World Tour : ce qu'il faut retenir après Teahupo'o !

World Tour - Julian Wilson chute au pire moment, Medina lui, plus que jamais en embuscade !

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   
Décidément, cette année n'a rien à voir avec la précédente. Et pas seulement parce que le trio de tête pour le titre mondial est différent . L'an passé, J-Bay avait été on fire. Cette année, l'édition fut beaucoup moins excitante. Il en va de même avec Teahupo'o qui n'a pas rugi comme on espérait alors que quelques jours avant la compétition, le spot se sublimait pour accueillir les Trials de l'event. Tant pis. C'est ça aussi le surf. Cette édition 2018 du Tahiti Pro Teahupo'o fut l'occasion de voir un style de surf différent sur cette vague magique. Et comme après chaque event, certains surfeurs ont perdu gros, quand d'autres ont gagné des points. Tour d'horizon avant la prochaine épreuve qui aura lieu au Surf Ranch de Kelly du 6 au 9 septembre prochain. 

Les gagnants

Filipe Toledo garde le cap

Les mauvaises langues diront que les petites conditions de Teahupo'o l'ont avantagé. Et il est clair que si nous avions proposé à Filipe une demi-finale à Teahupo'o il y a quelques jours avec une élimination de son dauphin Julian Wilson dès le 2e tour, nul doute que le Brésilien aurait signé les yeux fermés. C'est lui le grand gagnant de cette épreuve.

Certes il n'a pas gagné, mais Filipe a signé son meilleur résultat sur cette vague qu'il n'apprécie pas tant que ça. Et terminer 3e quand les 3 autres demi-finalistes sont Florès, Wright et Medina (des spécialistes de Teahupo'o), ce n'est pas rien. Cette année, tout semble lui sourire et Filipe arrive même à scorer et engranger des points sur des events qu'il n'a sûrement pas coché dans son calendrier. Le Surf Ranch devrait lui convenir à merveille tout comme le Portugal et le Quik Pro. Reste juste à bien gérer Pipe, une vague sur laquelle le Brésilien n'a jamais vraiment performé. Seul Medina semble désormais en mesure de venir lui voler la vedette sur cette fin de saison. 


Gabriel Medina plus que jamais en course

Avec Toledo, c'est le 2e grand gagnant de cette épreuve à Teahupo'o. En remportant l'épreuve, (la première pour lui cette saison), Medina se relance complètement au classement en venant chercher une 2e place à quelques points seulement de son compère brésilien. Dans la peau du chasseur, Medina semble exceller. Et inutile de préciser que les 4 derniers events lui correspondent à merveille... Bien plus que cette première partie de saison ! En remportant cette finale de justesse à 90 secondes de la fin, Medina pourrait bien avoir gagné bien plus qu'une simple épreuve du CT...Toledo est prévenu, le danger maintenant, c'est lui. 


Wade Carmichael comme un grand

Qui pourrait croire que l'Australien est en train de vivre sa première saison sur le CT ? Le petit Jésus de la Central Coast australienne n'en finit plus de surprendre. Avec un nouveau quart de finale à son actif, Wade grimpe à la 5e place mondiale ! Belle perf' pour un Rookie. Si les autres Rookies ont tous performé à un moment cette saison (Griffin Colapinto en début d'année notamment), Wade lui, est constant. Avec 2 finales (perdues) et un quart de finale, Wade assure facilement sa place parmi l'élite et peut continuer de rêver à voir plus haut. 


Italo Ferreira se rassure

Après 2 contre perf'' à Uluwatu et à J-Bay, Italo Ferreira se rassure avec une 5e place. Avec ce résultat, Italo Ferreira sécurise sa place parmi le top 5. Le maillot jaune de leader désormais sur les épaules de Toledo, Italo peut envisager plus sereinement cette fin de saison. Le titre est toujours jouable et le Brésilien pourrait bien être la surprise de cette fin de saison. 


Owen Wright de retour

Que ça fait plaisir de voir l'Australien revenir à un tel niveau ! Longtemps et gravement blessé à la tête en 2016 après une terrible chute à Pipe, Owen retrouve peu à peu son meilleur niveau. Sa finale perdue (de très peu) face à Medina va sûrement lui redonner confiance. C'est en tout cas son meilleur résultat cette saison. Un résultat qui lui permet de grimper de 5 places au classement pour se retrouver 6e. Une place bien plus conforme au niveau du champion. Pour lui et pour tous ses fans (dont nous), voir Owen rayonner ainsi est un pur régal. Même si l'histoire aurait voulu qu'il remporte cette épreuve de Teahupo'o...


Jérémy Florès se refait une santé

Quel parcours de Jérémy Florès ! En atteignant les demi-finales de ce Tahiti Pro Teahupo'o, Jérémy grimpe de 6 places au classement pour se retrouver désormais 12e. Oui on doit vous l'avouez, cela nous faisait mal de voir le Réunionnais si bas au classement. Avec le Quik Pro et Pipe (notamment) Jérémy peut envisager plus serein cette fin de saison et pourquoi pas, (re)venir jouer les trouble-fêtes en terres hawaïennes en fin de saison ! Après une victoire sur le Quik Pro ! Le Français en tout cas se donne de l'air, se rassure et se fait plaisir. C'est le meilleur résultat du jeune papa cette saison sur le Tour. 


