World Tour : ce qu'il faut retenir après J-Bay !

World Tour - John John Florence out pour 12 mois, Toledo nouveau maillot jaune et Jordy revient dans la course !

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   
Certes, ce n'était pas les conditions de l'année dernière à J-Bay. Il n'empêche, l'épreuve sud-africaine est toujours un moment à part dans la saison. D'abord parce que c'est ici que Mick Fanning s'était fait attaquer par un requin devant les caméras du monde entier, mais aussi et surtout, parce que cette droite est pour beaucoup de surfeurs du Tour, le stop préféré dans la saison.  Et même si la compétition est toujours en stand-by chez les filles, le scénario chez les hommes a relancé tout le suspens en vu du titre mondial ! Si certains ont perdu gros, d'autres en revanche, se sont réveillés au bon moment. Voilà ce qu'il faut retenir. 

Les gagnants

Filipe Toledo le plus régulier

Vous savez ce qui fait la différence en ce moment entre un Julian Wilson 2e et un Filipe Toledo 1er ? La régularité. Hormis à Bells Beach, Filipe Toledo n'a jamais terminé plus loin qu'une 5e place. Et en signant une 2e victoire cette saison à J-Bay (après le Oi Rio Pro), Toledo devient le premier surfeur de la saison à signer un doublé ! Une régularité qui le propulse logiquement à la première place du classement. Sans compter qu'en plus de doubler Julian Wilson, il accroît l'écart qu'il y avait entre le premier et le deuxième. Cette année, Toledo ne peut plus se cacher, il est l'un des favoris pour le titre mondial et il devra l'assumer. 



Jordy Smith se relance

Si l'on pouvait croire Jordy Smith un peu largué lors de ce début de saison, rassurez-vous, le puissant sud-af' revient petit à petit dans la course. Avec cette 3e place obtenue à J-Bay, Jordy Smith grimpe de 5 places au classement pour venir se nicher 5e, juste derrière le quatuor de tête. Oubliez les 3 premiers events ratés en Australie, Jordy a enclenché la 3e et semble déterminé à vouloir venir jouer les trouble-fêtes. Il l'a confié lui même en Afrique du Sud, la pression de leader l'an dernier l'a fatigué et stressé. Cette fois-ci, la pression est sur Filipe Toledo et Julian Wilson. Et c'est peut-être dans ce rôle d'outsider que le Sud-Af' est certainement le meilleur... à surveiller de très près ! Après Filipe Toledo, c'est la très bonne opération de cette épreuve à J-Bay ! 



Wade Carmichael plus une surprise

Pour venir compléter le podium des 3 meilleures opérations réalisées à J-Bay, qui mieux que Wade Carmichael ? Finaliste malheureux face à Toledo, l'Australien, Rookie cette saison, fait un bon de... 8 places au classement ! Wade Carmichael vient se loger 6e, juste derrière Jordy Smith. Impressionnant pour une première année sur le Tour. Avec cette 2e place à J-Bay, l'Australien vient confirmer que sa finale obtenue à Rio était tout sauf une erreur. C'est l'un des grands gagnants après cette épreuve sud-africaine. 



Joel Parkinson pour l'histoire

Quand on s'appelle Joel Parkinson, que l'on a 37 ans et que l'on est champion du monde en 2012, le classement n'a plus beaucoup d'importance. En plus d'avoir fait une bonne compétition à J-Bay, Parko a surtout annoncé officiellement qu'il prendra sa retraite à la fin de la saison à Pipe. Pour cette annonce, mais surtout pour l'ensemble de sa carrière, c'est l'un des grands gagnants de ce J-Bay Open. Bravo l'artiste !



