le Quiksilver Pro France ne démarre enfin, ce sont les filles qui ont les premières bravé le froid et la brume avec notamment les 3 derniers heats du Round 2 ! Si Vahine Fierro hier s'est qualifiée, la France a perdu aujourd'hui 2 représentants en la présence de Pauline Ado et Jorgann Couzinet. Tour d'horizon d'un event qui a dû en milieu d'après-midi, déplacer son site de compétition plus au nord non loin des Estagnots. 

Fin de parcours pour Pauline Ado

Ce fut la première en compagnie de Sally Fitzgibbons à se jeter à l'eau ce matin. Malheureusement, Pauline n'a pas réussi à trouver les vagues nécessaires pour scorer. Avec 6,54 points, la Française s'incline face à l'Australienne 7e mondiale (12,93).

Pauline Ado

La série suivante a vu l'une des favorites Nikki Van Dijk se faire sortir par sa compatriote australienne Macy Callaghan. C'est une petite surprise. 

"C'était compliqué mais je suis contente d'être passée. De la plage les conditions avaient sûrement l'air vraiment jolies mais une fois au large c'était compliqué d'être au bon endroit" nous a précisé Macy Callaghan, 18e surfeuse mondiale. 

Pour conclure ce round 2, Courtney Conlogue s'est vue opposée à Sage Erickson dans un duel 100% Américain. Et Courtney s'est facilement imposée. Beau come-back pour l'Américaine, longtemps blessée cette saison et qui retrouve peu à peu son meilleur niveau. 

"J'aimerais me re-qualifier sans utiliser ma wildcard injury. Je travaille très dur. J'ai envie de retrouver mon meilleur niveau pour l'année prochaine et redevenir compétitrice pour jouer le titre mondial. J'ai envie de me challenger. J'adore la France, c'est super pour moi d'être ici" a confié Courtney à sa sortie de l'eau.


Le brouillard s'invite à la fête

Après avoir complété le dernier heat du round 2, le Roxy Pro s'est mis OFF en début de journée pour laisser la place au Quiksilver Pro France !  Lycras sur le dos, Zeke Lau, Jordy Smith et Matt Wilkinson se sont jetés à l'eau pour (enfin) ouvrir les hostilités dans cette édition 2018 ! Mais alors que les 3 surfeurs venaient de se mettre à l'eau, le brouillard a commencé à se faire de plus en plus persistant, obligeant les organisateurs à mettre la compétition en stand-by pendant presque 1/2 heure... Décidément ! 

Jordy dégaine le premier

Ce n'était que pour mieux revenir ! Car le show d'ouverture de ce Quik pro France 2018 a été présenté par Jordy Smith, auteur du tout premier barrel de cette compétition. Un barrel enchaîné d'un air reverse. Suffisant pour commencer à réveiller la foule qui se met petit à petit à vibrer. Le Sud-Af' sort vainqueur de son magnifique duel face à Ezekiel Lau. Les deux hommes nous ont offert le premier duel de cette compet'. Matt Wilkinson, lui, étant un cran en dessous dans ce premier heat. 

Jordy Smith

"Sur ma meilleure vague je me suis trouvé un peu deep. Quand je l'ai vu partir sur une belle vague, j'ai espéré qu'une belle suivrait derrière. Cela n'arrive pas toujours mais ce fut le cas. Cela fut suffisant pour remporter ce heat. J'ai vraiment envie de bien faire cette année et croyez moi ou pas, j'ai presque autant de pression que l'année dernière. Ce n'est pas la pression d'un titre mondial, mais celle d'un gars qui veut faire le Top 5. Si je continue de me lever de bonne heure, garder ma routine et travailler dur, je pense pouvoir faire un bon event. C'est un event où nous surfeurs, devons beaucoup nous adapter. On l'a vu ce matin. Celui qui gagne ici en général, c'est celui qui s'adapte le mieux" a précisé Jordy. 

Joan Duru trop juste

Puis vint le tour de Joan Duru ! Le Français a bien réussi à sortir un beau barrel mais ce ne fut pas suffisant pour terminer en tête de son heat. Un heat dominé (de justesse) par Sebastian Zietz (10,70), devant Owen Wright (10,56 pts). Le Landais devra malheureusement passer par un 2e tour de repêchages. 

Joan Duru

Seabass : "La finale de l'an dernier ici reste l'un de mes plus beaux souvenirs. C'est génial d'être de retour. Nous avons eu quasiment une semaine de flat. Les vagues reviennent c'est cool. C'est dur de se placer au line-up, on ne sait jamais si l'on est au bon endroit". 

L'Hawaïen en a profité pour revenir sur son wipeout causé par son double pouce : "J'ai presque réussi à sortir du barrel. J'ai rippé sur mon double pouce et comme il faisait froid, je n'ai rien senti. J'ai cru un instant que mon double pouce était parti (rire)". 