Les perdants

Julian Wilson au pire moment

Constant depuis ce début de saison, Julian a réalisé une contre perf' au pire des moments. Et quelle contre perf' ! Lui le finaliste de Teahupo'o l'an dernier s'est fait sortir dès le 2e tour. Filipe Toledo et Gabriel Medina n'en demandaient pas tant. C'est le grand perdant de cette épreuve.

Non seulement Julian  recule d'une place au classement (3e) en se faisant doubler par Medina, mais en plus, l'Australien accumule du retard sur Toledo qui ne s'attendait pas lui même à un tel scénario tahitien. Si Julian Wilson pouvait s'autoriser un petit joker d'ici la fin de saison, il n'a désormais plus du tout le droit à l'erreur s'il souhaite rester en course pour le titre mondial. Surtout que les deux Brésiliens s'apprêtent à aborder une partie du Tour qu'ils adorent. 

Encore une année comme ça et Julian risque bien de devenir le Poulidor australien. Et au vu de ce qu'il nous a montré cette saison, ça serait bien dommage. Si l'Australien (était) constant jusqu'à présent, il n'a pas encore réussi la grosse perf' ou le gros heat de référence pour aborder serein cette dernière partie de saison. 



Jordy Smith quand ça ne veut pas...

On a cru un temps que le Sud-Af' était de retour dans la course au titre mondial. Après J-Bay, on pensait que Jordy avait définitivement mis de côté son début de saison compliqué et que la machine était lancée. Mais à Teahupo'o le surfeur a rechuté. En finissant 13e, Jordy perd 2 places au classement et se retrouve 7e. Les espoirs de titre s'éloignent et Jordy retombe malheureusement dans ses travers. 


Willian Cardoso réveil difficile

Depuis sa victoire magistrale à Uluwatu, le Brésilien semble avoir du mal à enchaîner. 13e à J-Bay, le Brésilien s'est fait sortir dès le 2e tour à Teahupo'o. Conséquence ? Il chute de 2 places pour se retrouver 9e. Heureusement qu'il y a eu l'Indonésie (5e à Bali également) pour Willian, sinon la fin de saison aurait pu être beaucoup plus stressante. 


Mikey Wright fin de l'état de grâce ? 

Impeccable et surprenant depuis le début de cette saison, celui qui a disputé 6 des 7 épreuves du CT cette saison sur wildcard semble avoir un petit coup de moins bien. 13e à J-Bay, Mikey récidive à Teahupo'o. Si l'Australien ne devait ses wildcards qu'à ses bonnes perf' sur le Tour, il se pourrait bien que l'état de grâce soit terminé et que les cartes soient redistribuées. L'Australien perd 2 places et se retrouve 11e. Beau classement néanmoins pour un surfeurs qui ne fait pas partie du CT cette saison. 


Joan Duru dans le rouge

On espérait tous que le Landais profiterait de Teahupo'o pour enfin lancer sa saison. Mais les petites conditions ne l'ont certainement pas aidé. Excepté à Uluwatu, Joan n'a pas passé un seul heat cette saison et le temps presse. Son maintient dans l'élite passera désormais par de grosses perf' sur les 4 derniers events du Tour.

Si le Surf Ranch ne devrait pas être pour Joan le meilleur endroit pour briller, on peut tous se mettre à rêver à un Quik Pro de folie lors duquel, Joan viendra régaler le public français, chez lui à domicile. Mais le Landais n'a plus le droit à l'erreur s'il souhaite repartir pour une nouvelle saison sur le CT l'année prochaine. Il est 34e. 


Le classement



                         
Partager sur :   
COMMENTAIRES (2)
Ronnie - le 22/08/2018 à 11:54
Je sais que vous ne publierez pas ce post, je suis black listé chez vous parce que pas d'accord avec vous en général, j'adore votre ouverture d'esprit ;) mais qqun de chez vous le lira et c'est le principal.
Mikey wright "ne fait pas partie du ct cette saison" loooooooooool
"Pour lui et pour tous ses fans (dont nous), voir Owen rayonner ainsi est un pur régal. Même si l'histoire aurait voulu qu'il remporte cette épreuve de Teahupo'o..." honnêtement vous êtes relous avec votre parti pris permanent anti-brésiliens. L'histoire voulait que le meilleur gagne tout simplement.
Allez bon surf

Répondre
jimi - le 22/08/2018 à 21:35
même pas un petit mot sur le local de l'épreuve?
Répondre
Articles relatifs
| 0 
31/07 - World Tour
Si cette rumeur se confirme, cette étape viendrait (probablement) remplacer l'épreuve de Keramas.
| 0 
05/07 - World Tour
Pourquoi Conner Coffin, Ezekiel Lau, Wade Carmichael et Bianca Buitendag (notamment) vont nous faire briller.
| 0 
20/06 - World Tour
Les Brésiliens (déjà) au rendez-vous. Kolohe Andino, lui, aux repêchages.
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 1 
Surf et G7... C'est compliqué !
Vagues désertes à Biarritz, inquiétude à Anglet, assos mobilisées, et humour sur les réseaux.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.