Dusty Payne dominateur à Backdoor

World Tour - Vainqueur des trials, il gagne son ticket d'entrée pour le Pipe Masters.

Par - @surfsessionmag -
Dusty Payne - Photos Poullenot/WSL  
Partager sur :   

Avec plusieurs bons swells annoncés, le Pipeline Masters va pouvoir choisir ses journées. Mais la compétition a été lancée dès le premier jour de la période d'attente, à la faveur d'un swell proposant de nombreuses occasions de tubes rapides. Cette houle favorisant néanmoins les droites, c'est sur Backdoor que se trouvaient les meilleures opportunités, et donc les plus longs tubes du jour.

Offrant seulement 2 places pour 32 prétendants, ces trials s'annonçaient relevés puisqu'il fallait passer 3 tours pour rejoindre la finale, puis finir du bon coté du couperet. Et avec un format envoyant systématiquement quatre surfeurs à l'eau, les séries rythmées se sont enchaînées toute la journée.

Seth Moniz

Nous vous avions présenté ces 32 surfeurs sélectionnés sur le volet, leurs confrontations ont logiquement fait des étincelles, et dès le premier tour, des têtes de séries sont tombées.
On pense à Mason Ho éliminé d'entrée, tout comme Jamie O'Brien, et un Bruce Irons, dont le total de 0,20 points en fera tousser plus d'un. Le représentant de Kaui n'a tout simplement pas passé un take-off de sa série, et certains commentateurs l'ont trouvé bien plus en forme lors de la soirée des Surfer Awards.

Shane Dorian

Après avoir gagné la première série du jour, Griffin Colapinto a certainement perdu toute chance de défendre son avance au classement de la Triple Crown en terminant dernier de son quart de finale. Shane Dorian s'incline au même stade, tout comme Nathan Florence qui perd là l'occasion de retrouver son frère plus tard dans la semaine.

Les demies font notamment chuter le champion en titre, Finn Mc Gill, et le sympathique Hank Gaskell dont le long tube du matin restera pourtant comme la meilleure note de la journée.

Jack Robinson

Voilà qu'il ne reste plus que 4 surfeurs, dont l'australien Jack Robinson qui a survécu au milieu de l'armada hawaïenne. Apparemment en fin de contrat, une présence dans le main event lui offrirait une belle visibilité, mais sa 4eme place ne suffira pas.Seth Moniz, 3e, devra compter sur un désistement pour rentrer dans la compétition, car le goofy Benji Brand est venu lui ravir la 3e place qualificative dans les toutes dernière minutes.
Benji Brand


Le héro du jour n'est autre que Dusty Payne, auteur d'un nouveau come-back sensationnel. Habitué des grosses performances en décembre, l'ancien pensionnaire du World Tour gagne ici une nouvelle occasion de se frotter à l'élite. Et il faudra faire attention au surfeur de Maui maintenant que sa blessure au dos est derrière lui (logique!). Il a montré hier une aptitude particulière à transformer des vagues moyennes en gros scores, et c'est souvent comme cela que l'on devient Pipe Master !
   
Dusty Payne
   
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
510  | 0 
Il y a 5 jours - World Tour
Sophie Goldschmidt l'a officialisé ce matin à travers une lettre adressée aux surfeurs.
172  | 0 
Il y a 6 jours - World Tour
Et quelques surfeurs font part de leurs inquiétudes.
204  | 0 
Il y a 7 jours - World Tour
Pour la première fois de sa carrière à Margaret.
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
449  | 0 
Top 10 des plus belles vagues jamai...
Dix vagues, une chronologie allant des années 60 à aujourd'hui : voici notre sélection des plus belles vagues découverte...
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.