Débuts difficiles Jorgann Couzinet 

C'était ses grands débuts sur le CT ! Il était attendu. Trop peut-être pour un Jorgann qui a certainement voulu trop bien faire. Ce n'est pourtant pas Filipe Toledo, numéro 1 mondial, qui lui a posé le plus de soucis mais bien Connor O'Leary. 

"J'espère que je ne vais pas repasser à marée trop haute. Les scores étaient bas, je n'avais pas besoin de surfer à 3 000. J'ai perdu mais tout le monde vient m'accueillir avec le sourire c'est génial. J'ai eu un long doute sur quelle planche utiliser mais au final je ne suis pas tombé sur des vagues incroyables. Mais je reste positif, ce n'est pas grave" nous a précisé Jorgann. 

Jorgann Couzinet

Toledo lui, se complique la tâche. Il a du passer lui aussi par un 2e tour synonyme de repêchages. 

"Cela fait partie du jeu. Cette saison j'ai parfois fait de très mauvais heats et je me qualifiais quand même. Là ça tourne dans l'autre sens. Je ne suis pas stressé, je vais me reposer et bien me préparer pour le prochain heat". Filipe Toledo qui s'est retrouvé en repêchages face à.. Jorgann Couzinet !

Filipe Toledo

Les 2 surfeurs ont donc remis ça en toute fin de journée. Jorgann a tout donné mais Filipe Toledo avait bien plus de pression que lui. Une élimination face à Jorgann et Toledo aurait pu (presque) dire adieu au titre. Le Brésilien le savait et il a été intenable scorant un heat à 15,84 !! (Contre 7,77 pour Jorgann). Malgré cette défaite, Toledo est apparu épuisé au retour dans son box, signe que Jorgann l'a bien poussé dans ses retranchements. Le Réunionnais a néanmoins pu acquérir un peu d'expérience au plus haut niveau et goûter un peu, à ce qu'il pourrait avoir chaque semaine l'année prochaine !


Jérémy Florès aux repêchages

C'était la dernière série du Round 1 ! Le Réunionnais était opposé à Joel Parkinson et Willian Cardoso. Et c'est bien Parko qui s'en est le mieux tiré, envoyant malheureusement le Français aux repêchages. 

Michel Bourez n'a rien pu faire

Le Tahitien fut le premier à surfer sur le nouveau spot de compétition ré-installé plus au nord en milieu d'après-midi. Opposé à Griffin Colapinto notamment, Michel a tout donné mais cela n'a pas suffit. L'Américain, sur un nuage en ce moment, décroche le meilleur heat de la journée avec un total de 14,24 points ! Largement suffisant pour envoyer Michel Bourez aux repêchages. 

"J'ai l'impression d'avoir bien bossé cette semaine mais je dois m'améliorer backside. Les vagues sont magnifiques pour le moment, il fait beau, le soleil est là, c'est offshore, on ne peut pas avoir de bien meilleures conditions" a confié Griffin Colapinto. 

Julian Wilson on fire !

L'Australien tape très fort pour cette première journée ! Bien placé et stratégique, Julian a tout simplement scoré la plus belle vague de la journée (8,50 pts) après un barrel monstrueux. Si Wiggoly Dantas n'a jamais semblé en mesure de rivaliser, Julian Wilson, 3e mondial, a du garder le portugais Frederico Morais dans son rétro jusqu'au bout. Mais son expérience lui a bien fait gérer sa prio. On fire, il file directement au 3e tour. 

Julian Wilson

"Tu dois saisir toutes les opportunités ici. Si tu trouves une bonne section, tu te dois d'essayer quelque chose, ça change tellement vite". 

Gabriel Medina a eu chaud

Opposé à Tomas Hermes et Pat Gudauskas, Gabriel Medina ne pensait certainement pas avoir un premier tour aussi compliqué. La faute à un Tomas Hermes accrocheur. La faute peut-être aussi à la marée qui, au moment du passage de Medina, commençait à être trop basse sans être encore assez haute. Le Brésilien assure néanmoins l'essentiel et file vers le 3e tour. Contrairement à Filipe Toledo...

Gabriel Medina

Autres résultats

Adriano de Souza, Adrian Buchan, Mikey Wright et Pat Gudauskas, valident eux aussi, leur billet pour le 3e tour. 

A noter que la journée se poursuit, avec notamment les rounds 2 actuellement en cours ! Récap' complet en fin de journée.                   
                
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
514  | 0 
12/10 - World Tour
Les Culs Nus ont couronné leur nouveau roi ! Et il est Australien...
174  | 0 
12/10 - World Tour
L'Américaine a battu la jeune australienne Macy Callaghan !
80  | 0 
11/10 - World Tour
Il n'y a plus de Français en compétition chez les hommes...
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
451  | 0 
Top 10 des plus belles vagues jamai...
Dix vagues, une chronologie allant des années 60 à aujourd'hui : voici notre sélection des plus belles vagues découverte...
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.