Jaws : Kalani Lattanzi nous raconte sa session XXL en bodysurf

Big Wave - "Il faut être préparé à beaucoup de violence".

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Sa vague a fait le tour du monde. On est alors le 2 novembre et Jaws s'apprête à rugir pour la première fois de la saison.

Au milieu des Kai Lenny, Billy Kemper and co, un homme va sortir du lot. Son nom ? Kalani Lattanzi. Un patronyme bien familier des fans de bodysurf. L'homme en effet n'en n'est pas à son coup d'essai et à plusieurs reprises déjà, a été filmé en train de bodysurfer Nazaré. 

Mais en ce 2 novembre 2021, le bodysurfer va repousser un peu plus les limites du bodysurf en s'attaquant à un barrel XXL à Jaws. De mémoire, c'est la première fois qu'une personne est filmée en train de bodysurfer la bête hawaïenne. Après s'être mis à l'eau depuis le rivage de Pe'ahi, Kalani se retrouve au peak au milieu de tous les chargeurs. Avec comme seule arme une paire de palmes et une paire de handplane, le bodysurfer parvient à se frayer un chemin à travers courants et remous pour finalement bodysurfer le plus gros tube de sa vie. 

Joint dans le week-end, voilà ce qu'il nous a confié sur cette grosse session qui restera dans sa tête pendant de longues saisons. 

"Ce fut la meilleure sensation au monde. J'étais tellement profond... et ressortir... ce fut une sensation incroyable. Juste avant de prendre cette vague, j'en avais eu deux autres que j'avais presque réussi à sortir. C'est après ces deux vagues que je me suis dit que finalement c'était possible de sortir un barrel ici en bodysurf. Il fallait juste que je choisisse la bonne vague. Et je l'ai eu ! Je n'oublierai jamais cette journée. 

La partie la plus difficile quand tu bodysurfes une vague comme celle-ci c'est le drop. Il faut avoir une sacré paire pour se lancer... Il y a tellement de mouvement d'eau c'est effrayant. Il n'y a pas de secret pour ensuite bien la bodysurfer, c'est juste des années et des années de pratique. Lors du drop il faut réussir à mettre son corps dans la direction dans laquelle tu veux aller et surtout bien rester collé à la paroi. Il faut que le corps reste super contracté.

Ce n'est pas la plus grosse vague de ma vie. J'en ai déjà eu de plus grosses à Nazaré. Mais c'est sans aucun doute le plus gros barrel sorti de ma vie en bodysurf. Il faut tellement être bien préparé pour surfer ce genre de vagues... Il faut être préparé à beaucoup de violence. Mais comme dit précédemment, le drop reste la partie la plus difficile. Mais une fois ce drop effectué, il faut réussir à sortir et ça c'est encore une autre paire de manche car en bodysurf tu as beaucoup moins de vitesse qu'en surf. Il faut donc réussir à générer au maximum de vitesse pour rester au bon endroit. 

Pour moi Jaws n'est pas la meilleure vague à bodysurf. La meilleure selon moi c'est Point Panic à Oahu. C'est une vague juste à bodysurf mais je ne suis encore jamais allé là-bas. Jaws c'est vraiment différent... Faut vraiment être bien préparé.

Oui utiliser des handplane c'est super dangereux mais je m'entraîne pour ça depuis des années. Ces 3 dernières années je n'ai fait que les utiliser. Et sans elles, je n'aurais jamais sorti ce barrel c'est une évidence. Sans elles j'aurais pu rester sur l'épaule de la vague mais je n'aurais jamais pu aller si profond. Et je pense vraiment que c'est impossible de réaliser ça sans handplane". 

>> Vidéo par MROD MAUI
>> + de vidéos de Kalani Lattanzi




    

            
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
Articles relatifs
| 0 
Il y a 7 jours - Big Wave
Une houle d'ouest grosse et glassy pour une journée parfaite à la rame.
| 0 
31/12/2021 - Big Wave
Retour sur la session world-class de Kai Lenny, la bombe en skim de Brad Domke et bien évidemment le barrel de...
| 0 
12/11/2021 - Big Wave
Riding Zone consacre son dernier épisode au parcours hors normes de l'un des meilleurs chargeurs de la planète...
| 1 
09/11/2021 - Big Wave
Un aperçu, presque douloureux visuellement, des risques encourus au line-up d'une telle vague.