Fantasy League : aviez-vous fait les bons choix ?

World Tour - Pour nous, la rechute est terrible. Nous venons de dire adieu au titre mondial.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Avant que le show Teahupoo ne commence, nous étions 252e sur 495 ! Pas terrible, mais c'était notre meilleur résultat de la saison après une étape à J-Bay plutôt réussie. Malheureusement, nous retombons dans nos travers en pointant à une terrible 268e place sur 535...

Peut-être avons nous été trop chauvins. Peut-être avons nous un peu abusé des bières au moment de faire notre sélection. Quoi qu'il en soit, à l'image de notre compagnon d'infortune Julian Wilson, nous venons certainement de dire adieu au titre mondial. Analyse de cette 7e étape qui nous a été fatale. 

Notre sélection pour Teahupoo ...


Merci Gabriel ! (Encore une fois) c'est toi qui nous rapporte le plus de points. Ne pas te choisir aurait été une grave erreur, nous le savions. C'est une vague sur laquelle tu arrives pleinement à t'exprimer et ça s'est vu une nouvelle fois. Mais nous n'étions pas les seuls à t'avoir choisi... Du coup, c'est un peu comme un coup d'épée dans l'eau. Bravo néanmoins pour le show. 


Super parcours également de Jérémy Florès ! Le Réunionnais a prouvé (si besoin était) qu'il était à l'aise dans ce type de vague. Mais ça, nous le savions tous. En 1/4 face à Medina c'est plus sa stratégie qui a posé question. En ne prenant qu'une vague, il n'a rien pu faire face au Brésilien. La bombe attendue n'est jamais venue. C'est comme ça. Cela aurait très bien pu passer et ça passera une prochaine fois. 


Julian Wilson a une nouvelle fois craqué avant les 1/4 de finale... C'est malheureusement devenu une habitude cette saison pour un surfeur pas habitué à vivre une année aussi galère. Il n'y a pas eu photo face à un Jordy Smith bien au dessus de l'Australien cette saison. Net et sans bavure, nous continuerons pourtant à le suivre jusqu'à la fin de l'année. On est dans le même bateau, nos destins sont liés. Oui, nous sommes fidèles et ça nous chagrine de voir Julian comme ça. 


Pour être complètement honnête, nous avions choisi Kauli plus par excitation que par réelle conviction qu'il irait loin. Non pas que nous ne croyons pas en son talent, bien au contraire, mais plutôt parce que statistiquement, les wildcards tahitiennes à Tahiti ont rarement été bien loin dans la compétition. (Merci les juges). Mais Kauli a performé bien au-delà de nos attentes et je pense même des siennes en sortant notamment Kolohe Andino, le numéro 1 mondial dans un heat en one on one. Bravo champion et merci pour les frissons. Face à Jérémy Florès en 1/8, l'expérience a parlé. Et c'est normal. C'est la grosse surprise. 


Avec un heat à 9,27, Joan n'a malheureusement rien pu faire face au heat scoré 17,50 d'Adriano de Souza. Le Brésilien était dans une forme olympique qui nous a rappelé celle de l'année de son titre de champion du monde en 2015. Il était intouchable. Pourtant, avec cette 9e place, Joan remonte à la 21e place du classement mondial, soit au dessus de la ligne fatidique des 22 qualifiés pour l'année prochaine. Plutôt une bonne opération pour lui. Moins pour nous. 


Michel Bourez est quant à lui abonné à la 9e place cette saison avec une 6e 9e place en 7 events. Il perd 2 places au classement général et se retrouve 13e.  On espérait du fond du coeur que Michel puisse faire encore mieux chez lui à Tahiti. Mais nous n'en voulons pas au Tahitien qui est tombé avec les honneurs face au vainqueur de l'étape Owen Wright, à l'issu d'un heat qui restera comme le plus beau à nos yeux de ce Tahiti Pro 2019 (18,50 contre 18,10). 


