Coup de fil à... Kauli Vaast !

Interview - "Jérémy Florès est comme un frère pour moi. C'était magique d'être à l'eau avec lui en 1/8".

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

La rubrique "coup de fil à" continue ! Elle consiste à prendre des nouvelles de celles et ceux qui font ou ont fait l'actualité dans le monde du surf récemment. 

Aujourd'hui, c'est Kauli Vaast que nous avons eu au téléphone. Si nous lui avions déjà passé un petit coup de fil en avril dernier, on tenait à le recontacter pour parler compétition. Car oui, Kauli a eu l'occasion de mettre un premier pas dans la cour des grands. Suite aux Trials qui se sont déroulés il y a une dizaine de jours, le jeune et déjà très talentueux surfeur tahitien avait décroché sa wildcard pour participer à la 7e étape du CT, en ce début de semaine.

C'est à à peine 17 ans que le surfeur a donc mis un premier pas dans le CT. S'il s'est arrêté en 1/8 de finale face à Jérémy Florès, on ne peut que souligner le parcours de Kauli sur ce Tahiti Pro, qui a par ailleurs réussi à sortir le numéro 1 mondial avant l'épreuve (Kolohe Andino). 



Salut Kauli ! Tout d'abord, encore félicitations pour ta participation, et merci pour les frissons ! Qu'est-ce que ça a fait de participer à ta première étape du CT ?

"Hello ! C'est quelque chose de tout nouveau pour moi. Toute cette nouveauté, j'étais pas mal stressé au début, rien que pour la première série. Mais en même temps, j'étais excité de pouvoir me mesurer aux meilleurs surfeurs mondiaux ! C'était que du bonheur de pouvoir participer à la première série et d'autant plus lorsque je me suis qualifié au 3e round !

Tu as épaté tout le monde en éliminant Kolohe Andino qui est actuellement 1e au classement mondial ! Comment tu l'as vécu ?  

Je ne m'attendais pas trop à gagner cette série, non. Mais j'étais assez confiant en entrant dans l'eau : tout le monde était dans le channel pour m'encourager, tous les Tahitiens et tout Tahiti étaient avec moi, à mes côtés, du coup ça m'a pas mal mis en confiance ! Bien sûr, je savais que j'étais contre le 1er mondial, du coup, il fallait juste que je surfe... et c'est ce que j'ai fait ! J'ai réussi à trouver une bonne dernière vague, j'ai gardé un bon mental, je me suis battu jusqu'au dernier moment, et je pense que c'est ce qui m'a permis de passer ! Je suis vraiment super content de ce résultat.



Concernant ta série avec Jérémy Florès, comment est-ce que c'était de surfer face à un autre Français ?

Quand j'ai passé ma série contre Kolohe, je savais que j'allais affronter Jérémy dans la suivante. Et oui en effet, tomber en série contre Jérémy Florès, un autre Français, c'était assez dur à réaliser, d'autant plus que pour moi, Jérémy est comme un frère, il compte beaucoup et représente tout. Mais être face à face à l'eau, à Tahiti, dans des grosses vagues, c'est juste ça qui était magnifique. Certes, c'est dommage d'avoir perdu, mais je suis super content pour lui qu'il ait pu continuer à progresser dans la compétition. C'était un super moment pour moi et j'espère qu'on va pouvoir remettre ça... et faire un rematch (rire) ! 

Est-ce qu'il t'a un peu conseillé ? Quelle était votre relation à l'eau pendant cette série ?

Quand Jérémy et moi sommes entrés dans la série, on était super content l'un et l'autre d'en être arrivé là. Arriver, ensemble, aux 1/8 de finale, c'était magique. Et dans l'eau, on était plutôt cool, on rigolait un peu, c'était chacun son tour avec les priorités, il n'y avait pas de problème. Et puis il y avait de grosses vagues, du coup on voyait l'un charger puis l'autre aussi à son tour, du coup franchement c'était... c'était magnifique !



Tu es actuellement 1er du classement du Junior Tour, c'est spécial pour toi ? 

C'est vrai que je suis actuellement 1er au classement du Junior Tour Européen. Ceci dit, ce n'est qu'un classement provisoire, et tout va se jouer sur la dernière étape le 12 septembre prochain aux Açores. On verra ce qu'il se passera suite à cette étape.

Pour la suite, tu as d'autres compétitions en vue ? Quels sont tes objectifs suite à cette première participation au CT ? 

Cette participation au CT m'a beaucoup motivé, j'ai pris beaucoup de plaisir et franchement ça m'a aussi boosté pour la suite ! En octobre, je pars avec ma soeur (Aelan Vaast) à Huntington Beach en Californie pour participer au championnat du monde ISA. Suite à cela, je vais au championnat du monde junior à Taïwan, comme l'année dernière. Voilà, donc on va bien se préparer d'ici là et surtout se concentrer, et bien sûr, essayer de bien gérer ces deux compétitions qui arrivent". 


>> Retrouvez les autres coup de fil à...     
      
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
14/10/2014 - Interview
Le jeune Tahitien de 12 ans a du cran, toutes ses dents et charge Teahupoo comme un grand. Rencontre.
| 0 
03/06/2013 - Interview
Premières impressions à chaud pour le jeune chargeur Marocain sur son expérience Tahitienne
| 3 
22/05/2013 - Interview
Interview et portfolio du photographe de surf français, qui vit face à la vague de Teahupoo depuis 6 ans.
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 0 
Et pendant ce temps, les vagues vie...
On a regroupé les images de line-ups vides en France et dans le monde. C'est beau mais ça pique un peu !
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.