Crise requin : le Margaret River Pro ajourné

World Tour - Et quelques surfeurs font part de leurs inquiétudes.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Deux attaques de requins dans les dernières 24 heures à quelques km de distance ont amené la WSL à prendre de sérieuses précautions. Sans parler du nombre important de requins observés cette semaine dans les environs. Si la compétition féminine a bien eu lieu hier (avec une présence accrue de drones et une surveillance renforcée), la WSL a fait savoir que le contest était off aujourd'hui. La World Surf League souhaite suivre à la lettre le protocole et attendre de récolter les dernières informations afin de savoir quelles suites donner à cet épisode. "On va continuer de discuter avec ceux impliqués, les surfeurs notamment, afin de prendre les bonnes décisions". Et il ne serait pas improbable, comme à J-Bay en 2015, que la WSL arrête tout simplement la compétition. 

Car en effet, certains surfeurs ne se sentent pas en sécurité et ne souhaitent revivre pour rien au monde l'épisode de Mick Fanning à J-Bay en 2015. Certains dont les Brésiliens Italo Ferreira et Gabriel Medina l'ont fait savoir sur les réseaux sociaux. 

Le premier, récent vainqueur à Bells du premier CT event de sa carrière, fait par de son inquiétude : "Deux attaques de requins en moins de 24 heures ici en Australie, léger détail, à quelques kilomètres de l'endroit où se déroule la compétition. N'est-ce pas trop dangereux ? Ils insistent pour faire des épreuves où le risque que ce type d'accident arrive est de 90 %. Je pose la question : la sécurité des athlètes n'est-elle pas la priorité ? Il y a déjà eu plusieurs alertes. La vie est plus importante que tout ça ! J'espère que cela n'arrivera à aucun de nous. Je ne me sens pas à l'aise pour m'entraîner et participer à ce genre de contests."


Même son de cloche du côté du champion du monde brésilien Gabriel Medina : "Je ne me sens pas en sécurité pour m'entraîner et faire de la compétition dans ce genre d'endroit. Quelque chose peut arriver à l'un d'entre nous à n'importe quel moment. Je ne l'espère pas. Je me permets de donner mon avis avant qu'il ne soit trop tard".


Que va faire la WSL ? Elle qui dit vouloir prendre en compte la sécurité des surfeurs avant toute chose, va-t-elle écouter les craintes de certains ? Car dans le fond, Gabriel Medina et Italo Ferreira n'ont pas tout à fait tord. Au jeu de la roulette russe, est-il plus important de remporter un heat et prendre un risque déraisonnable au risque de ne plus jamais surfer ? Chacun son avis mais on ne peut pas blâmer ceux qui pensent que le jeu n'en vaut pas la chandelle. 

La Réunionnaise Johanne Defay de son côté, a fait par de son émotion face à cette situation. "Je n'ai pas beaucoup de mots par rapport à ce qui s'est passé aujourd'hui. Je n'arrive pas à croire qu'une personne est actuellement à l'hôpital pendant que je suis tranquillement dans mon lit, comme un soir normal. Le surf peut vous apporter beaucoup de bonheur mais également beaucoup de cauchemars. Toutes mes pensées pour cette personne et sa famille. Venant de la Réunion, je pense que j'ai eu assez de bon amis qui ont eu à faire face à une attaque de requin". 


En attendant, la compétition est off pour la journée et il a été déconseillé aux surfeurs de surfer dans la zone. Le prochain call lui, est prévu pour cette nuit à 1h du matin heure française. 

Image à la une : WSL / Kelly Cestari     

          
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
04/06 - World Tour
Oh John John, tu nous avais manqué !
| 0 
29/05 - World Tour
À part Slater qui sera aux repêchages et une interference pour Bourez...
| 0 
28/05 - World Tour
On mise tout sur Jack Freestone et Jack Robinson pour nous sauver...
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 4 
Webber Reefs veut nous débarrasser ...
Ces récifs artificiels promettent de transformer les plages fermantes en spots parfaits.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.