Les perdants

Julian Wilson, attention de ne pas le regretter

On doit vous l'avouer, nous avons hésité à placer Julian Wilson dans cette catégorie... L'Australien est toujours 2e du classement général et a quand même terminé 5e de cette épreuve à J-Bay. Le mettre dans la catégorie des perdants est un peu sévère. Oui mais voilà, cette année Julian Wilson vise le titre mondial, rien de moins. Cette pression, il va devoir la supporter jusqu'au bout. Et si l'Australien souhaite que 2018 soit son année, il ne peut plus se permettre de faire le yoyo et se doit d'être plus régulier. Avec 2 13e place cette saison (Bells Beach et Bali), Julian Wilson perd des points en route qu'il pourrait ne jamais rattraper. Si 5e à J-Bay est une bonne perf', pour un surfeur de la trempe de Julian Wilson cela n'est pas suffisant. Ces quelques points perdus en route peuvent coûter cher en fin de saison. 


Italo Ferreira le coup de fatigue

Après avoir brillé à Bells Beach et à Bali, le Brésilien semble avoir un coup de moins bien. 13e à Uluwatu, Italo Ferreira s'est fait sortir dès le 2e tour à J-Bay. Un résultat qui le fait chuter d'une place pour se retrouver 4e. Rien d'inquiétant en soit mais Italo Ferreira nous avait habitué à mieux en ce début d'année. Le Brésilien semble avoir besoin de trouver son second souffle et on le comprend. Ses deux victoires à Bells et Bali étaient impressionnantes. Quoi qu'il en soit, il ne sort pas gagnant de cette épreuve sud-africaine. 


Michel Bourez à l'arrêt

Lui aussi semble accuser un peu le coup. Etincelant en début d'année, Michel Bourez signe à J-Bay sa 2e 13e place d'affilé. Le Tahitien dont le surf puissant est pourtant toujours aussi agréable à regarder chute de 2 places pour se retrouver 8e. Mais attention, la prochaine étape n'est autre que Teahupo'o début août... Et le local de l'épreuve pourrait bien faire très très mal à tout le monde ! 


Ezekiel Lau la chute

C'est l'une des plus grosses chutes au classement. En se faisant éliminer dès le 2e tour, Ezekiel Lau chute de 5 places. Après Uluwatu, Ezekiel Lau signe une nouvelle 25e place qui le fait dangereusement reculer au classement. Brillant lors des épreuves australiennes en début d'année, l'Hawaïen semble lui aussi marquer un coup d'arrêt. Il vit une première année sur le Tour plus difficile que ses compères Griffin Colapinto et Wade Carmichael. 


Joan Duru dans le dur

À Uluwatu, on pensait que Joan Duru avait définitivement lancé sa saison. Malheureusement, le Landais est retombé dans ses travers à J-Bay en se faisant sortir au 2e tour. 33e au classement, Joan Duru peut compter sur la prochaine épreuve de Teahupo'o qui arrive début août pour scorer et engranger de la confiance.  À Tahiti, le Landais a toujours été à son aise et nous avons déjà hâte de le voir se lancer dans le barrel tahitien.


John John Florence sur la touche

Certes le double champion du monde n'a pas surfé à J-Bay. Mais alors qu'il était forfait pour cette épreuve, l'Hawaïen a appris qu'il devra malheureusement se faire opérer du genou prochainement. Le double champion du monde va donc être éloigné des compétitions pendant approximativement 12 mois selon sa faculté de récupération. Car plus que la récupération physique, ce genre de blessure peut entraîner de sérieuses blessures psychologiques, surtout pour un athlète de haut niveau. C'est un gros coup dur pour le petit prince du North Shore. 


Le classement


                             
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
89  | 0 
22/10 - World Tour
On le soupçonne presque d'avoir fait exprès de perdre au Portugal.
584  | 0 
18/10 - World Tour
Grosse performance de la part du Landais qui vient jouer les trouble-fêtes pour le titre mondial.
58  | 0 
16/10 - World Tour
Michel Bourez, Français le plus en forme !
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
451  | 0 
Top 10 des plus belles vagues jamai...
Dix vagues, une chronologie allant des années 60 à aujourd'hui : voici notre sélection des plus belles vagues découverte...
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.