Toledo s'offre Florence pour son anniversaire

World Tour - Et ce n'était pas la seule série spectaculaire des quarts du Rip Curl Pro Bells Beach !

Par - @surfsessionmag -
Photos ©WSL - Filipe Toledo
Partager sur :   

Après les belles journées de jeudi et vendredi, le swell ne faiblit pas au Rip Curl Pro Bells Beach, au contraire les vagues dépassaient largement les deux mètres ce samedi. Des conditions pas totalement parfaites puisqu'il y avait quelques accros dans le mur, mais rien qu'un surfeur pro ne sache négocier.


Avec des prévisions aussi favorables, pas besoin de presser le rythme et seuls les quatre quarts de finale masculins ont été surfés aujourd'hui Mais quelles séries !

Le quart 100% australien n'aura pas été le plus serré. Non pas qu'Owen Wright ait démérité, mais il semblait lutter contre les éléments tandis que le surf d'Ethan Ewing était d'une fluidité déconcertante. Quatre vagues surfées, quatre murs découpés avec précision, Ethan prouve à nouveau qu'il est au top niveau quand il évolue sur des droites offrant un peu de longueur.


La deuxième série opposait les deux favoris, Florence et Toledo. Conscient de la force de son adversaire, Filipe Toledo lâche les chevaux. Sur sa première vague, les turns sont vraiment poussés et l'engagement est récompensé. Florence répondant à peine un ton en dessous, le brésilien se permet alors d'assurer sa seconde vague pour mettre la pression à l'hawaiien. Poussé dans ses retranchements, John John est obligé d'attaquer sa dernière vague. Mais semblant hésiter entre un air et un carve, il se retrouve déconnecté de sa planche et laisse filer la vague qui aurait pu le sauver.

Un beau cadeau pour Filipe Toledo qui fait 27 ans aujourd'hui, mais préférera sans doute attendre demain pour les fêter, avec la double possibilité de secouer la grosse cloche et d'enfiler le maillot jaune.

Après avoir fait tomber Mick Fanning, le rookie Callum Robson continue son parcours de coupeur de têtes. Son surf déborde de puissance, avec une capacité à enchainer de gros turns sans nous laisser le temps de souffler. Sa stratégie basée sur la patience porte ses fruits, même s'il a failli commettre une erreur fatale en laissant Miguel Pupo partir sur une vague correcte à quelques secondes de la fin.


La journée se termine avec Italo Ferreira et Jack Robinson ferraillant dans des vagues de plus en plus grosses. L'australien montre qu'il est capable de démarrer dans la mousse ou de traverser de longues sections blanches juste pour trouver une lèvre à frapper. De son côté le brésilien exagère ses bottoms pour arriver toujours plus vertical en haut de vague. Il contrôle la fin de série en prenant une bonne vague dans la dernière minute... Mais il y en a une autre derrière et Robinson aura le dernier mot car après 5 minutes de suspens les juges lui accordent la victoire pour 2 dixième. Italo est furax, mais c'est fait, il y aura 3 Australiens en demies...


Il ne reste donc que 4 surfeuses et 4 surfeurs en course, les finales auront certainement lieu cette nuit !

            
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
Articles relatifs
| 0 
Hier à 17:05 - World Tour
La Réunionnaise, quasiment inarrêtable, avait encore finale gagnée jusqu'à 20 secondes de la fin.
| 0 
23/04 - World Tour
Bénéficiaire d'une wildcard, le triple champion du monde passe le cut sans avoir disputé une seule compétition...
| 0 
15/04 - World Tour
Johanne Defay elle, éliminée malheureusement aux portes des 1/2.
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Les Ukulélés Kala sont disponibles !
Dossier
| 0 
Les surfeurs gays gagnent en visibi...
Pour venir à bout des tabous, certains membres de la communauté LGBTQ+ ne veulent plus surfer cachés.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.