Paddle-out : du Canada à Hawaii, on s'est rassemblé en la mémoire de George Floyd

Actu Locale - "Levez-vous, tenez-vous droit, criez. Faites n'importe quoi d'autre que d'être silencieux"

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Bristol, Amsterdam, Manchester, New York, Londres, Madrid, Copenhague, Bordeaux, Auckland, Sydney... Ces derniers jours, de nombreuses grandes villes à travers le monde ont vu leurs rues se remplir du slogan tranchant : Black Lives Matter. Le message est clair, partout : le racisme ne peut plus et ne doit plus être toléré.

Dans ce combat qui nous concerne tous, la communauté surf n'est pas en reste. Nous avons d'abord vu le milieu du surf afficher son soutien sur les réseaux sociaux et écouté l'émouvant discours de Sal Masekela en marge du paddle out d'envergure à Moonlight Beach (Encinitas, Californie). 

Les paddle-out sont en effet le moyen d'expression de l'émotion dans le surf. La communauté se réunit, sur des planches, à l'eau, et rend hommage à une cause ou une personne par le biais de cette réunion. C'est donc tout naturellement que la communauté surf a choisi de dénoncer le racisme, à sa façon. 

Alors que nous avons reçu les premières vidéos des paddle-out aux Etats-Unis de Santa Monica à Santa Cruz, d'autres ont suivi partout dans le monde, notamment en réponse à l'appel à la mobilisation solidaire du compte Instagram @blackgirlssurf

Au Canada, la communauté surf s'est réunie notamment sur la plage de Martinique Beach (Nova Scotia) en solidarité envers "ceux qui étaient, ceux qui sont, et ceux qui seront continuellement sous oppression raciale". "Levez-vous, tenez-vous droit, criez. Faites n'importe quoi d'autre que d'être silencieux" a alors déclaré le représentant de Surf Nova Scotia, à l'initiative du rassemblement.

Du côté d'Honolulu, les Hawaiiens se sont réunis en nombre à la mémoire de George Floyd et pour sensibiliser aux violences policières. Ils étaient des centaines à scander son nom, pour que son histoire ne soit pas oubliée. 


En France à Biarritz, des dizaines de surfeurs ont aussi bravé les intempéries basques pour venir montrer leur soutien à la cause.

Si près d'une vingtaine de spots aux Etats-Unis ont été remplis par ces paddle-out de protestation d'est en ouest, la communauté surf s'est aussi montrée présente et concernée partout dans le monde, de Bali à Dakar, en passant par Whangamata en Nouvelle-Zélande. Ce fut aussi le cas en Australie (Sydney, Gippsland, Gold Coast, Surf Coast et Ulladulla).

Ces mobilisations prouvent aussi que le racisme est une problématique systémique et sociétale qui touche toutes les nationalités.

La communauté surf, comme les citoyens des grandes villes du monde entier qui manifestent chaque jour, demande ainsi à ce que son impact soit entendu, reconnu et plus jamais accepté.

       

  
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
03/06/2020 - Actu Locale
Ils étaient des centaines, de Santa Monica à Santa Cruz, à manifester leur indignation et leur soutien.
| 0 
29/03/2018 - Actu Locale
En raison de l'alerte vagues-submersion, l'event ne sera lancé que dimanche au lieu de samedi !
| 0 
27/03/2018 - Actu Locale
Le programme de cette 34e édition qui se déroule ce week-end à Biarritz !
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 0 
Et pendant ce temps, les vagues vie...
On a regroupé les images de line-ups vides en France et dans le monde. C'est beau mais ça pique un peu !
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.