La vague de Sancho sélectionnée pour le Ride of the Year !

Big Wave - ''Mon but était de la surfer comme s'il n'y avait qu'1m50".

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   


Après Justine Dupont, Tikanui Smith, Kauli Vaast et Mateia Hiquily, Benjamin Sanchis devient le 5e Français à être nominé dans la prestigieuse catégorie du Ride of the Year ! Cette nomination, Sancho la doit à sa vague complètement folle prise le 18 novembre dernier à Hossegor. Tracté par son ami Miky PiconBenjamin Sanchis s'était engouffré dans ce tube XXL, immortalisé par David Berthet (Ripitup). Une bombe, pour de longues secondes d'adrénaline que nous racontent les protagonistes. 

Benjamin Sanchis (surfeur) :

"Pour ces grosses houles on ne sait jamais ce qui va se passer sur les beachbreak. En général, c'est assez mou et ça ferme d'un coup. Ce qui rend la barre très difficile et dangereuse à passer en jet. Mais Miky, qui était sorti avec Jérémy (Florès) sur le swell précédent celui-ci, m'avait confié que le mur était vraiment tendu et qu'ils s'étaient éclatés. En plus, pour ce swell, tout le monde était en soit disant "alerte" pour le swell de l'histoire à Nazaré. Tout le monde était au Portugal. Moi, n'ayant pas envie de faire comme tout le monde, j'ai décidé de tenter un truc à la maison avec Miky. 

Le matin ce n'était pas calé et personne n'était motivé. Mais avec Miky on a vite vu que ça allait finalement le faire. Il y avait des vagues entre 5 et 6 mètres qui déroulaient sans fin, c'était hallucinant. On avait vraiment le temps de passer la barre tranquille. Comme il n'y avait personne à l'eau et que c'était bien glassy, nous avons vraiment pu attendre les bonnes vagues. C'était gros et puissant et il fallait vraiment la corde et les straps. Après quelques tentatives, j'ai vu que les vagues tubaient et qu'il y avait moyen d'aller encore plus loin. Mon but était de les surfer comme s'il n'y avait qu'1m50. 

Miky étant un super pilote et connaissant bien mon matos, j'ai senti que je pouvais vraiment me lâcher. Quand cette vague est arrivée, j'ai voulu carver avec le plus de vitesse possible. Mais elle allait tellement vite c'était très dur de rester dans l'ouverture. Après le deuxième turn je suis vraiment descendu très bas pour me projeter en haut du mur. Une fois dans le tube tout était parfait. J'allais extrêmement vite et je n'arrêtais pas de passer les sections. A un moment je me suis dit, s'il te plaît, laisse moi sortir ! Puis la vague m'a laissé sortir. Je n'y croyais pas. C'est de loin ma meilleure vague en tow à Hossegor. Une journée magique. On était sur un nuage". 




David Berthet (réalisateur de la vidéo) :

"L'action se déroule aux Estagnots à Seignosse. On est le 18 Novembre 2018. Il est environ 14h00. Je viens d'être alerté par PV Laborde, qui m'informe par texto que Sancho et Miky (Picon) se mettent à l'eau... Je faisais une pause pour grignoter un morceaux après avoir filmé toute la matinée. Mais Sancho et Miky motivé, je n'ai pas le choix je file ! Je termine mon sandwich en roulant à fond direction les Estagnots. Je m' installe en stress à la vue de ces monstres qui déroulent sur un plan d'eau glassy.

Je suis maintenant à l'abri de la pluie et j'essaye de faire la mise au point. Ce n'est pas simple à cause de la mauvaise luminosité (pluie et embruns). J'aperçois quand même un gars se faire lâcher au large. J'enclenche. Je ne respire plus. Après 2 énormes carves je pense qu'il se fait enfermer mais je décide quand même de continuer à filmer cette vague que je crois alors vierge. Puis, ça crie à côté de moi et j'hallucine en voyant Sancho sortir ! Je comprends alors qu'il s'est passé un truc. Il se passe souvent un truc avec ce genre de gars, faut juste avoir la chance d'être là au bon moment. 

C'était un moment incroyable pour moi. Quand je l'ai enfin vu sortir de ce barrel de dingue, j'en ai eu des frissons. On parle d'une hauteur et d'une longueur de tube que je n'avais encore jamais vu surfé ici ! Un moment magique que je ne suis pas prêt d'oublier. Merci Sancho."

                          
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
21/03 - Big Wave
À Lanzarote, Sancho score toujours plus gros.
| 0 
08/02 - Big Wave
En tow-in comme à la rame, le surfeur français est tout aussi à l'aise.
| 0 
23/12/2018 - Big Wave
Hugo Vau, Ross Clarke-Jones, Benjamin Sanchis... les chargeurs racontent leur journée mémorable.
| 1 
18/01/2018 - Big Wave
La session du 18 janvier sera définitivement à marquer d'une pierre blanche !