On arrêtait aussi les surfeurs en 1973 !

Extra - Surfer sous le pont de San Francisco était interdit par la police et l'armée, Surfing Is Not A Crime répondaient les surfeurs...

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Depuis deux mois on ne compte plus les images de surfeurs "raccompagnés" par les forces de l'ordre dans le cadre de politiques de confinement et de restriction d'accès à la plage. Une vague d'arrestation qui touche le monde entier (22 surfeurs mexicains ont encore été jetés en prison cette semaine), et a donné une nouvelle vie au slogan "Surfing is not a crime".

Mais ces arrestations ne datent pas d'hier, et c'est avec un regard nouveau qu'on redécouvre aujourd'hui ces images de sessions californiennes datant des années 70. On y voit deux célèbres spots de San Fransisco : le beachbreak d'Ocean Beach, mais aussi et surtout la gauche de Fort Point, reconnaissable entre mille car elle déroule juste au pied du Golden Gate Bridge.

Si le spot est désormais populaire et libre d'accès bien qu'assez dangereux, à l'époque l'US Army verrouillait totalement son accès, et c'est bien dans une "patrol car" que Brian Tissot a terminé cette session de 1973 !


Photos ©Jeff Chamberlain

                   
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 4 
15/02 - Extra
Koa Smith le prouve... Et met quelques braques à John John Florence.
| 1 
18/01 - Extra
Les vagues statiques, c'est fantastique. N'est-ce-pas Jamie O'Brien et Kelly Slater ?
| 0 
24/11/2019 - Extra
Du free surf bien puissant, une victoire en passant, et quelques bons moments...
| 0 
19/10/2019 - Extra
The Wave Bristol impressionne avec ses vagues qui déroulent en séries.