Pipe Masters : Joan Duru éliminé et relégué

World Tour - La faute à un Kelly Slater intenable qui a scoré un 10 face à lui ! C'est terminé aussi pour Smith et Toledo.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Les conditions

Oh que c'était beau ! Pas toute la journée certes, mais demandez à Kelly ou John John... C'était beau, gros et propre une bonne partie de la journée avec des vagues estimées entre 2m50 et 3m. Puis, le vent est venu tout gâcher ou presque. Mais les conditions s'annoncent complètement folles pour les jours à venir ! Peut-être même trop gros à Pipe aujourd'hui où il faudra plutôt regarder du côté de Maui. Mais ça promet. 

Il y avait du spectacle hier.

Les Français

Il y a une bonne et une mauvaise nouvelle...

La bonne ? Michel Bourez s'est qualifié pour les 8es de finale de la compétition en battant le Brésilien Deivid Silva. Le Tahitien, en plus de poursuivre sa route, obtient sa place provisoire pour participer à Tokyo 2020, qu'il devra valider en participant aux championnats du monde de l'International Surfing Association (ISA) en mai 2020.

Michel Bourez

Michel Bourez est le 3e surfeur français à se qualifier pour Tokyo-2020 après Jérémy Florès et Johanne Defay. 

Marié et père de deux enfants, Michel Bourez, que l'on surnomme le « Spartan », s'alignera pour la 12e saison consécutive sur le CT en 2020. Après une première sélection en équipe de France aux Mondiaux ISA en septembre, au Japon, il participera aux Mondiaux ISA de mai 2020 avant de prendre part au premiers Jeux olympiques de l'histoire du surf en juillet à Chiba, au Japon. Bravo champion !


La mauvaise ? Joan Duru s'est fait éliminer par Kelly Slater... Il rejoindra donc le circuit QS la saison prochaine. Pourtant, (sur cette épreuve de Pipe), le Landais a fait ce qu'il fallait faire. il est tout simplement tombé sur un Kelly Slater... au sommet de son art ! En scorant un heat à 14,23, Joan Duru aurait pu se qualifier dans n'importe quelle autre série ou presque. Malheureusement, il était face au King...

Et pour ceux qui en doutaient, le King est loin d'être en retraite. Alors que Joan avait la priorité, l'Américain s'est lancé sur Backdoor. Laissant Pipe au Français. Le sens marin a tourné en faveur de l'Américain qui a pu sortir un barrel hallucinant à Backdoor, récompensé à juste titre d'un 10, le premier de cette compétition à Pipe cette année. 

Kelly est en forme

Avec ce heat à 17,33, Kelly élimine Joan et lui fait dire adieu pour de bon au CT. Si l'année dernière Joan avait réussi à se sauver grâce à une finale au Portugal, cette année ce n'est malheureusement pas le cas. Après 3 saisons sur le World Tour, Joan rejoindra le QS la saison prochaine, lui qui l'avait quitté fin 2016. 

Les prétendants au titre (et John John)

Déjà du grabuge ! Filipe Toledo et Jordy Smith ne seront pas champion du monde. Les deux surfeurs se sont fait éliminer cette nuit lors d'un 3e tour qui leur a été fatal. 

Filipe Toledo fut le premier à sombrer. 4e mondial avant Pipe, le Brésilien a perdu ses moyens face à Ricardo Christie (11.04 contre 9.84). Si le Néo-Zélandais n'avait rien à perdre, Toledo, lui, jouait très gros. 

Filipe Toledo

"J'ai fait de grosses erreurs de prio", a déclaré Toledo. "J'ai ramé sur certaines vagues alors que j'aurais dû garder la priorité et attendre une meilleure vague. Je suis juste fatigué. C'est dur. Vous vous dites que vous n'avez rien à prouver à personne mais au final, vous essayez toute l'année de tout prouver. Je me suis mis trop de pression". 

Après une victoire à Rio et deux finales à Bells et J-Bay, Filipe Toledo pouvait avant Pipe, décrocher son premier titre de champion du monde. Comme l'année dernière, et comme l'année d'avant encore, ça attendra. 


Même son de cloche pour Jordy Smith. Jamais très loin, mais au final, jamais là-haut. Opposé à Jesse Mendes, vainqueur en 2018 de la Triple Crown, Jordy n'a rien pu faire. Au milieu d'un line-up qui commençait vraiment à se détériorer après une très belle première partie de journée, Jordy n'a pas eu de chance, ni les vagues espérées. Frustrant. 

Jordy Smith

Car Jordy a en plus cassé sa planche. Obligé de retourner sur la plage récupérer sa board de rechange, il n'a jamais réussi à scorer le "petit" 4,78 requis. 3e mondial avant Pipe, Jordy passe lui aussi encore à côté de son rêve. 

"J'ai fait de mauvais choix". 



Gabriel Medina, lui, continue de faire très forte impression ! Opposé à la wildcard hawaïenne Imaikalani deVault (auteur pourtant d'un excellent 9,57), le Brésilien est allé droit au but. Un heat ultra propre scoré à 17,07. Sur ce que l'on a vu hier, seul un John John serait en mesure de venir priver le Brésilien d'une troisième couronne. Ou un Kelly...

