Documentaire : Bing Surfboards fête ses 60 ans

Shape - Plongez dans cette série documentaire qui retrace l'histoire de la marque californienne.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

"Think Bing", c'est l'histoire de tous ceux qui ont contribué à faire de Bing Surfboards ce qu'elle est aujourd'hui via un documentaire en 3 parties.

Bing Copeland a créé Bing Surfboards en 1959 en Californie. 60 ans plus tard, la légende de 83 ans raconte l'histoire de sa marque devenue une référence.

Ce premier épisode part à la rencontre de Bing, à l'ère dorée du surf en Californie. Il raconte ses années à Hawaii avec Rick Stoner avec qui il partira ensuite en bateau vers Tahiti, les Fidji, les Samoa et la Nouvelle-Zélande.

Chez les Kiwis, pas de surfeur, ni de planche autres que les leurs. C'est de là que viendra à Bing l'idée d'en fabriquer lui-même. Les premières boards de Bing ont ainsi été shapées sur la plage, à l'aide d'une râpe à fromages. De retour en Californie, il ouvrira son premier surf shop à Hermosa Beach.


La série documentaire regroupe des images d'archives et des interviews de Bing, Greg Noll, Dick Brewer, Mike Eaton et des frères Campbell.

En trois épisodes, nous partons à la découverte (ou la re-découverte) de l'histoire de la marque, de ses débuts à la trace qu'elle laisse encore aujourd'hui sous la direction du shapeur Matt Calvani. Celui-ci a récupéré la direction de la marque pour la rendre à la fois moderne et indémodable.

Partie 2, l'ère de transition : 

Partie 3, l'ère Calvani : 


>> Retrouvez d'autres vidéos de shape


      
       
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 3 
24/05/2011 - Shape
Chris del Moro présente trois modèles de boards avec une glisse et un style savoureux.
| 0 
04/12/2019 - Shape
Quand deux légendes se rencontrent... ça fait des étincelles ! L'occasion de revoir ses classiques.
| 0 
24/09/2019 - Shape
Josh Hall au shape, Fab Morous au glassage et Tristan Mausse au polissage : quand l'union fait la force.
| 0 
24/01/2019 - Shape
Des vagues parfaites, une eau chaude et un Dane Reynolds en forme.