Rip Curl Pro Bell's Beach : Flores chute au 3ème tour

World Tour - Dans des conditions solides, le Français a été devancé de peu par l'Australien Kai Otton, tandis que Michel Bourez s'inclinait dès le second tour.

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

RIP CURL PRO BELLS BEACH (27 mars - 7 avril) – AUSTRALIE / WORLD TOUR

Demi-finaliste du Rip Curl Pro Bells Beach la saison passée, Jérémy Florès ne réitérera pas son parcours au long cours en 2013. Bousculé par Pat Gudauskas au 2e tour, qu'il a fini par dompter, le Réunionnais a buté au tour suivant sur l'Australien Kai Otton (14,23-14,67), dans la nuit de samedi à dimanche (heure métropole française). "J'ai fait de mon mieux (et) une fois de plus, je perds de peu", commentait le Français, déçu et terriblement frustré, sur Twitter peu après son élimination.

Dans un solide Bowl de Bells (2-2,5 m), Kai Otton – tombeur de Matt Wilkinson au 2e tour – a pris la tête de la série à un peu plus de dix minutes de la sirène en postant un 8,00 en récompense (généreuse ?) notamment de deux rollers. Relégué à 9,17 points de l'Aussie, Florès enclenchait la vitesse supérieure dans les cinq dernières minutes : une première tentative à deux turns conclue par un gros wipe out (6,50) suivie d'une onde, prise à moins d'une minute du buzzer, sur laquelle "Mimi" lâchait un maximum de carves. Le Français chassait un 8,17. Les juges le gratifiait d'un... 7,73. Si près, si loin. K.-O., JF restait prostré quelques secondes sur la plage à l'annonce du verdict. Avec la sortie de route précoce de Michel Bourez dès le 2e tour, il n'y a plus de surfeur tricolore en lice à Bells.

On a retrouvé Jordy Smith !

Si la finale du contest féminin a été remise à lundi (date limite de la période d'attente pour les filles), le 2e tour des hommes a pu être mené à son terme avant la mise en stand-by de la compétition après trois séries du 3e tour.

Les conditions étaient faites pour lui : avec un 19,14 (9,77 et 9,37) au compteur, Jordy Smith a signé le total le plus élevé du round 2. Ses carves massifs ont fait tourner la tête du pauvre Glenn Hall (11,77 avec un 8,77 quand même, mais un back-up à 3,00), l'Irlandais se retrouvant combo à dix minutes du buzzer. "Je n'ai pas effectué un très bon début de saison avec ma 13e place (3e tour) à Snapper", reconnaissait le Sud-Africain. "Mais la saison est encore longue. Je suis en forme. Je sens que je suis capable de proposer mon meilleur surf iciet j'attends avec impatience la suite du contest. Bells peut m'aider à bien lancer ma saison." Alejo Muniz (Bré), son adversaire du 3e tour, est prévenu.

Jordy Smith / ASP

Moins de réussite en revanche pour l'autre Sud-Af" du Tour, Travis Logie, dominé par le rookie hawaiien Sebastian Zietz (15,43-16,33) à l'issue d'un heat énergique.

Bede Durbidge est en train de devenir la bête noire de Brett Simpson. L'Australien avait déjà éliminé l'Américain au 5e tour sur la Gold Coast. Rebelote à Bells, le vice-champion du monde 2008 "sautant" le Californien dans le money time 14,60-14,23.

Qui dit vagues plus consistantes, dit forcément... Hobgood ! Les jumeaux américains ont tous les deux franchi le cap du 2e tour face à deux Australiens : Damien aux dépens de Kieren Perrow au terme d'un duel serré (15,07-14,60) ; CJ en martyrisant Adam Melling, qui a fini combo (18,10-11,33), alors que "Ceej" s'amusait jusque dans les dernières minutes en concluant sa démonstration d'un 9,50.

Wright accablé par Payne, Young surprend Wilson

À l'instar de Kai Otton, Taj Burrow (Aus) et Nat Young (USA) ont pris de l'avance et composté leur billet pour le 4e tour. Burrow a mis fin à la chevauchée de l'homme en forme du moment, Dusty Payne, qui n'a pas déniché de back-up à la hauteur de sa top vague (9,37). Dommage... Au 2e tour, le récent lauréat à Margaret River avait auparavant éjecté Owen Wright, resté comme à Snapper sans réponse devant la fougue de l'Hawaiien (9,50-17,10). La saison ne pouvait pas plus mal débuter pour "Owe", viré au 2e tour des deux premières levées du World Tour et en total déficit de confiance malgré sa victoire à Burleigh Heads début février. Contraste saisissant avec l'incroyable assurance de sa soeur Tyler.

Nat Young, enfin, a créé la sensation de ce début de 3e tour (interrompu dans la foulée), en dominant l'Australien Julian Wilson (12,50-10,50) sur un plan d'eau déclinant. "J'avais perdu au 3e tour à Snapper (contre Fanning, NDLR) et il était important pour moi de passer ce stade du contest", lançait le rookie californien. "Il n'y avait pas énormément de vagues mais j'ai pu en trouver quelques-unes sur mon backhand. Julian est si fort, je suis content de m'être qualifié."

Le prochain call est fixé à ce dimanche soir, à 21h30 (heure métropole française). Au programme : la finale du contest féminin et la suite du 3e tour masculin.

Vincent Martin

Plus d'infos sur le blog Planète Surf

Retrouvez la compétition en Live sur le site du Rip Curl Pro Bell's Beach



Partager sur :   
COMMENTAIRES (1)
jeanluckossard - le 01/04/2013 à 20:10
les notes de plusieurs heats ont été très serrées...
Répondre
Articles relatifs
| 0 
10/07 - World Tour
Le jeune Réunionnais n'est vraiment pas passé loin. Frustrant mais encourageant.
| 0 
09/07 - World Tour
Il rejoint Jérémy Florès. Michel Bourez, Joan Duru et Johanne Defay, eux, sont tous les 3 qualifiés.
| 0 
08/07 - World Tour
Ils ne seront pas 4 mais bien 5 Français au départ ! Spot, prévisions, 1er tour... On vous dit tout.
| 0 
21/06 - World Tour
Jérémy Florès, lui, devra payer l'apéro après ce heat 100% Français.