Ce n'est pas la même histoire pour Kelly, qui lui, pour le coup, nous a un peu déçu. Nous ne l'attendions pas à ce niveau. Il nous avait habitué à mieux en cette première partie de saison. Oui on peut être un spécialiste de Teahupoo et 11 fois champion du monde, et tomber dès le 2e tour face à Jack Freestone. Difficile de prédire ce scénario... 


Quant à Matahi Drollet, nous sommes les premiers déçus pour lui qu'il n'est pas pu aller plus loin. Il avait sûrement envie de bien faire, lui qui est maintenant le boss de Teahupoo depuis quelque temps. Lors du 1er tour, les conditions médiocres n'ont pas joué en sa faveur. Surtout quand en face on se retrouve face à un Jordy Smith désormais numéro 2 mondial (Round 2) ou face à un Kolohe Andino et Yago Dora dès le 1er tour. Des surfeurs très à l'aise et plus techniques dans les vagues plus petites. Matahi aurait certainement préféré les grosses conditions qui ont suivi. Nous aussi. 


Fantasy League

Si vous ne savez pas encore ce qu'est la Fantasy league, il n'est pas trop tard. Cliquez ici et rejoignez-nous   ! En quelques mots, Fantasy League c'est un jeu qui vous permet à chaque compétition du World Tour (masculin et féminin) de choisir vos surfeurs préférés. Vous gagnerez des points en fonction de leurs résultats.

Surf Session a lancé sa league en début de saison et après 7 events vous êtes déjà 535 participants sur notre league masculine et 145 sur notre league féminine.

Résultats de notre league



Bravo à un outsider que personne n'a vu venir, à savoir Green Bay Packers ! Sorti de nul part, un peu à l'image de son équipe favorite l'année dernière contre les Bears, il s'empare de la tête du classement. Un classement dans lequel Putu XL perd son trône au profit de notre fan de football US. Il reste néanmoins 2e.

Brunoob est éjecté du podium mais reste dans la course au titre. Remi.lm sort aussi une grosse perf'. Plus que 4 events pour faire la différence.

Prochaine étape

Après avoir assisté à une compétition uniquement masculine à Teahupoo, la prochaine étape voit le retour des femmes. 8e étape de la saison pour les hommes, 7e pour les femmes, le Freshwater Pro se déroulera du 19 au 21 septembre. Et 3 jours seront largement suffisant car cette compétition n'est autre que celle organisée dans la piscine à vague de Kelly... Aucun risque de voir le vent tourner onshore.



Carissa Moore et Gabriel Medina tenteront de défendre leur titre cette saison pour un event lors duquel, les conditions n'auront rien à voir avec celles que nous a offert Tahiti. Notre sélection non plus d'ailleurs. Pour ceux qui sont contre les piscines à vagues, les airs reverse en tout genre et les claims brésiliens, on se donne rendez-vous en France du 3 au 13 octobre pour la grande kermesse du surf tricolore. 

Pour les autres, rendez-vous d'abord le 19 septembre en eau douce !

Rejoins-nous
Pas encore de la partie ? Rejoins-nous rapidement et mesure toi aux autres lecteurs de Surf Session
1) Créez un compte WSL (ça prend 20 secondes et c'est gratuit)
2) Cliquez sur les liens ci-dessous, rejoignez la league et insérez le code.

League Homme :
Nom : Surf Session Magazine
Code : Quivagagner?

League Femme :
Nom : Surf Session Magazine
Code : Quivagagner?
                        
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
Il y a 6 jours - World Tour
Joan Duru sera-t-il remis de la victoire de Jérémy ? Nous pensons que oui. Léo Fioravanti aussi.
| 0 
02/10 - World Tour
Après l'étape la moins passionnante du Tour (à notre humble goût) place à la plus excitante !
| 0 
23/09 - World Tour
De notre côté, on aborde la fin de saison en roue libre...
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 2 
Surf et G7... C'est compliqué !
Vagues désertes à Biarritz, inquiétude à Anglet, assos mobilisées, et humour sur les réseaux.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.