Quik Pro France : ça sera aux Culs Nus !

World Tour - Après la Gravière l'an dernier, la WSL prendra place cette fois-ci aux Culs Nus à Hossegor.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   
Enfin ! L'événement tant attendu par les fans français se rapproche à grand pas et, depuis hier, nous savons désormais où se tiendra le site principal qui accueillera du 3 au 14 octobre prochain le Quiksilver et Roxy Pro France, uniques manches du Championship Tour (CT) disputées dans l'Hexagone.

Afin de recevoir au mieux l'élite mondiale, Alain Riou, directeur de compétition, et les représentants de la World Surf League, ont cette année choisi la plage des Culs Nus d'Hossegor comme site principalEpreuve itinérante depuis sa création, cette dernière peut cependant être amenée à se dérouler sur une plage ou commune voisine si les conditions l'exigent. L'an dernier, c'est la Gravière qui avait été choisie. Place au changement. 

L'an dernier c'était à la Gravière.


« L'an dernier, la Gravière avait fourni des conditions exceptionnelles pour une édition qui restera dans les mémoires. Les conditions et l'évolution des bancs de sable font que cette année, le site des Culs Nus devrait permettre que la compétition marche à marée haute, à marée basse, et d'installer les juges en hauteur, pour qu'ils voient assez loin, du nord au sud. » a confié Alain Riou lundi à Sud Ouest Landes. 


Neuvième étape d'un calendrier qui en compte onze, le Quiksilver Pro France est un rendez-vous déterminant dans la course au titre comme dans la course au maintien. Le Brésilien Filipe Toledo, actuel numéro 1 mondial, y retrouvera son compatriote Gabriel Medina, deuxième du classement et vainqueur dans les Landes l'an passé. Un quatrième sacre sur l'un des beach break les plus exigeants du Tour, et le champion du monde 2014, habitué, depuis, aux places d'honneur sur le podium, pourrait reprendre les commandes du Jeep Leaderboard.

Medina termine la saison en boulet de canon ! En plus, il adore la France...

Mais il lui faudra pour cela composer avec un solide contingent bleu. Jérémy Florès et Michel Bourez (TAH) - respectivement troisième  à Teahupo'o et deuxième à Keramas - tout comme Joan Duru en quête de points pour conserver sa place dans l'élite  sont tous trois motivés à l'idée d'inscrire, pour la première fois, le nom d'un Français au palmarès de l'un des rendez-vous les plus couru du Championnat. 

Joan Duru avait réussi à trouver les bons tubes l'an passé.

Neuvième et avant-dernier rendez-vous de la saison avant le grand final à Hawaii, le Roxy Pro France lui, réunira le Top 17 chez les femmes et une wildcard. En cas de victoire, l'Australienne Stephanie Gilmore, déjà sacrée en 2011 et 2012 sur les puissantes vagues landaises, pourrait remporter une septième couronne mondiale.


Il lui faudra néanmoins surveiller de près Johanne Defay. La surfeuse réunionnaise, seule représentante française dans l'élite, pointe actuellement à la sixième place du Général grâce, notamment, à sa victoire à Uluwatu à Bali. Redoutée pour son surf explosif, à l'aise dans toutes les conditions, Johanne s'était déjà illustrée sur les vagues aussi puissantes qu'imprévisibles du littoral aquitain en décrochant une superbe troisième place en 2014.


Johanne Defay

 

Nouveauté 2018, en marge du Quiksilver Pro France, la World Surf League a annoncé la tenue d'un tout nouvel événement exclusivement dédié aux aerials, le RedBull Airbone France. Sous la houlette de l'Australien Josh Kerr, tout frais retraité du CT, les 18 meilleurs spécialistes des manœuvres aériennes de la planète se disputeront la victoire dans les airs. Deux wildcards sélectionnées sur vidéo complèteront un plateau exceptionnel où se mêleront membres de l'élite (Filipe Toledo, Mikey Wright...) et free surfeurs comme l'Australien Chippa Wilson et les Hawaiiens Albee Layer et Mason Ho.


Une édition 2018 qui aura surtout à vocation à rendre hommage à Pierre Agnès, ancien PDG de Quiksilver, disparu en mer le 30 janvier dernier. De multiples hommages lui seront rendus tout au long de la compétition, lui qui a tant donné à cette discipline. 

Photo à la une : WSL / Damien Poullenot


               
Partager sur :   
COMMENTAIRES (1)
yuyu - le 13/09/2018 à 15:23
pas de boycott de Couzinet pour la wildcard ! Cette année c'est son tour !
Répondre
Articles relatifs
514  | 0 
12/10 - World Tour
Les Culs Nus ont couronné leur nouveau roi ! Et il est Australien...
174  | 0 
12/10 - World Tour
L'Américaine a battu la jeune australienne Macy Callaghan !
80  | 0 
11/10 - World Tour
Il n'y a plus de Français en compétition chez les hommes...
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
451  | 0 
Top 10 des plus belles vagues jamai...
Dix vagues, une chronologie allant des années 60 à aujourd'hui : voici notre sélection des plus belles vagues découverte...
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.