Quoi qu'il en soit, Medina fonce tête baissée vers son 3e titre. Même si le 9,57 de l'Hawaïen est venu ajouter une belle pression en fin de heat. 


Il affrontera Caio Ibelli au prochain tour, pour un remake de leur accrochage portugais à Peniche... Gabriel Medina a décroché cette nuit, en plus d'une place pour le tour suivant, sa place pour les JO ! C'est le premier Brésilien qualifié. 

Gabriel Medina - "C'était un heat très sympa. Et très tendu car Imaikalani a chopé une très belle vague à la fin. Je suis heureux de surfer cette vague avec seulement un autre gars au pic. Concernant la qualif' pour Tokyo, la bataille a été difficile et serrée toute l'année. Je suis super heureux de me qualifier". 

Gabriel Medina

Après s'être un peu enflammé au premier tour en se rendant coupable d'une interférence, John John prend feu ! L'Hawaïen a signé cette nuit le meilleur résultat de cette 2e journée. 18,50 face à son compatriote Ezekiel Lau. Une première vague à Backdoor récompensée d'un 8. Une seconde à Pipeline récompensée d'un 9,370... Oui, John John est bien de retour. Lui seul semble pouvoir venir stopper Medina. Et tout le monde sait qu'il adorerait ça... 

JJF - "Kelly et Gabe (Medina) m'ont surmotivé avec leur performance et leurs vagues. Ces dernières sont complètement folles ce matin. C'est tellement propre et parfait au fond. J'ai l'impression de me chauffer de plus en plus et de me remettre bien dedans. Je monte en puissance.  Je suis tellement excité à l'idée de me reprendre un barrel là-bas". 

JJF !

Italo Ferreira, actuel numéro 1 mondial, continue lui aussi sur sa lancée. En ouverture de la journée, il a disposé de son ami Jadson André, alors que les vagues commençaient doucement à s'améliorer. Italo Ferreira, qui s'entraîne et travaille avec Shane Dorian sur cette compétition de Pipe, affrontera Peterson Crisanto au prochain tour. 

Italo - "Cela a été difficile de dormir la nuit dernière. Je me suis réveillé à 1h30 du matin et j'ai regardé quelques films. C'est tellement difficile là-bas. J'ai essayé d'obtenir les meilleures vagues. J'en ai eu une bonne mais j'ai fini par tomber, la mousse m'a frappé. J'espère pouvoir faire mieux que ça".

Italo Ferreira


Les éliminés

Parmi les principaux éliminés, on retrouve Filipe Toledo, Jordy Smith et Joan Duru donc, mais aussi Conner Coffin, Owen Wright, Billy Kemper (qui peut désormais filer sereinement à Maui pour le début du Jaws Challenge), Kanoa Igarashi, Wade Carmichael, Ace Buchan ou encore Sebastian Zietz et Ryan Callinan. 

Owen Wright

La vague de la nuit

Elle est l'oeuvre de King Kelly... Un 10 à Backdoor. What else ? 


La citation de la nuit

Michel Bourez : "Je n'aurais jamais pensé faire des Jeux Olympiques dans ma vie. Premièrement car le surf n'y était pas quand que j'ai commencé, no ces dernières années. Cette saison a tout changé. La qualification pour les Jeux a même pris le dessus sur la course au titre mondial. Etre aux Jeux, c'est hallucinant. On rejoint les plus grands athlètes au monde. C'est un honneur d'y être. La qualification est une étape que j'ai franchie. Il me reste encore à finir la saison avec la dernière compétition ici à Hawaii. Je dois me concentrer sur cette compétition, sur ma prochaine série, oublier le reste. Et puis je dois aussi éliminer Kelly Slater pour gagner la Triple Crown (récompense honorifique au meilleur surfer des 3 compétitions de fin de saison à Hawaii, Ndlr).

2020 ? Pour commencer, on va bien fêter la qualification avec Jérémy (Florès, Ndlr) à Tahiti quand on sera à la maison. Je vais devoir bien me préparer physiquement aussi. Pour être bien tout au long de l'année. Si je suis bien sur les compétitions du CT, alors je serai bien aux Jeux Olympiques."

 Le claim de la nuit

Le comeback claim de Monsieur John John Florence. 


Highlights


Le programme


Photo à la une : WSL          
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 2 
20/12/2019 - World Tour
Il devient le 3e Brésilien de l'histoire à remporter ce titre après Adriano de Souza et Gabriel Medina.
| 4 
20/12/2019 - World Tour
Il triomphe de Gabriel Medina en finale. Kelly Slater, lui, remporte la Triple Crown pour la 3e fois.
| 0 
04/12/2019 - World Tour
Tous les scénarios avant la dernière étape de la saison qui débute dimanche !
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 2 
[BEST OF] Surf et G7... C'est compl...
Vagues désertes à Biarritz, inquiétude à Anglet, assos mobilisées, et humour sur les réseaux.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.